« You never really know your friends from your enemies until the ice break »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No way .. [ Melissa ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Melissa C. Preston
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 513
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 20 ans.
• TOPICS ? • : Of course ;)
Date d'inscription : 11/07/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
63/100  (63/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Ven 29 Aoû - 15:29


    { Merciiiiiiiiiiiiiiiiii (L' }

    C'est vrai, Melissa aurait aimé voir Isaac changer. Elle faisait des efforts, soit en feignant l'indifférence soit en le prenant par les sentiments, ce qui était difficile puisqu'elle doutait qu'il puisse réellement en éprouver. Elle aurait tout aussi bien pu être méchante, devenir aussi cruelle que lui et voir sa réaction, malheureusement elle ne se sentait pas capable de lui faire véritablement du mal. Elle refusait de s'abaisser à son niveau, bien que parfois, elle se disait que c'était le seul moyen qu'elle aie pour qu'il lui foute la paix. C'était ça ou coucher avec lui .. A voir. La deuxième solution paraissait plus .. Plaisante, cependant ça le serait pour lui aussi. Il prendrait du plaisir, -bah oui, elle avait beau sortir de l'hôpital, elle restait douée dans certains domaines ..- et ça, elle ne voulait pas. Mieux vaudrait donc le faire souffrir, comme lui le faisait si bien. De quelle façon ? Ca, c'était une bonne question. Hormis le prendre en otage et le torturer physiquement, elle ne voyait pas. Et n'étant pas une psychopate accomplie, elle ne le ferait pas.

    " Bien sûr que t'es un abruti .. Et ouais, je te demande de m'laisser crever en paix. Oh et comme je sais qu't'en serais capable, ne fous pas les pieds à mon enterrement, s'il te plaît. T'es si respectueux, t'oserais quand même pas aller danser sur ma tombe, si ? "

    Tout ça était franchement bizarre et surtout très prise de tête. Au fond, Melissa ne savait même pas s'il lui disait la vérité. Il pourrait très bien se moquer d'elle une nouvelle fois, comme il l'avait déjà fait à l'hôpital. Cela dit, la jeune femme en doutait. C'était un sujet sérieux, il semblait sincère -pour une fois- et elle devinait combien cela pouvait lui coûter de lui avouer ce genre de choses. D'ailleurs elle ne comprenait toujours pas pour quelle raison il agissait ainsi. Elle ne l'y avait pas obligé, enfin pas exactement, pourtant il répondait à toutes ses questions sans rechigner, sans sarcasme, rien .. C'était bien la première fois qu'elle le voyait comme ça et pour tout dire, ça n'était pas désagréable. Enfin évidemment, apprendre sa maladie la choquait, elle ne s'y attendait pas mais .. Pour une fois dans sa vie, elle avait l'impression qu'il était comme les autres. Il était humain, et venait de le prouver.

    " Mais t'avais bien des amis sur qui compter nan ? Enfin j'sais qu'c'est pas ton genre mais ... Quand même. Si tu fais une activité physique trop intense ? Ca ça doit être gênant. Et tu avais vraiment l'intention d'coucher avec moi au cinéma hein ? Nan mais plus sérieusement, alors il t'est arrivé quoi à l'hôpital ? T'étais juste .. Assis sur un fauteuil, ça devait pas être trop excitant ni épuisant. "

    Se venger ouais .. Elle aurait vraiment de quoi vouloir se venger. Ce n'est pas pour autant qu'elle le ferait. Si lui ne s'était pas gêné, même lorsqu'elle était allongée dans un lit d'hôpital, branchée à tout un tas de tuyaux en tout genre, de fils, elle ne voudrait pourtant jamais le blesser, jamais devenir comme lui, elle ne lui souhaitait pas d'être malheureux, contrairement à lui. D'un autre côté, fallait bien qu'elle se défende quand il l'énervait, se foutait d'elle. Et si un jour il lui faisait vraiment mal, si elle n'avait pas le choix, elle n'hésiterait pas à se servir des confessions du beau blond comme d'une arme contre lui.

    " T'as beaucoup de qualités ? Ahah j'serais curieuse de les connaître. Tu vas m'dire que t'es généreux, attentif, attentioné, un excellent amant, et un petit ami parfait peut-être ? J'crois pas t'avoir fait quoique ce soit quand même. Oh si, un jour j't'ai bousculé dans un couloir. Et c'est pour ça qu'tu me hais hein ? T'es ridicule. "


    Elle se remémora alors la scène de leur rencontre. Oh longtemps elle avait entendu parler de ce garçon si spécial, dont toutes les filles rêvaient. Elle avait entendu parler de son sourire craquant, de son regard tellement intense qu'il était capable de nous glacer le sang ou de faire battre notre coeur beaucoup plus vite .. Pourtant elle ne se souvenait pas l'avoir croisé. Alors quand, sans le vouloir, elle le bouscula, et de plein fouet puisqu'elle tomba au sol, son visage lui parut vaguement familier, même s'ils ne s'étaient jamais adressé la parole. Elle avait cru qu'il l'aiderait à se relever, au lieu de ça il l'insulta de tous les noms, s'énerva contre elle sans qu'elle comprenne pourquoi ni ce qu'elle avait fait de mal. Depuis ils n'avaient cessé de se détester, et elle n'avait cessé de l'aimer.

    " Ouais .. Et dire qu'on s'ressemble aussi c'est vexant pas vrai ? "

    Ca avant qu'il l'admette, elle avait l'temps de mourir ! La blondinette avait du mal à se dire qu'au fond, ils n'étaient pas si différents. Mais c'était le cas. Lorsqu'ils se battaient, verbalement bien sûr, pour savoir qui avait raison, pour avoir le dernier mot, ils étaient .. Pareils. Et puis .. Ils se détestaient autant l'un que l'autre, en revanche ils étaient également attirés et soutenaient le contraire. C'est drôle de voir à quel point ils pouvaient avoir honte de ça. Et peu importe qu'ils se disputent, qu'ils s'engueulent pour un rien, elle avait toujours autant envie de l'embrasser. Un jour il faudrait bien qu'elle avoue ce qu'elle ressentait pour lui, mais ça n'était pas pour aujourd'hui. Une fois elle l'avait dit, sauf qu'elle était sous morphine. Ca ne comptait pas ..

    Dans la voiture, le silence s'installa soudainement. C'était rare que Melissa ne s'amuse pas à exaspérer Jordan avec ses bavardages incessants. Mais bon .. Là elle estimait qu'un peu de calme ne leur ferait pas de mal. Et puis elle était trop frigorifiée pour dire quoique ce soit, la température était pourtant bonne mais n'oublions pas qu'elle était trempée. Sa jambe lui faisait mal, alors elle n'était pas d'humeur à faire la conversation à Isaac surtout si c'était pour se prendre de nouvelles reflexions plus dures les unes que les autres. Lorsqu'enfin, ils arrivèrent, il vint l'aider à sortir, -pas de mains baladeuses mais presque- et l'installa dans son fauteuil, pour ensuite la pousser à l'intérieur, où ils se rendirent compte que l'ascenceur avait lâché. Soulagée par cet évènement, elle qui détestait les pièces petites et fermées, elle lui demanda donc de l'aider. De la monter à son appartement. Comme elle s'y attendait, il acquiesça, non sans râler un peu. Qu'elle le paye ? Mais bien sûr. Premièrement, elle était faûchée. Deuxièmement, il lui devait bien ça. Puis .. Lui offrir une nuit pour le remercier, il pouvait aller se faire voir.

    Elle allait lui répondre, mais une voisine, Madame Patterson, les interrompit. Elle leur expliqua qu'ils devraient éviter de sortir avec le temps qu'il faisait dehors, et plus elle parlait, plus la jolie blonde craignait la suite. Elle insista sur le fait qu'ils n'étaient pas amis, et qu'Isaac avait autre chose à faire que de choyer Melissa, surtout parce qu'elle ne voulait pas qu'il mette les pieds dans son appartement. Ca serait vraiment trop .. Etrange. Malheureusement cet abruti ne se gêna pas et s'empressa même de dire qu'il ne pouvait pas la laisser seule face à ce terrible orage, qu'il serait dangereux pour lui de conduire maintenant. Super .. Et devant la vieille femme, elle ne pouvait décemment pas refuser si ? Pour quoi elle allait passer après ?

    " Tu rigoles là hein ? -soupir- Okay .. Bon. On monte ? "

    Les deux jeunes gens, polis tout de même, saluèrent la femme, puis, laissant le fauteuil en bas, montèrent les marches une à une -enfin surtout lui xD- et arrivèrent finalement devant la porte de l'appartement. Elle sortit les clefs de sa poche, ouvrit la porte, et ils entrèrent tous les deux. Un peu comme un couple de mariés vous voyez ? x) Bon, Melissa n'avait plus qu'une envie, prendre une bonne douche bien chaude. Quoiqu'un bain serait plus pratique .. Bref.

    " Bah hum .. Bienvenu chez moi. C'est pas l'grand luxe certes m'enfin .. Tu veux .. Boire ou manger quelque chose ? Et .. J'aimerais aller prendre une douche maintenant, j'ai du sel plein les ch'veux à cause de toi. Tu peux m'poser devant la porte de la salle de bain ? J'me débrouillerais après. "


_________________

{ Icon By Still Stocking }
{ Vava By Winnie }

" Les femmes sont des fillettes toute leur vie. Une caresse les console. Un petit oubli les brise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Sam 30 Aoû - 5:30


    On se demande tous - enfin, moi - si Melissa aurait quand même "aimé" Isaac si elle l'avait connu quelques mois auparavant. Quand il était tout gentil, romantique et adorable. Premièrement, il aurait probablement été encore en couple avec Marjorie, donc inaccessible et inatteignable. Puis il était tellement coincé qu'une conversation avec une belle blonde comme elle aurait été pleine de bafouillements et de bégaiements. Le jeune homme serait devenu tout rouge et il aurait cherché à fuir. Juste le fait de parler à une autre femme que sa petite amie lui donnait l'impression de la trahir. Un vrai con, sérieusement. Non, Melissa l'aurait probablement pris pour le mec le plus pathétique de la ville et aurait voulu l'éviter. Seulement voilà, c'était lui qui avait établi le premier contact entre eux, étant donné qu'ils s'étaient rentrés dedans après les gros changements dans la vie du surfeur. Ça aurait pu se passer beaucoup mieux, mais le destin - mais surtout Isaac - en décida autrement. Au lieu d'une main et d'une excuse, se fut un regard hautain et une insulte. C'était le nouveau lui, et il était bien mieux dans sa peau ainsi. Les cheveux léchés, les chemises rentrées dans le pantalon et les manches boutonnées aux poignets, ce n'était vraiment pas fait pour lui. Et bon dieu que la cravate l'étouffait, avant, quand il l'attachait le plus haut possible !

    __ J'vais le prendre comme un compliment .. Et pas de problème, ça me fera un plaisir de te regarder crever de loin, sans pourtant venir à ta rescousse. J'pourrais quand même pas complètement te tourner le dos sans avoir le bonheur de te voir mourir ... Et t'en fais pas, j'ai pas de temps à perdre pour aller à tes funérailles. J'ai mieux à faire.

    Non, ce n'était pas du tout une blague. Mais lui-même se doutait bien que Melissa pourrait très bien penser que c'était le cas. Remarquez, c'était tout à fait compréhensible. Ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'il lui faisait un coup pareil en lui faisant croire des choses pareilles. Première fois à l'hôpital, quand il s'était moqué d'elle délibérément en profitant de sa perte de mémoire. Deuxième fois, il n'y a de cela que quelques minutes, quand il avait feint la noyade. Ces deux sujets étaient délicats, ce n'était pas des blagues à faire. Pourtant, Isaac n'avait aucune retenue quand il s'agissait de foutre la merde dans la vie de Melissa. Il s'en donnait d'ailleurs à coeur joie. Mais en ce moment, alors qu'il lui confiait son plus grand secret, il n'avait aucune envie d'en rajouter pour rendre la chose plus sérieuse, plus tragique et grave. Ça avait toujours été un sujet tabou dans la vie d'Isaac, et il ne se permettrait pas de s'en moquer juste pour une bonne blague qui ne durerait que quelques minutes et après il passerait à une autre.

    __ Pas mon genre ? C'est vexant. Non, j'avais des amis. Tu seras surprise, mais même Hellwood a été là pour moi sans le savoir. Mais disons que je leur en parlais pas trop, alors compter sur eux était difficile en les laissant dans l'ignorance. De toute façon, Mel.. tu penses vraiment que je suis du genre à me morfondre dans mon coin pour ça ? ... Haha, alors tu penses que c'est aussi intense ? Moi je dois voir pour croire... Tu me poses une bonne question. À vrai dire j'en ai aucune idée. J'crois que c'est juste arrivé comme ça. Y'a pas forcément de raison, t'sais ...

    Isaac lui s’attendait à ce qu’elle réagisse exactement comme lui le faisait avec elle. Qu’elle commence à lui faire des coups bas, qui lui mineraient le moral et lui pourriraient la vie. Pourtant, jusqu’à maintenant, Melissa n’avait rien tenté. Elle semblait lui répliquer avec des mots bien choisis, sans toutefois s’aventurer sur un territoire plus dangereux. Son petit jeu ne lui plaisait pas ? Avait-elle peur de lui, ou bien de devenir comme lui ? Le surfeur n’en savait rien, mais peut-être que la réaction de la blondinette était mieux pour lui. Qui sait ce qu’elle était capable de lui faire subir …

    __ Je suis dévoué, persévérant, drôle, généreux et romantique. Malgré mon salaire très peu élevé, j’envoie à chaque mois un certaine somme à des oeuvres de charité. Je sais ce que je veux dans la vie et je n’abandonnerai pas. Et je sais emmener une femme sur une terrasse que j’aurai moi-même inventée, avec des pétales de roses sur la nappe blanche et le champagne à volonté. C’est juste que tu n’es pas cette femme.

    Isaac aussi se souvenait très bien de leur rencontre. Il était énervé, cette journée-là, parce qu’il venait d’avoir une discussion avec Marjorie. Il lui avait fermé son coeur, était devenu froid comme la glace si ce n’est pas plus. Alors elle n’avait pas apprécié sa nouvelle façon de la regarder, de lui parler, de ne pas la toucher. Bien entendu, à ce moment, ils avaient déjà rompus. Seulement il y avait encore quelques ambigüités qui avaient été vite réglées cette journée-là. En tournant le coin après cette engueulade, Melissa se ramassa de plein fouet sur son torse, puis sur le sol. Agacé, il lui avait lancé une série d’insultes, la foudroyant du regard, et continua son chemin sans l’aider à ramasser ses livres ou bien lui tendre la main.

    __ Mouais.

    Voilà tout ce qu’il répondit. Quelques minutes plus tard, les voilà qui étaient dans la voiture d’Isaac et roulaient en direction de la maison de la jeune femme. Pas parce qu’elle l’avait invitée à prendre le thé, non là vous auriez raté un épisode. Seulement qu’elle ne pouvait rentrer seule chez elle. Il lui devait au moins ça, bien que ça ne fasse pas nécessairement son bonheur. Une dizaine de minutes et même moins, et ils furent devant la maison de la jeune femme. Isaac sortit sa chaise roulante et l’installa dedans, sans même prendre le temps de la toucher un peu plus qu’il ne le fallait pour l’énerver. Il la poussa jusqu’à l’intérieur, et Melissa lui apprit que l’ascenseur ne marchait pas. Il soupira, et se demanda comment il ferait pour l’emmener tout là-haut. Alors qu’il se disait qu’il devrait la porter dans ses bras jusqu’à je ne sais quel étage, une vieille dame sortit pour leur annoncer un gros orage qui se préparait. Isaac tourna la tête vers la fenêtre et un éclair déchira le ciel, ce qui eu le don de l’exaspérer. Il n’avait pas vraiment envie de conduire dans un temps pareil, ce qui était tout à fait compréhensible. Mais c’était probablement mieux que de rester ici avec Melissa. Quoique ça pourrait toujours être amusant. De toute façon, Madame Patterson ne lui laissa pas trop le choix en l’invitant indirectement à s’occuper de leur chère handicapée. Voulant bien paraître devant les gens de l’âge d’or, il se montra courtois en acceptant de rester veiller sur elle, au grand désespoir de cette dernière. Son soupir lui décrocha un sourire et même un petit rire discret.

    __ Au revoir, madame.

    Dit-il à l’adresse de la vieille dame, avec un sourire. Elle les regarda avec un sourire nostalgique alors qu’ils passaient par les escaliers. Elle devait s’ennuyer de cette époque. Le spectacle que venaient de lui offrir Mel et Isaac était pourtant totalement faux. Bah, elle avait le droit de rêver à un amour naissant, si elle le voulait. Voyant que la blondinette avait un peu de difficulté à monter, il mit un de ses bras sous son épaule pour la supporter, ce qui lui rendrait la tâche facile. Pas qu’il voulait vraiment l’aider, c’est juste qu’il n’avait pas envie de passer la soirée dans les escaliers. Finalement, ils arrivèrent à l’étage de la demoiselle. Elle sortit ses clés et ouvrit la porte. Le jeune homme pénétra à l’intérieur de l’appartement tout de suite après elle et inspecta les lieux des yeux, ne trouvant rien d’autre à faire.

    __ Non merci, rien pour l’instant ..

    Dit-il d’une voix détachée, ne la regardant même pas. Au moins il avait été poli, c’est déjà ça. Et son regard se tourna directement vers elle quand elle lui dit qu’elle irait bien prendre une douche mais qu’elle avait besoin de son aide pour s’y rendre. Un sourire illumina son visage sérieux depuis cinq bonnes minutes. Il se dirigea vers elle et la prit dans ses bras, se rendit vers la salle de bain – la porte étant ouverte, il n’eut pas de difficulté à entrevoir une toilette, donc ça ne trompait pas.. -. Le jeune homme n’écouta pas ce que Melissa lui avait dit et entra lui aussi à l’intérieur et la déposa juste à côté du bain. Il s’assit sur le bord de celui-ci et croisa ses bras sur ses jambes écartées, haussa les sourcils et sourit.

    __ Besoin d’aide pour te déshabiller ?


_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa C. Preston
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 513
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 20 ans.
• TOPICS ? • : Of course ;)
Date d'inscription : 11/07/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
63/100  (63/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Lun 1 Sep - 19:29

    Si elle l'aimerait autant ? Bonne question. A vrai dire, elle en doutait. Pourtant elle continuait à espérer le voir changer, sauf que ça commençait à lui apparaître comme impossible. La carapace qu'il s'était forgée était bien difficile à percer, et Dieu sait qu'elle y mettait du coeur. S'il baissait sa garde, rien qu'une fois .. M'enfin elle pouvait rêver. Qu'il se montre sous son vrai jour et qu'il arrête de se prendre la tête pour rien ! La jolie blonde n'était pas certaine de savoir de quelle façon l'atteindre, mais elle finirait par trouver. Et lorsqu'enfin elle saurait quel était son talon d'Achille, elle ne se gênerait pas pour s'en servir. Bien sûr, sa maladie était l'un de ses points faibles, cela dit elle refusait de s'abaisser aussi bas. Parce qu'elle ne voulait pas devenir comme lui, parce qu'elle l'aimait.

    " Je sais qu'tu n'pourrais pas m'regarder crever sans éprouver le moindre sentiment. T'es pas un monstre, t'auras beau essayer d'me le faire croire, j'peux pas imaginer un seul instant que ma mort te réjouirait. Tu te dis différent des autres, mais tu l'es pas dans l'fond. Tu restes un être humain, qui éprouve des sentiments, des remords, des regrets, j'parierai pas qu'tu peux tomber amoureux certes mais t'es pas seul dans ce cas. T'es loin d'être unique Jordan. Juste un salaud, et pas le genre de salaud qui se fiche de voir des gens -qu'il aime ou non- mourir sous ses yeux. "

    Comment ça Isaac avait été ami avec Alex ?! Nan ça c'était pas possible ! Enfin ils .. Ils ne pouvaient pas ! Attendez, imaginez un peu dans quelle situation elle était maintenant. Amoureuse d'un jeune homme qui ne lui accordait pas la moindre importance, et officiellement en couple avec le pire ennemi de ce garçon, alors qu'ils s'étaient fréquentés autrefois. D'après les rumeurs, les potins, Alexander avait toujours été un salaud. Alors pour quelle raison se détestaient-ils à ce point aujourd'hui ? Cela signifiait-il que le blond avait changé du tout au tout ? Et si oui, pourquoi ? Que de questions qu'il soulevait en évoquant aussi librement sa vie et ses secrets.

    " Vexant mais vrai. Hellwood ? T'étais ami avec Alex ? Tu rigoles là ... Pourquoi .. Pourquoi vous vous haïssez tant maintenant ? Pour autant que j'sache, il a toujours été comme ça. Est-ce que .. C'est toi qui a changé ? T'étais différent avant ? Et avant quoi ? T'es p'tet pas du genre à te morfondre dans ton coin mais j'estime que même toi t'as droit d'être aidé, soutenu .. Bien sûr que ça aurait été aussi intense .. Tu crois quoi toi ? T'aurais fait un malaise au bout d'une demie heure, et tu aurais fini par m'étrangler sans comprendre pourquoi tu m'ferais l'amour. Ca aurait été gênant quand même. "

    La petite blondinette fut assez surprise par les qualités qu'il énuméra. Il était .. Généreux ? Alors là grande première. Peut-être que finalement, il la détestait vraiment, peut-être qu'elle était la seule à avoir droit à son mauvais caractère. Là ouais, il lui faisait mal, très mal. Parce qu'elle réalisait qu'elle n'était réellement rien pour lui, rien de plus qu'une fille quelconque, dont il se foutait littéralement. Eh bien ça avait le mérite d'être clair. Ne voulant pas perdre la face, elle se vit obligée de mentir, du moins de faire comme si de rien n'était, comme si le fait qu'il la haïsse autant ne la dérangeait pas. Faut dire qu'elle était une excellente actrice, quoique ça lui en coûte.

    " Et j'veux pas être cette femme Isaac. "

    Ca vous étonne ? Non, Melissa n'avait jamais espéré qu'Isaac puisse tomber amoureux de qui que ce soit, encore moins d'elle. Qu'il lui offre des roses, qu'il l'emmène au restaurant, qu'il lui souffle des mots doux .. C'était tellement stupide d'entretenir ce genre d'espoirs, elle restait réaliste et comprenait que les chances pour qu'il redevienne comme avant étaient ridiculeusement minces, voire inexistantes. D'un autre côté, comme dit plus haut, la jeune femme ne serait sans doute pas autant attachée à lui s'il était ce pauvre gars pathétique, mais alors quoi ? Elle était réduite à craquer éternellement pour un salaud qui se foutait pas mal d'elle, qui se foutait de tout ? Merveilleux destin ..

    " C'est quoi qu'tu comprends pas quand j'te dis 'Dépose moi DEVANT la salle de bain' ? J'ai besoin d'aide oui, mais pas d'la tienne alors fous moi la paix. J'vais m'débrouiller toute seule. "

    A vrai dire .. Elle n'avait pas tant envie qu'il sorte. C'était étrange comme sensation, mais elle avait l'impression que ce soir serait différent. Ils ne passeraient pas leur temps à s'engueuler, comme ils l'auraient habituellement fait. Non là, ils pouvaient faire une trève, montrer le drapeau blanc .. Juste pour cette fois. Qu'il la considère comme les autres, qu'il arrête de la prendre de haut, qu'il lui laisse le bénéfice du doute et qu'il essaye de la voir autrement que comme une blondasse prétentieuse et exaspérante. Melissa espérait qu'il se calme, du moins qu'il rigole, comme n'importe qui de .. Normal ? Nan, elle détestait ce mot. Simplement voilà, Isaac aurait pu être plus sympathique avec elle, même si elle ne le méritait pas toujours. Je vous avouerai qu'elle ne l'était pas non plus, la preuve, il lui proposait de l'aider -ouais enfin .. C'est pas comme s'il voulait lui rendre service !- et elle l'envoyait balader, bien que volontiers elle se serait laissée déshabiller par le jeune homme.

    Pourtant c'est seule qu'elle retira sa jupe, avec beaucoup de mal et dans une grimace de douleur. Elle offrait donc à Jordan le privilège de la voir en sous-vêtement, un shortie noir et rose, en dentelle fine et délicate, assorti bien sûr à son soutien-gorge qu'il avait maintenant tout le loisir d'admirer puisqu'elle se départit de son t-shirt. Là, elle se traîna jusqu'à la baignoire, dans laquelle elle fit couler une eau chaude, dont la vapeur envahit rapidement la salle de bain. Là, elle se hissa à l'intérieur, et tant pis si elle n'était pas entièrement nue .. Elle ne ferait pas ce plaisir à Isaac. Cela dit, plus elle le regardait, plus elle avait terriblement envie de l'embrasser, de déposer ses lèvres contre les siennes .. Oserait-elle ? Rah, vous n'savez pas que la jolie Melissa n'avait peur de rien ?

    " Isaac ... Déride toi un peu .. Souris pour une fois .. Tu sais t'as droit de rire, c'est pas interdit .. Laisse toi aller .. J'suis certaine que tu n'es pas obligé d'être aussi sérieux tout l'temps, et je suis aussi persuadée que tu l'serais beaucoup moins tout habillé dans la baignoire .. "

    A ces mots, la jolie blondinette l'attira contre elle, de sorte qu'il glisse lui aussi dans l'eau agréablement chaude. Ca ne pourrait pas lui faire de mal, de revenir un peu en arrière, retomber dans l'enfance qu'il n'avait pas tellement eu. Elle se fichait pas mal d'être en sous-vêtement face à lui, après tout il en verrait peut-être plus au cours de la soirée ... Et alors qu'il venait de tomber sur elle, sans pour autant l'écraser, ils se retrouvèrent dans une position plus qu'ambigüe. C'est avec un plaisir non dissimulé que Melissa embrassa de nouveau son ennemi, qui ressemblait plus à un amant ce soir ... Elle voulait faire tomber les masques, qu'il se dévoile à elle sous son vrai jour, peu importe si après ça, il redeviendrait l'insupportable abruti qu'elle côtoyait si souvent. Qu'il lui fasse l'amour ce soir, demain il lui ferait la guerre ...

    " J'ai terriblement envie d'toi, là maintenant .. Et je sais que toi aussi, t'as envie de moi .. Mets ta fierté de côté .."


_________________

{ Icon By Still Stocking }
{ Vava By Winnie }

" Les femmes sont des fillettes toute leur vie. Une caresse les console. Un petit oubli les brise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Lun 1 Sep - 23:02


    Rien n'est impossible, c'était une des certitudes de la vie. On disait " On ne marchera jamais sur la Lune. ", " Les femmes n'auront jamais le droit de vote ", " L'homme ne volera jamais ". Pourtant, on a réussi à faire tout ça. Alors à côté de ça, il était plutôt facile de s'imaginer qu'Isaac Jordan pourrait redevenir celui d'avant. Si on y mettait un peu de notre coeur. Seulement, dans la tête du jeune homme, il était impensable que quelqu'un veuille revoir à nouveau l'ancien Jordan. Parce que personne ne le connaissait. Il n'avait pas d'amis, pas d'ennemis, pas de famille. Juste une copine qui s'amusait à se servir de son innocence pour lui cacher ses secrets. Ce ne serait que pour le rendre invisible à nouveau. Très peu pour lui, merci. Mais il devait bien y avoir un juste milieu là-dedans, non ? Sinon ce monde serait peuplé de gens invisibles et de vilains. Pourtant ce n'était pas le cas.

    __ P't'être que t'as raison.. Dans ce cas, je ne me retournerais pas, ainsi j'aurais pas à te voir crever sous mes yeux. Rappelle-toi que c'est toi qui aurait préféré que je parte.

    Et pourtant, Isaac avait bel et bien été l'ami d'Alexander. Remarquez, ils avaient été un peu contraints de bien s'entendre, étant donné qu'ils avaient été placés dans le même appartement, avec une autre fille dont il avait déjà oublié le nom. Elle et lui ne s'étaient jamais beaucoup parlé. Dans la maison, on entendait qu'Alex et Isaac. Ils avaient même été surfer ensemble, de temps à autre. Une proposition d'Hellwood lui-même, vous savez ? C'est peut-être très difficile à croire, et pourtant véridique sur tous les points. Il haussa les épaules à toutes les questions de Melissa, car les réponses demeuraient un mystère pour lui aussi.

    __ Pourquoi tu penses que ce n'est qu'un beau matin qu'on a commencé à parler de moi alors que ça faisait déjà un an que je fréquentais Blueside ? Faut croire que j'ai changé, oui. Mais pourquoi ma relation avec Alex s'est ainsi dégradée, ça j'en ai aucune idée .... J'ai pas besoin d'être soutenu, ça fait des années que je me débrouille seul, ça changera pas aujourd'hui ... Ç'aurait été plutôt amusant, au contraire ..

    Oui, il avait des qualité. Il les cachait certainement très bien, car sa nouvelle réputation ne lui déplaisait pas, malgré ce qu'on pouvait en penser. Alors qu'on le voit aller déposer un certain montant pour des oeuvres de charité ne ferait que chambouler toutes les opinions sur lui, et on ne saurait plus quoi penser. Mmm, après mûres réflexions, ça pourrait être assez drôle tout ça ! Mais il n'en avait tout de même pas vraiment envie, bien qu'il ne puisse l'expliquer convenablement.

    __ Au moins on est d'accord sur ce point. Pour une fois qu'on est sur la même longueur d'ondes ..

    Isaac pourrait très certainement aimer à nouveau, dans un futur proche même. Il n'était pas complètement refermé à l'amour, seulement, il se montrait plus prudent. Il n'avait pas envie de souffrir à nouveau pour des histoires de femmes. C'était tellement pathétique et vaut rien. Bref, les voilà dans l'appartement. Isaac venait de déposer Melissa tout près du bain, malgré le fait qu'elle venait de lui dire le contraire. De la déposer à la porte. Franchement, elle s'attendait à quoi de sa part sérieusement ?

    __ Et depuis quand je t'écoute, hein ? Et je voudrais quand même pas que tu te fracasses la tête sur la céramique, ce serait dommage de devoir tout nettoyer le sang ..

    Lui non plus ne voulait pas vraiment sortir, en fait. S'il avait osé pénétrer dans sa salle de bain alors qu'elle lui avait dit le contraire, c'était bien parce qu'il avait des idées derrière la tête. Melissa pouvait très certainement le comprendre par elle-même, ça ne prenait pas la tête à Papineau. C'est pourquoi même après qu'elle lui lance ça d'un ton désapprobateur, il se contenta de sourire en coin et de lui sortir une réplique à la Jordan, bien placée. Puis il resta là comme un piquet à la regarder se déshabiller, sans vraiment réaliser tout ce qui était en train de se produire. Quelle journée quand même. On pourrait presque se croire dans un monde à l'envers.

    Isaac regarda les belles formes de Melissa. Ses yeux ne pouvaient s'empêcher de la détailler au grand complet. De découvrir chaque parcèle de son corps qu'elle voulait bien lui laisser voir. Son shortie noir et rose assorti à son soutien-gorge en dentelles. Le jeune homme avala difficilement en l'admirant ainsi. Elle était belle, de la tête aux pieds. Son regard remonta peu à peu au visage de la belle Melissa, qui était en train de se hisser dans la baignoire. Et lui la regardait faire, les mains dans les poches, droit comme un piquet, une expression des plus sérieuses sur le visage. Comme à son habitude, ses sourcils étaient légèrement froncés, ses yeux dépourvus de sentiments si ce n'était que de la froideur, sa bouche qui tendait vers le bas et ses mains crispées. Seulement, une chose avait changée. Son coeur. Il battait à un rythme inconstant, trop rapide. Les lèvres de la blondinette commencèrent à bouger, et il du se concentrer pour en saisir les paroles. Il n'avait qu'une seule envie : la faire taire et l'embrasser.

    __ Un rire ça se commande pas. En plus, en ta compagnie c'est un peu difficile de ...

    Il s'arrêta là, en réalisant finalement ce que Melissa avait dit en dernier. Il avait tellement été piqué par ses premiers mots encore désapprobateur, qu'il n'avait pas pris la peine d'écouter la fin. Pourtant, le message s'était rendu jusqu'à ses oreilles et son cerveau venait de lui faire de grands signaux qui l'alarmèrent tout de suite. Aller dans la baignoire avec elle ? Oui, c'était bien ce qu'elle avait sous-entendu. En parlant un peu plus tôt, il s'était approché du bain, ce qui réduisait la distance qui les séparaient l'un de l'autre.

    __ Quoi ?

    Dit-il après avoir saisi ce qu'elle avait derrière la tête. Sûrement encore une vengeance, suite au coup de la noyade. Jamais Melissa ne s'abaisserait au niveau des autres femmes qu'Isaac fréquentait. Ce n'était pas son genre, mais alors là pas du tout. Elle qui se bornait à être différente. Une seule discussion plus honnête entre eux aurait-elle pu tout changer ? S'il avait su que c'était aussi facile de la faire changer d'avis .. Il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit d'autre que Melissa l'attira contre lui. Sous la surprise, il ne pu que se laisser faire. Son corps plongea lentement dans l'eau chaude. Il ne voulait quand même pas l'écraser de tout son poids, alors il se retint au fond, pour se soutenir lui-même. Le jeune homme ne savait plus du tout quoi penser. Allongé là, sur sa pire ennemie, les deux regards plongés l'un dans l'autre. Elle était tellement belle, si naturelle. Il se laissa embrasser, sans pourtant répondre au baiser. Il était beaucoup trop secoué pour faire quoi que ce soit. Isaac ne disait plus un mot, alors que la jeune femme venait de lui proposer de lui faire l'amour. Il en oubliait même de respirer. Puis retombant un peu sur Terre, le surfeur avanca doucement sa tête vers celle de.. son amante ? Et il l'embrassa, tendrement. Oui, tendrement. Comme si ses lèvres étaient de la porcelaine qui menacaient de se casser au premier impact. Après un moment de tendresse et délicatesse, Isaac recula sa tête et la secoua, en signe de dénégation.

    __ Non... Non, pas toi. Je peux pas.

    Son regard maintenant très refermé se posa sur ses yeux alors qu'il s'éloignait encore plus de son visage si invitant. Non, pas Melissa. Elle n'était pas comme les autres.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa C. Preston
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 513
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 20 ans.
• TOPICS ? • : Of course ;)
Date d'inscription : 11/07/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
63/100  (63/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Mar 2 Sep - 17:33

    La relation qu'entretenaient Isaac et Melissa était tout de même spéciale vous ne trouvez pas ? On ne pouvait pas faire plus .. Passionnelle comme haine. S'il s'agissait bien de haine évidemment .. Quoi ? Normal qu'on se pose la question non ? Parce que depuis qu'ils avaient passé la porte de l'appartement de la jeune femme, ils se comportaient différemment. Pas comme un couple nah, ça faut pas rêver non plus. Seulement voilà, elle se surprenait à imaginer tout et n'importe quoi quant à eux, à imaginer comment cette soirée se passerait s'ils s'entendaient mieux. Ils passeraient leur temps à rire, à se raconter tout et n'importe quoi, à parler de leurs problèmes, leurs envies, leurs chagrins, leurs secrets .. Ouais mais bien sûr >< C'est d'Isaac Jordan dont il est question. Ca n'était pas son genre. Et puis pourquoi nourrir ce genre d'espoir si ce n'est pour être déçue à la fin ? D'un autre côté, elle ne craignait plus grand chose avec lui, les décéptions, elle connaissait bien. Un salaud ne devient pas un mec bien du jour au lendemain, surtout lui ! Lui qui s'était bien foutu d'elle à l'hôpital, lui qui avait feint la noyade pour tester la force de ses sentiments, lui qui se plaisait à lui faire autant de mal que possible. N'empêche que tout ça ne freinait en rien ces fameux sentiments, qui même redoublaient d'intensité et de violence lorsqu'il posait les yeux sur elle. Je vous avouerai que le fait qu'il mette les pieds dans son appartement ne la rassurait pas tellement. Il y aurait tellement de choses sur lesquelles il pourrait l'attaquer ensuite. Par exemple, dans sa chambre se trouvait son journal intime. Certes, il n'avait aucun prétexte pour y mettre les pieds mais sait-on jamais. De plus il la verrait en sous-vêtement et pourrait sans mal critiquer son corps, quand bien même celui-ci pourrait être désirable. Il ne l'admettrait sûrement pas, et ça elle le savait ..

    " Comme si tu nettoierais tiens .. Bien sûr que non, tu te contenterais de t'enfuir, parce que soyons réalistes, tu me hais, c'est un assez bon mobile pour vouloir m'assassiner nan ? Tu ferais le suspect idéal .. "


    La jolie blonde n'éprouvait bizarrement aucune gêne à se déshabiller devant lui, contrairement à ce qu'elle pensait. Elle se sentait incroyablement à l'aise, c'était tellement .. Etrange. Ce qu'elle voulait exactement ? Ce qu'elle espérait de cette soirée ? Pas grand chose en fait. Peut-être souhaitait-elle juste qu'il lui foute la paix, à moins qu'il décide de se dévoiler à elle, sous son vrai jour. Elle se doutait pourtant qu'il ne changerait pas, et elle savait également que les confessions qu'il lui avait faites un peu plus tôt ne signifiaient pas qu'il l'appréciait, que leur relation évoluerait vers quelque chose de plus .. Agréable, de plus amical. Comme il l'avait dit, il n'avait besoin de personne -en tout cas c'est ce qu'il prétendait, ça ne voulait pas dire qu'elle y croyait- alors pourquoi s'embarasserait-il d'une jeune femme de plus, d'autant que celle-ci l'exaspérait visiblement à un point tel qu'il en venait à ne plus supporter sa présence. Et malgré cela, elle remarqua bien son regard lorsqu'elle retira un à un ses vêtements. Il ne semblait pas si haineux, laissez moi vous le dire ! Il avait même l'air d'apprécier le spectacle, et d'un côté, c'était plutôt flatteur. Dans le même temps, cela donnait une raison supplémentaire à Melissa pour ne pas lui résister, arrêter de vouloir être si différente, et enfin lui donner ce qu'il attendait d'elle. Et tant pis si elle perdait la bataille, elle comptait juste sauver le peu de dignité qui lui restait. Sauver sa raison si c'était encore possible, bien qu'elle en doutait sincèrement ..

    Mais elle était bien décidée à le dérider un peu ce soir, et un bain forcé ne lui ferait aucun mal. Presque nue dans la baignoire, elle le fit glisser sur elle, et il se retint dans le fond pour ne pas l'écraser de tout son poid. Là, ils se contemplèrent un moment, Melissa se demandant pour quelle raison elle agissait ainsi et lui .. Lui sans doute à se demander pourquoi il se laissait faire. Pour tout vous dire, elle n'était pas tellement cohérente, en ce moment. Incapable de réfléchir correctement, sa seule pensée à peu près logique fut de se dire à quel point il pouvait être beau, à quel point son regard envoûtant pouvait devenir des abysses noires et profondes dans lesquelles il serait aisé de se perdre. Et c'était son cas. Elle s'était perdue, un chemin sans retour en arrière possible. Elle avait succombé, et ça rien ne le changerait. Tant pis, il était trop tard pour avoir des regrets .. Et là l'embrassant avec une ardeur qu'elle se découvrait, elle comprenait son erreur. Parce qu'il ne lui rendait pas son baiser, parce qu'il se contentait de l'observer d'une façon assez .. Etrange. Etrange et différente de d'habitude. Mais ça n'était pas désagréable, bien au contraire. Isaac semblait pétrifié, totalement immobile, incapable de dire le moindre mot, de faire le moindre mouvement. Alors que la blondinette commençait à s'impatienter, il déposa ses lèvres sur les siennes ... Tendrement ? Non attendez, on parlait bien du jeune Jordan, qui haïssait littéralement Melissa. Pourtant jamais on ne l'avait embrassée de cette manière, même Alexandre, avec qui elle avait été en couple durant plusieurs années, avec qui elle avait eu un fils. C'était disons .. Surprenant. Mais tellement bon .. Volontiers la demoiselle fit de même, sauf qu'ils n'étaient de toutes évidences pas destinés à s'entendre ce soir puisqu'il la repoussa doucement, apparemment perturbé par on ne sait quoi. Peut-être que son comportement l'étonnait lui même ? Dans tous les cas, et quelle que soit la raison qui le poussait à réagir ainsi, elle n'acceptait pas qu'on joue avec ses sentiments comme il ne cessait de le faire depuis qu'ils se connaissaient.

    " Pourquoi Isaac ... Pourquoi j'peux pas être comme les autres ? J'en ai marre d'être traitée différemment sous prétexte que tu n'm'aimes pas ! Qu'est-ce que j'dois faire pour que tu m'laisses tranquille ? J'suis fatiguée d'cette petite guerre entre nous .. Alors c'est quoi ton problème ? Pourquoi tu peux pas m'considérer comme les autres pour une fois ? "

    C'était si étonnant que ça qu'elle ne veuille plus être aussi différente ? Et pourquoi ne pouvait-il pas lui faire l'amour ? Il en avait envie, elle en était certaine. Alors quoi ? Il l'embrassait pour finalement lui dire à peine trente secondes après qu'il laissait tomber, qu'il ne le ferait pas. Encore pour lui faire du mal peut-être ? Mais comment saurait-il que cela la blesserait ? Elle ne se souvenait pas lui avoir fait de grandes et longues déclarations d'amour .. Et elle était loin de se douter qu'elle avait avoué ses sentiments envers lui à l'hôpital. Et si ça n'était pas pour la faire souffrir encore une fois ? Il semblait plus que sérieux, tant que c'en était déstabilisant. La jeune femme ferma douloureusement les yeux, refusant catégoriquement de laisser couler ses larmes. Même s'il ne le faisait pas exprès, il l'énervait franchement. Cela signifiait alors qu'elle n'avait pas le choix, qu'elle devrait supporter qu'il la torture sans cesse, qu'il prenne un malin plaisir à lui pourrir la vie.

    " Je .. J'te comprends plus .. Mais à quoi tu joues merde ?! Tu crois qu'tu peux t'amuser avec moi comme avec toutes les autres ?! Je trouve pas ça drôle ! T'es là pour m'humilier hein ? Bon et ben autant y aller franchement. Je t'aime. J'suis folle amoureuse de toi depuis qu'on s'connaît. Tu crois qu'ça t'suffit pour te moquer d'moi encore et encore ? Vas-y, te gêne pas. "

    Melissa le poussa un peu, juste assez pour qu'elle puisse se dégager de la baignoire et atterrir sur le carrelage froid dans un gémissement de douleur. Voilà, elle lâchait prise, laissait tomber et ne se prenait plus la tête avec l'image qu'elle donnait de lui, puisque c'est en pleurs qu'elle se recroquevilla sans lui accorder le moindre regard. Ce baiser qu'il lui avait offert venait de l'achever. Pourquoi ? Parce qu'elle s'était rendue compte qu'il était capable de tendresse, de douceur. Mais pas envers elle.

    " T'es content de c'que tu vois hein ? T'as gagné, j'abandonne, j'arrête. J'veux plus m'battre avec toi. Si c'est l'seul moyen pour que tu m'voies comme les autres, alors tant pis. "


_________________

{ Icon By Still Stocking }
{ Vava By Winnie }

" Les femmes sont des fillettes toute leur vie. Une caresse les console. Un petit oubli les brise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Jeu 4 Sep - 3:31

« Tu vas me détruire, et je vais te maudir jusqu'à la fin de ma vie. Tu vas me détruire ... »



    Parler, rire, dire n'importe quoi et écouter des films collés l'un contre l'autre ? Elle pouvait toujours rêver, ouais. Isaac agissait peut-être un peu mieux depuis qu'il avait pénétré dans l'appartement, mais ça ne voulait absolument rien dire. Juste qu'il en avait assez de répliquer. Il avait eu sa dose de Melissa aujourd'hui, et il prévoyait d'ailleurs foutre le camp très bientôt. La déposer dans la salle de bain peut-être, attendre qu'elle le jette dehors le temps qu'elle prenne son bain, et pendant ce temps il filerait chez lui sans avertir. Oui, c'était un bon plan. Ainsi, il serait débarrassé. Malheureusement, ça se passa autrement. Enfin.. ce n'est peut-être pas si malheureux, à bien y repenser.

    || Ce serait quand même dommage pour le prochain résident que le plancher soit taché de sang. Mais c'est vrai que je ne prendrais probablement pas la peine de te tasser pour nettoyer ... Tu commences à bien me connaître, tu sais ?

    Isaac lui adressa son bon vieux sourire moqueur. Non mais sérieusement, elle commencait à lui tapper sur les nerfs avec ses affirmations idiotes. Bon, peut-être que depuis leur rencontre il lui en faisait voir de toutes les couleurs et la faisait énormément souffrir. Mais de là à penser qu'il était le démon en personne, qu'il était inhumain et ne ressentait absolument aucun sentiment ? C'était quand même vexant. Et puis elle était incohérente dans ses paroles. Une femme contradictoire, qui ne sait pas ce qu'elle veut au fond. Melissa lui donnait vraiment l'impression d'être ce genre de personne. Tout à l'heure, elle lui disait qu'il ne serait probablement pas capable de la regarder mourir, qu'il était tout de même humain. Plus tard elle lui dit qu'il partirait, étant donné qu'il la détestait assez pour la tuer. Si elle savait juste à quel point il le désirait. Isaac s'était finalement ramassé dans la baignoire, mouillé et tout habillé, couché contre sa pire ennemie. Le pire dans tout cela, c'est qu'ils s'embrassaient avec passion, avec douceur. Dieu que la vie est cruelle. Pourquoi donc cela arrivait-il ? Ce geste ne faisait que ravivier les sentiments qu'il éprouvait pour Melissa. Au début, il se décidait qu'il ne faisait que confondre sa haine si forte avec de l'amour. Mais là, alors qu'il l'embrassait, des papillons s'agitaient dans son ventre, mille et une questions se posaient dans sa tête, son coeur accélérait sa course. C'est ce qui le poussa à se détacher d'elle. Une alarme d'urgence qui venait de se déclencher dans tout son être. Isaac ne pouvait pas aimer à nouveau. Non, surtout pas Melissa. Elle avait l'air trop instable. Ce n'était pas une femme pour lui. Il ne pouvait tout simplement pas se laisser retomber dans une histoire pareille, aussi complexe.

    || Je veux pas !! C'est juste impossible, Melissa. Je.. T'es pas du tout comme les autres.

    Oui, il avait envie de lui faire l'amour, affreusement envie même. Cependant, s'il le faisait, il était certain de tomber amoureux. Et puis il ne voulait rien précipiter avec Melissa. Si jamais, et je dis bien si jamais quelque chose devait se passer entre eux, il ne désirait pas que ça commence ainsi. Isaac aimait les histoires sans lendemain. Il oubliait la fille. Ou bien les amitiés améliorées, ça aussi ça pouvait marcher. Avec Melissa, ce serait différent. Ils ... c'était indescriptible. Il ne pourrait l'ignorer, car son coeur l'amenait toujours à mettre un pied devant pour aller lui parler. Même si c'était pour l'insulter, c'était mieux que de ne pas lui parler. Isaac se disait qu'il valait mieux lui parler et la faire souffrir que de ne pas lui parler du tout. Vous comprenez un peu mieux, maintenant ? Le sentiment qu'il ressentait à son égard. La force de son attirance envers elle. Ça en était étouffant. Tellement étouffant qu'il en venait à la détester réellement ...

    || C'est pas un jeu ! Enfin.. si. Mais..

    Il secoua la tête. Que venait-elle de lui avouer ? Elle l'aimait. Oui. Bon, il l'avait entendu une fois à l'hôpital, mais rien n'était moins sûr que les paroles d'une femme sous morphine et secouée par les événements. Puis cet après-midi, quand il était tombé à l'eau. Mais son message n'était pas clair, ç'aurait pu être des paroles dites trop rapidement, qui au fond ne voulaient rien dire. Seulement là, il avait la preuve irréfutable que Melissa C. Preston était amoureuse de lui. Il du retenir un sourire, et il se forca vraiment à le faire, car cette nouvelle lui fit du bien, étrangement.

    || Tu.. m'aimes ? Mais qu'est-ce qui tourne pas rond chez toi ?

    Comment pourrait-elle l'aimer ? Lui qui était si mauvais. Lui qui était si injuste, si laid, si irrespectueux, si pauvre, si seul. Comment son coeur pouvait-il battre pour lui alors qu'elle le connaissait sous son vrai jour ? Les autres femmes, qu'il embrassait et faisait jouir, ne connaissait que le mensonger Isaac. Celui qui leur soufflait des mots doux à l'oreille, leur adressait des clins d'oeil complices. Pas le Isaac méchant qui vous fait pleurer et trouve cela amusement. Pas le sadique jeune adulte. Melissa, si. Elle l'avait tout de suite connu ainsi. Alors comment pouvait-elle affirmer sans honte l'avoir aimé depuis le premier jour ? Elle était peut-être plus folle qu'il ne le croyait. Ou peut-être que son emprise sur les femmes était plus sérieuse qu'il ne le croyait. La jeune femme le repoussa à ce moment, et il se laissa glisser de l'autre côté de la baignoire. Il faillit la retenir, mais finalement il se résigna et la regarda sortir. Dans un bruit assez sec et sourd, la blondinette se retrouva allongée sur le sol. Évidemment, elle avait voulu se servir de ses jambes qui elles, ne répondaient pas à l'appel.

    || Melissa !

    Isaac mit ses mains de chaque côté du bain et se souleva. Il se propulsa ensuite hors de la baignoire, se fichant bien de tout l'eau qui s'étalait sur le plancher. Évidemment, ses vêtements mouillés dégoulinaient sur le carrelage. Franchement, ce n'était pas le plus important pour l'instant. Le surfeur s'accroupit à côté de la jeune femme, qui était recroquevillée sur elle-même, en pleurs. Étrangement, il ne supportait pas de la voir ainsi. Son coeur se tordit et il fronça les sourcils, un sentiment de culpabilité l'emplissant. De la culpabilité ? Mais qu'est-ce que c'était que ça ! Depuis quand pouvait-il ressentir un sentiment de la sorte ? Non. Non. L'ancien Isaac Jordan ne reviendrait pas, il ne referait pas surface. Et pourtant, il prit le visage de Melissa dans ses mains pour le tourner face à lui. Ses yeux désolés la fixèrent avec gravité.

    || Y'avait rien à remporter.

    Lui dit-il gravement, en fronçant les sourcils. Là, aucun moyen de se moquer d'elle. Et puis il ne le désirait pas. S'il riait ou partait, ce serait franchement trop poussé. Isaac passa donc ses bras sous elle et la souleva avec facilité, tout comme une heure auparavant à la plage. Le jeune homme se releva debout, la pressant contre lui comme s'il ressentait le besoin de la protéger, et se traîna jusqu'à sa chambre, regardant droit devant lui. Son coeur battait tellement rapidement. Dans sa tête, tout était confus. Il ne savait pas pourquoi il était ici, ce qu'il y faisait et pourquoi il agissait de la sorte. Il arriva finalement à la chambre de Melissa. Son lit était directement dans son champ de vision, et il s'y dirigea en traînant les pieds. Finalement, Isaac la déposa doucement sur le matelas, allongée. Il s'assit à côté d'elle, sur le lit.

    || Mel' ... et si on signait un traité de paix, hein ? ... Je ... t'aime.

    Isaac plongea son regard brillant - c'était du nouveau - dans les yeux de la blonde et il glissa sa main tout le long du bras de la jeune femme, pour finir par enlacer ses doigts dans les siens. Sa paume était chaude. Il n'avait pas tenu la main d'une fille en ressentant quelque chose depuis tellement de temps. Depuis Marjorie, en fait. Ça ne faisait peut-être qu'environ sept mois, mais dans sa tête, ça n'avait jamais existé. Il n'avait pas la force de sourire à Melissa. Il ne faisait que la regarder, avec son visage indifférent habituel. Seulement là, ses yeux le trahissaient. De toute façon, déjà qu'il lui avoue ses sentiments, c'était un grand pas. Il ne fallait pas trop lui en demander non plus.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa C. Preston
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 513
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 20 ans.
• TOPICS ? • : Of course ;)
Date d'inscription : 11/07/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
63/100  (63/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Sam 6 Sep - 0:56


    Isaac n'était pas du genre romantique, amoureux transi, près à tout pour sa belle. Pas du genre non plus à parler pour ne rien dire, à susurrer des mots doux à l'oreille de sa bien aimée -du moins pas sincèrement en tout cas- et à passer des soirées à regarder la télévison enlacés. D'un autre côté, Melissa essayait de l'imaginer dans une dizaine d'années. Serait-il toujours aussi libertin, volage ? Il devrait bien se poser un jour non ? Ou peut-être que sa maladie était plus grave que ce qu'il n'avait voulu admettre, et qu'il n'y avait pas lieu de se demander cela, puisqu'il n'y aurait plus d'Isaac Jordan dans dix ans. Nan .. Nan, rien que de penser à ça, elle paniquait et commençait à s'inquiéter sérieusement. Si elle le perdait, jamais elle ne le supporterait. Quoiqu'elle en dise, elle tenait tellement à lui qu'elle serait capable de n'importe quoi s'il lui arrivait quelque chose. Pas qu'elle soit complètement dingue, seulement voilà, elle pensait à lui si souvent .. Imaginez qu'elle soit obligée de se rendre sur sa tombe .. Jamais elle n'en serait capable. Parler de lui au passé l'achèverait sans le moindre doute. Pourtant plus elle y songeait, plus cela lui paraissait possible .. Il allait devoir tout lui dire sur cette foutue maladie, parce que tant qu'elle ne serait pas rassurée, elle refuserait de s'envoler pour Paris, comme c'était prévu.

    " Isaac .. Ta maladie, est-ce que c'est ... Grave ? J'veux dire vraiment grave ? Parce que d'accord, tu perds la mémoire mais .. C'est pas plus dangereux que ça hein ? "

    Evidemment qu'elle le connaissait bien. Elle avait ignoré sa question, juste parce que pour elle c'était une évidence. Pas besoin d'en rajouter une couche. Et peut-être qu'elle se répétait, à dire qu'il lui faisait mal, qu'il la faisait souffrir chaque fois qu'ils se voyaient, cependant elle ne s'en plaignait pas pour autant. Parce que c'était devenu habituel. Parce que c'était soit ça, soit il faisait comme si elle n'existait pas, et ça serait sûrement pire. Là, il lui accordait de l'importance, de l'attention, même si elle avait juste obtenu le rôle de la fille bête et superficielle sans intérêt. N'empêche .. Elle devait quand même avoir un certain intérêt pour lui du moins, étant donné qu'il revenait sans cesse. La jolie blonde le comprit rapidement, lorsqu'après l'avoir attiré contre elle dans la baignoire, il lui offrit un de ces baisers qu'on n'oublie pas. Ils s'embrassaient non pas avec haine, mais avec douceur et tendresse, ce qui était surprenant quand on savait comment ils pouvaient être l'un envers l'autre. Elle aussi se sentait .. Bizarre disons. Elle n'était pas certaine de savoir comment interpréter les évènements de ces derniers jours. Entre l'inquiétude dont il avait fait preuve le soir de l'accident, les révélations qu'il lui avait faite aujourd'hui, et puis même .. Il la regardait différemment. Très différemment, même si elle serait bien incapable de dire ce que cela pouvait signifier. Sûr qu'une relation autre que celle qu'ils entretenaient actuellement serait difficile à gérer. Ils étaient fait pour se haïr, pas pour s'aimer .. Pourtant, plus le temps passait, plus elle comprenait que jamais plus elle ne pourrait poser les yeux sur lui sans repenser à cette soirée au caractère plus ou moins exceptionnel. C'était pas tous les jours qu'il se montrait tel qu'il était, surtout avec elle ..

    " Mais je .. D'accord. Tu me hais tellement qu't'es incapable d'me faire l'amour. J'pensais pas qu'ça irait jusque là. Remarque je peux qu'en être flattée, j'suis sûre qu'il y en a pas beaucoup des filles comme moi pas vrai ? "

    Un couple .. Isaac Jordan et Melissa C. Preston en couple ? Non, personne de censé ne pourrait croire à cela. Bien sûr, tout le monde avait cru à sa soit-disant liaison avec Alexander Hellwood, mais c'était tellement différent ! Eux ça n'était pas .. Vrai. Et aussi étrange soit-il, il faut bien admettre que ce duo était plus probable. Mais vraiment .. Isaac et Melissa, c'était les ennemis par excellence. Alors imaginer qu'ils sortent ensemble .. La demoiselle ne comprenait pas ce qui poussait son "amant" à agir ainsi. Dans tous les cas; il n'était pas comme d'habitude, il ne la charriait pas, ne l'insultait pas .. Il semblait tout aussi destabilisé qu'elle face à ce comportement. Mais elle ne voyait pas les choses sous cet angle. Tout ce qu'elle pouvait comprendre, c'était qu'il ne voulait pas d'elle, et ça c'était atrocement vexant, énervant et pénible. Blessant aussi. Il en avait envie, alors depuis quand se retenait-il ? S'il la détestait à ce point, au moins c'était assez clair, pas la peine d'espérer ..

    " Un jeu alors ? Alors qu'est c'que tu fous encore ici ? T'as gagné, j'ai perdu. Dégages maintenant. "

    Oh que oui elle l'aimait. Elle crevait d'amour pour lui, et il ne s'en rendait même pas compte. Imaginez un peu à quel point elle pouvait avoir mal. Il s'en foutait sans doute en fait. Combien de fois avait-elle pleuré pour lui ? Combien de nuits blanches avait-elle passées en pensant à lui ? Et dire qu'il n'en savait rien ! Incroyable pas vrai ? Maintenant elle le lui avouait, même si elle l'avait déjà fait à plusieurs reprises. Sans en être totalement consciente bien sûr, puisque jamais, même sous la torture, elle n'aurait avoué ses sentiments à son égard. Et là ce qu'il lui faisait, c'était bel et bien de la torture .. Morale certes, mais dure tout de même.

    " Chez moi ?! Tu t'fous d'moi ou quoi ?!! Je suis sûre que j'te plais, t'as toi même avoué qu'tu aimais que j't'embrasse, et là tu m'dis qu'tu veux pas ?! C'est qui qui a un problème au juste ?! "

    Comment .. Comment pouvait-elle l'aimer. Difficile à dire en fait. Il était méchant, cruel, chiant, absolument pas romantique et sûrement pas le genre de gars qui pouvait vous faire tomber amoureux par son comportement attentionné et sympathique. Au contraire même. Et si toutes ces filles ne le connaissaient pas réellement, comme il l'avait souligné, elle savait beaucoup d'choses sur lui. Enormément, plus que toutes les conquêtes qui passaient sans cesse dans son lit. Si elle les jalousait ? Evidemment. Celles-ci avaient eu le privilège de l'embrasser, de le toucher, le caresser, alors qu'elle, elle ne pouvait que le regarder, que le voir la détester un peu plus de jour en jour. Melissa ne supportait plus cette proximité entre eux, alors elle le poussa, aussi brutalement que le permettaient ses bras encore faibles, puis se hissa à l'extérieur de la baignoire. Ce fut dans un sacré fracas qu'elle s'étala sur le carrelage froid de la salle de bain dans un gémissement de douleur. Visiblement, Isaac s'inquiéta pour elle puisqu'il se rua auprès d'elle afin de voir si tout allait bien. Il prit son visage entre ses mains et elle se débattit un instant avant de se laisser faire finalement.

    " Pourquoi tu m'fais ça .. Qu'est ce que j't'ai fait Isaac .. J'ai pas mérité ça, j'le sais .. "


    A moins que si ? Etait-elle si détestable ? Elle ne pensait pourtant pas. Est-ce qu'être gentille était un crime ? Et Isaac était le bourreau chargé de lui infliger sa punition ? La voix qu'elle avait employée, faible et démontrant de sa lente agonie, témoignait à quel point elle avait mal. A quel point il lui faisait mal. Oh non, elle ne cherchait pas à le culpabiliser, et même si sa réaction semblait un peu exagérée, quand on voit ce qu'elle a traversé à cause de lui, on comprend vite pourquoi elle paraissait si désespérée, si malheureuse.

    " Alors .. Dis moi c'que t'as gagné. Tu me tortures comme ça pour le plaisir hein ? T'es pas aussi sadique, t'es pas comme ça .. Je .. Je comprends pas pourquoi tu fais tout ça. T'as aucune raison .. Ca t'apporte quoi. Explique moi s'il te plaît. "

    Pourquoi redevenir polie avec lui ? Il ne le méritait pas. Il ne méritait pas qu'elle soit aussi sympa avec lui, qu'elle s'adoucisse de cette façon. Mais soudain son coeur s'affola, ses mains devinrent moites et ses yeux se bordèrent d'un peu de larmes, lorsqu'il la prit dans ses bras, pour la porter dans sa chambre, où il la posa délicatement sur son lit. Les caresses sur son bras, le regard brillant .. Tout ça ne ressemblait pas à Isaac. Mais c'était bien lui, assis près d'elle, qui lui proposait de faire la paix. Il blaguait. Ca ne pouvait pas être autrement. Il n'avait pas le droit de lui dire ça maintenant. Dans d'autres circonstances, elle en aurait été ravie, mais là ...

    " Oh mon Dieu .. Nan tu .. Tu peux pas dire ça .. T'as pas l'droit .. Pitié dis moi qu'c'est une blague .. "

    Voyant qu'il ne comprenait pas, elle se redressa quelque peu, plongea son regard dans le sien.

    " Je .. M'en vais. Avec mon .. Frère, Killian. On a décidé de partir, parce que je supporte plus Blueside et c'est mieux pour lui. J'veux pas qu'il .. Grandisse ici. Mes valises sont prêtes, on doit partir pour Paris dans trois jours Isaac. J'peux pas croire que tu m'dises ça .. J'en ai envie depuis qu'on s'connaît, j'ai toujours rêvé qu'tu me dises ça mais .. Pas maintenant. Je préfère partir en me disant qu'tu me hais. Ca s'ra moins difficile que d'me dire qu'on aurait pu .. Hmm .. Être .. Ensemble. "


_________________

{ Icon By Still Stocking }
{ Vava By Winnie }

" Les femmes sont des fillettes toute leur vie. Une caresse les console. Un petit oubli les brise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Dim 7 Sep - 0:44


    Même lorsqu'il serait amoureux à nouveau, et vraiment certain de ce qu'il voulait, Isaac ne serait pas ce genre d'homme. Affectueux, attentionné, délicat et doux. Ce n'était plus ce qu'il était. Il ne niait pas avoir déjà été comme ça. Se mentir à ce point-là aurait été idiot. Avec Marjorie, ça avait été comme une conte de fées pour elle. Il était le prince charmant sur son cheval blanc, et la défendait contre toutes les épreuves de la vie. Il la gardait sous son aile et la surprotégeait, comme si elle était incapable d'affronter le monde extérieur toute seule. Il l'aimait tellement, il la regardait et ses yeux brillaient. Il lui disait des Je t'aime sincères, mais pas tout le temps, pour ne pas leur enlever leur valeur. C'était tellement stupide. Aujourd'hui, il serait du genre à se coller de temps en temps pour écouter un film, l'embrasser avant de partir, lui faire l'amour. Cependant il n'allait certainement pas se remettre à murmurer des mots d'amour à l'oreille de sa copine, la chatouiller en la couvrant de baisers pour aucune raison, lui jouer dans les cheveux, lui préparer de bons repas et revenir avec une rose à chaque soir. Ça n'était plus lui, tout simplement. Son regard se planta froidement dans celui de Melissa quand elle lui posa encore plus de questions sur sa maladie. Dire qu'il pensait qu'il n'aurait pas à subir un interrogatoire. Il soupira, fixa ses pieds sur le sol froid et haussa les épaules.

    || J'en sais absolument rien. J'crois pas que ce soit si dangereux.. j'veux dire ça affecte nul part d'autre que cette partie de mon cerveau. Mais qui sait. Cette maladie demeure quand même un mystère même pour les médecins et scientifiques.

    Cette question lui avait traversé maintes et maintes fois l'esprit, naturellement. Il s'était toujours demandé si un jour il allait voir ses quarantes ans. S'il aurait la chance de voir ses petits enfants. S'il vivrait assez longtemps pour accomplir tout ce qu'il voulait dans sa vie. Il lui semblait que oui, mais sans savoir comment l'expliquer, il avait un mauvais présentiment. Un "bad feeling" qui lui disait que peut-être qu'il ne verrait pas tout ça. Pourtant, c'était stupide. Les médecins lui auraient parlé de tout ça, non ? Quoiqu'ils ne le savaient peut-être pas plus que lui. Isaac chassa ces idées de sa tête, décidément pas prêt à penser à sa mort. Ça l'effrayait, oui.

    Lui-même ne se reconnaissait plus, avec Melissa. La soirée de son accident, il avait vraiment eu peur pour elle. Il avait eu peur de la perdre, là devant sous ses yeux. Il était resté car il ne voulait pas qu'elle meure en pensant qu'il la détestait à ce point. Il voulait qu'elle meure en ayant le souvenir d'un Isaac penché sur elle, le regard inquiet. Puis après, quand il était rentré chez lui, il n'avait pas dormi de la nuit. Il se rongeait les ongles et faisait les cent pas en se demandant ce qui lui avait pris. De partir, bien sûr. C'est pourquoi il retourna à l'hôpital le lendemain, de bonne heure. Et il recommenca à la traiter comme une moins que rien. Pourquoi agissait-il donc ainsi ? Pourquoi ne pas tout simplement lui avouer tous ses sentiments ? Il en était incapable, voilà tout. Isaac avait besoin de voir Melissa, de lui parler. Elle était comme son oxygène. Mais il refusait de s'abandonner à elle, de se laisser tomber amoureux. Alors il essayait de ne voir que ses défauts, de la mettre en colère pour qu'elle l'exaspère et lui donne envie de la tuer. Comme ça, il pourrait peut-être retarder le moment où son coeur se mettrait à battre vraiment plus rapidement pour elle. Et puis après, ils s'étaient revus à la plage. Les mêmes raisons l'avaient poussés à aller la rejoindre, à aller lui parler même si c'était pour se moquer d'elle et la faire souffrir. Et maintenant, quelques heures plus tard, le voilà qui succombait à la tentation et se rendait à l'évidence. Il aimait Melissa C. Preston. Il avait échoué.

    || Arrête, tu dis n'importe quoi ! Tu connais pas du tout mes raisons, alors ferme-la !

    Elle comprenait tout à l'envers, et encore une fois ça eu comme effet d'exaspérer Isaac. Pourtant, maintenant qu'il avait vraiment envie d'elle, d'être en colère contre elle ne suffisait pas pour le refroidir ou bien appaiser son coeur qui battait la chamade. Il continuait toujours à se sentir aussi étrange en sa compagnie. Franchement, quel idiot avait-il été de toujours aller lui parler. Il aurait du couper les ponts avant qu'il ne soit trop tard. Mais maintenant, à moins de trouver une machine à remonter dans le temps, il ne pouvait retourner dans le passé et changer ses actions. Il ne pouvait reculer les aiguilles de l'horloge jusqu'à quelques heures auparavant, avant qu'il ne se dirige vers elle. Si ça avait été le cas, il aurait croisé son regard et serait partit dans le sens opposé. Ç'aurait été mieux pour lui, pour elle. Pour tous les deux.

    || Arrête c'est pas ce que je voulais dire non plus ! Mais putain, tu comprends vraiment rien !

    Elle ne l'avait pas moins fait souffert. Il passait des nuits blanches à se demander ce qui se passait avec lui. Lui qui s'était forgé une carapace durant des mois, elle entrait dans sa vie et venait tout détruire ce qu'il avait construit. Il s'était sentit plus fort, invincible même. Il pouvait dire n'importe quoi sans se soucier des conséquences. Il n'avait plus à aimer, plus à se retenir de faire certaines choses. Et voilà que cette blondasse l'ensorcellait avec ses yeux bleus. Isaac s'était posé mille et une questions. Il essayait de renoncer, mais en vain. Alors peut-être que ce n'était pas le même genre de mal, mais justement le mal ne se compare pas.

    || D'accord, j'ai un problème aussi, si ça peut te faire plaisir ! J'sais pas ce que je veux dans la vie, mais en tout cas en ce moment je suis certain de pas vouloir faire ça avec toi.

    Dit-il sur un ton plus ferme, plus fort. Isaac en avait assez qu'elle lui reproche tout, comme si elle était une sainte dans toute l'histoire. Elle aussi avait fait des erreurs, elle était dérangée, elle était folle et indécise. Le surfeur avait ses tords dans toute cette histoire, mais il ne la laisserait certainement pas lui mettre tout le blâme sur le dos. Il n'eut cependant pas le temps de lui dire tout cela, car Melissa se hissa hors de la baignoire et tomba sur le sol à cause de la faiblesse de ses jambes. Isaac se précipita jusqu'à elle, évidemment inquiet pour elle. Ce n'est plus un secret maintenant ; s'il l'aime, il ne veut certainement pas qu'elle ait mal. Pas à ce point du moins. Pas physiquement, bien que c'était peut-être moins pire que ce qu'il lui infligeait sentimentalement parlant.

    || J'le sais aussi ...

    Lui répondit-il avec un regard sérieux, sans aucune méchanceté. Il savait très bien pourquoi il lui faisait subir tout ça. Chaque raison était bien claire dans sa tête. Mais il ne pouvait certainement pas tout avouer à Melissa, car il perdrait la face. Si ce n'était pas déjà fait, à bien y réfléchir. Avec tous les indices qu'il avait laissé sur son passage depuis qu'il était entré dans cet appartement, il aurait été inconcevable que la blondinette ne se doute de rien.

    || T'as aucune idée de si j'ai mes raisons ou non. Et j'en ai, pour ton information. Mais j'peux pas te l'expliquer. J'peux juste pas faire ça ...

    Isaac prit la jeune femme dans ses bras et la porta jusqu'à sa chambre, où il la déposa sur son lit. Non, il ne se ressemblait vraiment plus comme ça, plus doux, plus amical ou amoureux serait un meilleur mot. Même son regard brillait d'une nouvelle lueur. Et il lui proposa de faire la paix, et lui avoua ses sentiments. Le je t'aime sortit et le poignarda en même temps. Comment avait-il pu non seulement se l'avouer à lui-même, mais à Melissa par la même occasion ? C'était beaucoup trop officiel. La blondinette eu une réaction qu'il ne comprenait pas. Il fronça donc les sourcils quand elle le supplia de lui dire que c'était une blague, alors qu'il n'avait jamais été plus sérieux. Mel' lui expliqua par la suite qu'elle partait de Blueside, pour de bon, avec son frère Killian. Son regard se figea, et son corps au complet en fait. Puis il recommenca à respirer, se leva, arborant un air indéchiffrable. Il recula jusqu'au seuil de la porte, et secoua la tête.

    || Je... je dois partir.

    Il se tourna rapidement et marcha à grandes enjambées jusqu'à la porte d'entrée. Il l'ouvrit, la fit claquer, et resta un moment derrière. Son coeur battait si vite, sa tête tournait, des centaines de questions, de déceptions le torturaient. Il fit un pas vers l'avant, et tomba inconscient dans les escaliers. Voilà, encore une fois ça s'était produit. Il s'était laissé avoir, et son coeur avait été brisé. Quel con. Quelle conne.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa C. Preston
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 513
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 20 ans.
• TOPICS ? • : Of course ;)
Date d'inscription : 11/07/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
63/100  (63/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Dim 7 Sep - 4:28


    Le prince charmant .. Une belle connerie, au même titre que le père Noël, que la petite souris et ce genre de choses qu'on contait aux enfants pour préserver leur innocence aussi longtemps que possible. Pour tout dire, Melissa y avait longtemps cru. Cela avait cessé lorsque son père avait engagé cet homme, pour jouer le rôle du gros bonhomme rouge qui est censé apporter joie et gaieté par la cheminée. L'acteur s'était trouvé être un drogué, qui avait giflé la blondinette sous prétexte qu'elle avait involontairement écrasé son pied. Le mythe s'était brisé, elle avait alors neuf ans. Quant à l'imposteur sur son cheval blanc, elle l'avait croisé deux ou trois fois dans sa vie. D'abord, il y avait eu le beau Alexandre ... Son Alex. Elle ne risquait pas de l'oublier, et ce pour plusieurs raisons : il avait été son premier amour, elle lui avait offert sa virginité. Et évidemment, elle avait eu un enfant de lui. Quand elle regardait Killian, elle voyait son père. Mais l'histoire s'était mal terminée puisqu'ils ne se parlaient désormais plus, tout simplement parce qu'elle voulait passer à autre chose. N'était-ce pas normal ? Bref. Ensuite il y avait eu quelques autres garçons, aucun qu'elle n'avait autant aimé que le beau français, mais à qui elle s'était considérablement attachée cela dit. M'enfin .. Les histoires les plus courtes sont les meilleures non ? La question qui pouvait se poser, c'était .. Est-ce qu'elle voyait Isaac comme un prince charmant ? A vrai dire pas vraiment. Il était plus .. Le mauvais garçon qui avait mal tourné. Mais qui pouvait rentrer dans le droit chemin -ou du moins redevenir un tant soit peu supportable - avec un peu d'aide. L'aide de Melissa peut-être ? Mais il ne voulait pas changer, ça il le lui avait fait clairement comprendre. Et dans ce cas, elle ne pourrait rien faire d'autre qu'espérer qu'il change d'avis.

    " Je vois .. Et si .. Si c'était réellement dangereux, tu m'le dirais ? "


    Alors c'était pour cette raison qu'il était aussi invivable avec elle en particulier ? Parce qu'il avait peur de tomber amoureux d'elle, il préférait la haïr plutôt que de l'aimer. Ca se tenait remarquez, elle aussi s'était comportée ainsi. Seulement elle s'était rendue à l'évidence avant de briser le coeur du jeune blond, elle. Contrairement à lui, qui avait été au bout de ses résolutions. Elle ne pouvait pas l'en blâmer. Bien sûr, ne se doutant pas une seule seconde des sentiments qu'il éprouvait à son égard, malgré les nombreuses étrangetés qu'elle décelait dans son comportement depuis qu'ils avaient pénétré dans l'appartement. En effet, il était différent, mais elle n'aurait su dire en quoi. Aucune insulte, aucune remarque, aucun sarcasme, rien. Ca ne lui ressemblait définitivement pas. Au lieu de ça, des baisers échangés, soit-disant innocents, puisqu'il ne souhaitait pas aller plus loin avec elle ce soir. Ce tête-à-tête venait définitivement de gagner la palme de la bizarrerie. Pourtant c'était loin d'être désagréable, même si elle apprécierait des explications. Qu'il ne lui donnerait évidemment pas.

    Melissa refusait qu'il s'énerve. C'était inutile, frustrant, et elle n'avait pas spécialement envie de gâcher la première - et peut-être seule - soirée durant laquelle il pourrait discuter sans pour autant vouloir se sauter à la gorge. C'était si rare qu'elle le voit comme n'importe quel autre garçon .. Là, il lui donnait vraiment l'impression de n'être pas le monstre qu'il prétendait. Non il .. Avait un coeur. Et quand bien même il ne savait pas s'en servir, celui-ci se libérait parfois de la carapace de pierre qui l'entourait habituellement, et se livrait sans mal.

    " Alors explique moi ! C'est quoi tes raisons ?! J'ai aucune envie d'jouer aux devinettes ce soir, alors s'il te plaît, arrête ça. J'veux comprendre, et arrêter de croire que tu me hais assez pour refuser d'admettre que tu as envie d'moi. "

    Il aurait dû couper les ponts oui. Mais il ne l'avait pas fait. Etait-il pour autant le seul fautif ? Sans doute que non, car elle aurait dû le faire aussi lorsqu'elle avait compris que jamais elle ne résisterait à son intense regard, ses mains incroyablement belles - l'une des parties du corps que Melissa préférait chez un homme - et son côté "je m'enfoutiste" absolument craquant. D'ailleurs pourquoi ne s'était-elle pas éloignée de lui ? Elle aurait pu après tout ! Mais non. Parce que quoiqu'elle dise, elle avait besoin de lui, cruellement même. Il était nécessaire à son équilibre, comme Batman a le Joker, comme Superman a Lex Luthor ... Tout le monde doit avoir un ennemi. Mais personne n'est censé en tomber amoureux. Imaginez à quoi ressemblerait la société si cela se passait ainsi ? Ca ne pouvait pas être vrai, elle n'avait pas le droit de l'aimer. En l'aimant, elle passait dans le camp adverse et devenait une méchante à son tour .. Cela dit, qui dirait que c'était une erreur ? Non parce que s'ils entretenaient des rapports amicaux, il l'entrainerait sûrement dans un chemin un peu plus sinueux, tel la dépravation, la drogue, l'alcool, le sexe .. Ca, bon, c'était pas nouveau pour elle mais presque ... Enfin bon, de là à ce qu'ils arrivent à s'entendre, il y avait encore un long parcours.

    " C'est c'que tu as dit ! Et tu te comportes comme si tout ça pour toi n'avait aucune importance. Tu joues avec moi, ne dis pas l'contraire. Depuis qu'on s'connaît t'es comme ça. Et d'habitude ça te dérange pas d'l'avouer, alors j'suis curieuse de savoir ce qui a changé. "

    Si elle lui avait fait du mal, Isaac avait, et de loin, commencé .. C'était lui qui avait décidé que leur relation ne serait pas de tout repos et qu'ils se détesteraient, il avait fait ce choix le jour même de leur rencontre. Problème de jugement peut-être ? C'était bien son genre .. La demoiselle avait toujours eu des difficultés à comprendre ce qui l'avait poussé à la haïr ainsi, sans même avoir appris à la connaître. Au fond elle s'en fichait. Pour le moment, tout ce qui comptait, c'était qu'il la rejetait sans qu'elle puisse savoir les raisons pour lesquelles il agissait ainsi. Mais elle était persuadée que ça ne durerait pas. Parce que contrairement à ce qu'il disait, il ne la détestait pas tant que ça. Peut-être même qu'il l'appréciait .. Elle préférait ne pas s'avancer sur la questions mais il est vrai qu'elle avait de quoi émettre de sérieux doutes quant à ses sentiments pour elle.

    " Ca j'avais cru comprendre .. C'que j'veux qu'tu me dises, c'est pourquoi. J'suis pas assez bien pour toi, c'est ça ? "

    Melissa était folle et ça n'était pas nouveau. Il ne faut pas être complètement saine d'esprit pour tenir autant à un salaud tel que lui. Mais ça, il le savait déjà nan ? Elle le lui avait fait comprendre à plusieurs reprises, bien que ce ne soit jamais très clair. Là au moins, il ne pourrait pas faire l'ignorant. Soit il se servirait de la faiblesse qu'elle venait d'avouer, soit il la prendrait en pitié et lui foutrait la paix. C'est beau d'rêver quand même ..

    " Alors quoi ? Tu vas continuer encore longtemps ou j'ai droit à quelques instants de répit pour une fois ? "


    Ce ne fut pas quelques instants de répit qu'il lui accorda, plutôt une énorme surprise, un véritable choc. Il l'aimait. Il était amoureux d'elle. Lorsqu'elle entendit ces mots, allongée sur son lit, son corps se raidit et son coeur sembla louper un battement. Comment était-ce possible ? Même dans ses rêves les plus dingues elle n'aurait pas imaginé pareille chose ! Elle se remit rapidement de ses émotions, bien qu'un certain tremblement persistait dans sa voix quand elle annonça son départ pour Paris, qui aurait lieu dans trois jours. Oui, elle partait. Marre de Blueside, de ses habitants, de cette foutue All's, d'Isaac lui même .. La réaction de ce dernier se révéla pour le moins étonnante. Il se releva et sortit de la pièce, elle l'entendit déambuler dans le couloir avant de claquer violemment la porte d'entrée. Voilà. Elle l'avait blessé. Et elle ne comprenait pas ce qu'il y avait de si bon. Pourquoi appréciait-il cette sensation lui ?

    " Isaac attends ! "

    La jeune blonde s'assit sur son lit et se leva, avec beaucoup de peine bien sûr. Mais, en s'appuyant contre les murs, les meubles, les poignées, elle parvint à "marcher" jusque dans le hall de l'appartement. Ses jambes lui faisaient mal, certes, mais au moins elle les sentait. Malheureusement pour elle, cela ne dura pas. Et lorsqu'en ouvrant la porte, elle découvrit son bien aimé inconscient au bas des escaliers et qu'elle voulut accourir auprès de lui, elle trébucha à son tour, et dévala les marches pour finalement atterrir tout contre Isaac. Là, elle se redressa tant bien que mal. Une violente douleur se fit ressentir au niveau de sa tête, sa blessure datant de l'accident s'étant probablement rouverte. En passant une main au travers de ses cheveux, elle en eut la confirmation .. Tant pis, ça ne l'effrayait pas plus que ça. Ce dont elle avait peur, c'est qu'il ne se réveille pas.

    " Nan .. Nan nan Isaac tu peux pas m'laisser, réveille toi ! J't'en prie, ouvre les yeux ! "


    Pourquoi n'y avait-il personne quand deux jeunes gens avaient besoin de soins urgents ? Melissa se sentait sombrer, comme la dernière fois à vrai dire. Et Isaac n'ouvrait pas les yeux. Mais elle ne tomberait pas dans l'inconscience tant qu'elle ne serait pas certaine qu'il soit sauvé. Elle ne l'abandonnerait pas, même si ses paupières se faisaient de plus en plus lourdes.

    " Au s'cours ! Au s'cours, j'ai besoin d'aide !! - à Isaac, sa voix étant devenu un murmure - Ca va aller, j'te l'promets .. Tu vas t'en sortir hein .. Tu vas ouvrir les yeux et tout va aller mieux .. On s'ra bien tous les deux ... "

    ~~

    " Mademoiselle ? Mad'moiselle Preston, vous allez bien ? "

    " Hm .. Quoi ? Qu'est c'qui s'est passé ? On est où là ? Et .. Et vous êtes qui ? "

    " Vous êtes tombée dans les escaliers et avez perdu connaissance. Nous sommes chez vous, dans votre chambre, et je suis l'infirmier chargé de vos soins. "


    " Oui je .. J'me souviens. Et .. Et Isaac ? Comment va Isaac ?! "


_________________

{ Icon By Still Stocking }
{ Vava By Winnie }

" Les femmes sont des fillettes toute leur vie. Une caresse les console. Un petit oubli les brise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Dim 7 Sep - 5:26


    Isaac, lui, avait cessé de croire au Père-Noël lorsqu’il avait sept ans. C’était son oncle qui était chargé de le faire. Son costume avait un trou sur le ventre, et le petit garçon avait reconnu la chemise carottée brune et grise que portait son oncle en arrivant ce soir-là. Alors au cours de la soirée, durant tout le temps que le Père-Noël était présent, Isaac chercha du regard son oncle. Pourtant, il ne le trouva pas. C’est pourquoi il alla demander à son père où il était passé, et ce dernier lui répondit qu’il était aux toilettes. Ça faisait une bonne heure qu’il y était alors, et pourtant il n’y avait personne aux toilettes. Il était donc partit à courir vers le Père-Noël, avait tiré sur la fausse barbe et avait crié de sa voix aigu que son oncle était un imposteur et un menteur. Les Noël ne furent plus jamais les mêmes chez la famille Jordan. Plus aucun des petits enfants n’y croyaient. Quelle triste nuit ça avait été. Les princesses que les princes charmants étaient sensés sauver, Isaac en avait aussi vu. Deux, en fait. Avant Marjorie, il y avait eu Mischa, une belle brunette aux traits fins. Il avait été amoureux d’elle, seulement il n’existait pas dans son monde à elle. Elle était riche, superficielle et vaniteuse. Pas du tout faite pour Isaac. Pourtant, ce dernier essayait de se faire remarquer. Mais étant de nature timide, ça n’avait jamais été très concluant. Heureusement, il ne resta pas célibataire toute sa vie et un beau jour Marjorie décida de poser ses beaux yeux bruns sur sa petite personne. Depuis leur rupture, Isaac avait pris plus d’assurance. Alors des princesses, il en avait croisé des dizaines et des dizaines. Mais elles n’étaient jamais ses princesses à lui. Elles étaient pour un homme qui allait prendre soin d’elles. Des hommes gentils, pas du tout comme Isaac. Et il s’en contre-fichait royalement.

    || Parce que tu voudrais vraiment le savoir ? Si c'est le cas bah.. ouais..

    En fait, il se fichait un peu de le dire ou non à Melissa. Mais il ne comprenait pas vraiment pourquoi elle s'en faisait tellement. Enfin, si. Il n'était pas idiot non plus. Seulement, c'était quand même un peu étrange encore pour lui de réaliser que Melissa ne le détestait pas tant que ça. Ce revirement de situation était encore tout récent, pour tous les deux. Et c'était encore ambiguë, même. Rien n'était moins sûr que les sentiments qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre. Alors oui, c'était vraiment étrange de se dire que Melissa voulait être une des premières informée si jamais Isaac allait mourir à cause de sa maladie.

    Non, lui n'avait pas repris ses esprits avant de vraiment faire du mal à la blondinette. En fait, c'était peut-être plutôt parce qu'il ne le voulait pas. Il ne voulait absolument pas arrêter de lui parler. Il savait que c'était totalement égoïste, parce que pendant que lui soulageait un peu ses envies en lui parlant - peu importe ce qu'il lui disait, justement - et bien elle souffrait en silence. Et parfois pas en silence, et étrangement ça le faisait encore plus rire. Isaac était donc réellement un sadique. Il aimait cette femme, mais la faire souffrir lui faisait du bien. C'était comme si en la repoussant pour s'empêcher de l'aimer, il en ressortait victorieux. Lui-même ne pouvait expliquer vraiment ce qui se passait dans sa tête depuis qu'il la connaissait. C'était très complexe.

    || J'veux pas que ça se passe comme ça avec toi, c'est tout ! Y'a rien à comprendre Mel', rien du tout ! À mes yeux, t'es juste pas une fille que je ramène dans mon lit. C'est pas ce genre de relation que je tiens à entretenir avec toi !

    Si elle était un minimum intelligente, elle comprendrait finalement de quoi tout cela s'agissait. Ou peut-être qu'elle se rabaisserait encore en croyant que c'était parce qu'il la détestait tellement que juste le fait de la voir en sous-vêtements lui donnait envie de vomir. Alors que ça le faisait carrément rêver. Seulement, lui donner plus d'informations aurait été un suicide, tout simplement. Il n'avait pas envie de s'aventurer sur ce territoire. Pas envie de tout lui avouer maintenant, alors qu'il n'était pas lui-même certain de ce qu'il ressentait envers elle. Mais en même temps, si elle continuait à lui poser autant de questions ..

    || Rien a changé ! C'est juste que.. Ah mais arrête de me poser autant de questions ! Je me comprend pas moi-même, alors pourquoi je m'entêterais à te donner des explications, hein ? Ferme-la juste un instant, par pitié !

    Oui, cette journée-là dans les couloirs, c'était bel et bien lui qui avait décidé de partir du mauvais pas cette relation. Et à ce moment, ce n'était certainement pas parce qu'il l'aimait. Ne croyez pas que dans son cas ça avait été comme un coup de foudre. Il avait juste appris à bien apprécier et même aimer Melissa. Mais ce matin-là, il avait juste été vraiment irrité un peu plus tôt, et rentrer dans quelqu'un était juste la goutte qui avait fait déborder le vase. Elle avait été au mauvais endroit au mauvais moment, dans les pattes de la mauvaise personne. Cependant, peut-être qu'au fond, cela avait eu du bon. Ils ne se seraient peut-être jamais adressé la parole si ça ne s'était pas produit. À bien y réfléchir, ç'aurait vraiment été mieux si Mel' n'avait jamais existé. Ç'aurait été tellement facile.

    || Oh mais arrête de toujours te rabaisser à la fin ! C'est pas du tout ça, au contraire d'ailleurs !!!

    Melissa était beaucoup trop bien pour lui, voilà. Elle ne méritait pas un mec aussi salaud que lui. Elle était belle et intelligente, elle saurait se trouver quelqu'un de sensé. Mieux qu'Hellwood ou Jordan, en tout cas. Pourquoi devait-elle toujours tourner autour des mauvais garçons ? Un beau petit intello, ça ne ferait pas son affaire ? Ce serait bien mieux. En plus, pendant qu'eux s'embrasseraient dans une bibliothèque, Isaac n'aurait plus à toujours rencontrer partout où il allait la jeune blondinette. Alors il n'aurait plus à penser à elle en permanence, et n'aurait plus à lutter contre l'envie de lui parler. Elle disparaîtrait de sa vie, complètement. Et il serait heureux de nouveau.

    || Je crois que je peux bien te laisser un tout petit moment de répit.

    Dit-il en retrouvant soudainement le sourire. Puis sans lui laisser le temps de répliquer quoi que ce soit, il l'emmena à sa chambre. Et c'est à ce moment qu'il ne pu se retenir de tout lui avouer son amour. Malheureusement, la réaction de Melissa fut contre ses attentes. Elle lui annonca son départ. Isaac Jordan avait tellement hésité avant de lui parler. Il avait tourné sa langue sept fois, avait médité des nuits et des nuits, se demandant si c'était vraiment de l'amour. Et maintenant qu'elle le savait pour de bon, ce n'était pas le parfait bonheur. C'était encore pire. Son coeur était brisé. Elle l'avait blessé, oh que oui. Plus qu'elle ne pouvait se l'imaginer. Isaac, être amoureux et l'avouer en plus, c'était quelque chose de très spécial. Enfin, depuis Marjorie du moins. Rares étaient les femmes qui faisaient battre son coeur. Et encore une fois, son coeur n'avait pas choisi la bonne. À croire qu'il était maudit. Il courut donc vers la porte, la claqua et ignora les cris de la blondinette qui le suppliaient d'attendre. Ce furent les derniers mots qu'il entendit de Melissa.

    Le jeune homme s'était frappé contre le mur en face de lui lorsqu'il était atterit sur le plancher au bas du premier palier après les escaliers. Très fort. S'il n'avait pas perdu conscience avant même de tomber, il serait fort probablement tombé dans les pommes à ce moment-là. Le coup frappa sa tête au point de le sonner encore plus qu'il ne l'était déjà. Alors oubliez ça, il n'entendit même pas Melissa débouler jusqu'à lui, ni l'entendre appeler des secours, ni l'entendre lui dire que tout irait bien. Lui, il était déjà bien loin.

    Plus tard, le jeune homme était allongé sur un lit d'hôpital. Bon nombre de fils étaient accrochés à lui, un respirateur artificiel le maintenait envie. Deux médecins et une infirmière se trouvaient dans la salle, prenant des notes, prenant sa pression artérielle, s'assurant que tout était bien mis en place. Ils se regardèrent tous, et le médecin le plus vieux déclara en pressant sa tablette de papier contre son ventre :

    || Je ne sais pas s'il se réveillera de ce coma. C'est un combat qu'il devra mener seul.

    Maintenant, allons plutôt du côté de chez Melissa, après qu'elle se soit réveillée. Elle demanda à l'homme à ses côtés comment allait Isaac. L'infirmier baissa les yeux, le regard vide. Il soupira, ferma ses paupières un moment avant d'enfin affronter le regard de la jeune malade. Il ne voulait probablement pas la brusquer, après toutes les épreuves qu'elle avait surmontées ces derniers jours. D'abord le premier accident, puis ensuite cette chute dans les escaliers. Elle n'avait pas besoin d'un nouveau choc émotionel. Non, merci. Mais il se devait de lui dire toute la vérité, puisqu'elle l'avait demandé. Faire autrement aurait été égoïste. Et puis, elle avait le droit de savoir. L'infirmer secoua donc doucement la tête de droite à gauche en pinçant les lèvres, puis déclara.

    || Il est décédé ..

    L'infirmier marqua une pause, laissant un peu de temps à Melissa pour assimiler ses dernières paroles. C'était quelque chose de très difficile pour lui. Annoncer un décès n'avait jamais été quelque chose de très facile pour les médecins ou bien les infirmiers. Les réactions diffèrent de personnes en personnes. Melissa était sa première, et donc une très difficile expérience.

    || Nous sommes désolés. Monsieur Jordan est entré dans un coma très sévère, et une heure après la chute, nous l'avons perdu.

    Puis la porte d'entrée s'ouvrit. On entendit pas de pas, que des bruits très discrets sur le plancher du salon. Et puis Melissa pu le voir apparaître sur le seuil de la porte. Isaac était en béquille, son petit sourire moqueur aux lèvres, un pansement sur la droite de son front. Il rigola légèrement, puis releva la tête.

    || T'as eu peur, n'est-ce pas ?

    Même après lui avoir révélé ses sentiments, Isaac était incapable de se passer des pleurs de la jeune femme. De l'entendre avoir peur, de l'entendre être triste et en colère. C'était comme une drogue pour lui. Le jeune homme avait demandé à l'infirmier de faire croire à Melissa qu'il était décédé. Ça, c'est probablement la chose la plus horrible à lui faire. Parce que c'était trop facile à croire. C'était une évidence, lorsque ça sortait de la bouche d'un professionnel. Il avait juste voulu essayer. Il avait juste voulu voir à quel point elle l'aimait, à quel point elle souffrirait s'il ne faisait plus parti de ce monde. Il avait eu sa réponse. Le jeune homme s'approcha du lit de Melissa, essayant de bien manier ses béquilles, et s'assit juste à côté d'elle.

    || Et maintenant, jure-moi que tu resteras avec moi.

    Dit-il en passant une main dans ses cheveux, un petit sourire aux lèvres.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa C. Preston
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 513
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 20 ans.
• TOPICS ? • : Of course ;)
Date d'inscription : 11/07/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
63/100  (63/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Dim 7 Sep - 17:51

    Melissa venait de se réveiller. Elle avait l'impression que sa tête était passée sous un rouleau compresseur, tellement elle avait mal. Au départ complètement perdue, elle avait vite reconnu sa chambre, son lit, ses murs .. Mais quelque chose était différent. Il y avait d'abord ce jeune garçon, tout vêtu de blanc, qui la regardait avec attention. Il observait ses moindres faits et gestes, tout en prenant sa tension. Pourtant elle n'était pas dans un hôpital. Alors quoi ? Elle comprit finalement que cela aurait été inutile de l'y amener, puisqu'elle n'avait rien de bien grave, et puis peut-être qu'elle aurait été destabilisée, de se retrouver une nouvelle fois dans ce territoire inconnu, qu'elle détestait tant. Soudain elle se souvint de tout. La déclaration d'Isaac, la chute dans les escaliers, tout ça lui revenait par flashbacks très intenses qui l'étreignaient, sans qu'elle puisse les stopper. Evidemment inquiète pour lui, elle demanda de ses nouvelles, espérant qu'il n'était pas trop amôché, sans se douter une seule seconde de ce qu'allait lui annoncer l'infirmier. Le fait qu'il devienne gêné, profondément mal à l'aise, lui indiqua qu'il n'était pas dans sa plus grande forme .. S'il lui arrivait quelque chose, elle s'en voudrait toute sa vie, car soyons clair, elle était la seule et unique fautive de ce dramatique accident. Au bout de quelques secondes d'un silence incroyablement pesant et douloureux, le coeur de Melissa explosa en mille et un petit morceau, que personne ne pourrait jamais recoller. Non .. Non, il n'était pas mort. C'était ridicule. Impossible. Pas maintenant, il ne devait pas partir maintenant ! Ces mots résonnaient dans sa tête, déconnectée du monde réel. Ce dernier n'avait plus aucun intérêt s'il n'était plus là .. Elle n'arrivait pas à y croire. A vrai dire, elle venait d'entrer dans un espèce d'état second, complètement sous le choc. Les larmes se mirent à couler, abondamment, et elle les dissimula en enfouissant sa tête dans son oreiller. Ce pourquoi on ne l'entendit pas beaucoup lorsqu'elle poussa un gémissement de douleur comparable à celui du "loup qui meurt d'amour" ... Comment avait-il pu l'abandonner ainsi ? Elle avait tant besoin de lui, il ne pouvait pas la laisser seule comme ça .. Il avait beau être le plus beau des salauds, il ne méritait pas ça. Elle ne supporterait sans doute pas de vivre avec la mort de son aimé sur la conscience. Et puis de toutes façons, elle ne supporterait pas de vivre tout simplement. Son monde venait de s'écrouler, plus rien n'avait de sens. Sa seule envie ? Le retrouver. Lui et son mauvais caractère, lui et son habituelle cruauté, lui et son regard si profond, son inquiétante beauté ..

    " ... Non .. Non non non c'est pas possible .. Il .. Nan ... Il peut pas .. Il a pas droit .. Nan je .. J'veux pas ! Il peut pas m'abandonner comme ça .. Nan .. Pitié dites moi qu'c'est pas vrai .. Oh mon Dieu .. "

    La jolie blonde refusait d'admettre qu'elle l'avait perdu. Elle ne pouvait accepter une chose pareille, simplement parce que ça faisait beaucoup trop mal. Il ne se doutait pas à quel point sa mauvaise blague allait changer sa façon de voir les choses. Désespérée, elle ne fit pas attention aux bruits qu'on pouvait entendre, qui provenaient du salon. Pourtant ils se rapprochaient au fur et à mesure. Et elle dût attendre qu'il fasse son apparition dans l'encadrement de la porte de sa chambre. Elle releva la tête lorsqu'il lui demanda, en riant, si elle avait eu peur. Etait-elle en train d'halluciner ? Il se tenait là, devant elle, en pleine forme -hormis les béquilles bien sûr- et riait de son malheur. Son regard se noircit, et il se posa sur l'infirmier, qui semblait désolé des secondes d'horreur qu'il venait de lui faire vivre. Comment avaient-ils osé faire ça ? Qui de sain d'esprit aurait accepté de faire une chose pareille ?! Bon et même si elle était énervée contre lui, même si on ne lui avait jamais fait aussi mal, même si elle le détestait plus que tout en cet instant, elle n'avait jamais été aussi soulagée. Il allait bien, et c'était la seule chose qui importait. Volontiers elle l'aurait pris dans ses bras, sauf que se lever n'était pas une option valable pour le moment .. La chute ne l'avait pas arrangée, et elle devrait sans doute rester dans son fauteuil un peu plus longtemps ..

    " I- .. Isaac .. Je croyais que .. Mais tu .. C'est .. C'est une blague ?! Mais comment tu peux m'faire ça merde ! J'arrive pas à croire que t'oses aller jusque là ! Nan mais tu t'rends compte ?! J'ai cru que .. Enfin il disait que .. Putain Isaac mais tu trouves ça drôle ?! "

    Quoiqu'elle en disait, ses yeux remplis de larmes démontraient qu'elle était plus qu'heureuse de le voir. D'ailleurs, l'eau salée qui coulait sur la plaie ornant sa joue -coupure qu'elle s'était faite en se cognant contre le bord d'une marche en tombant- la brûlait, mais je vous avouerai que rien n'était comparable aux insupportables battements de son coeur, qui menacait de s'échapper de sa poitrine à toute instant. Le blond vint s'installer sur son lit, auprès d'elle. Elle s'efforça de l'ignorer, mais cela s'avérait difficile après la peur qu'elle avait eu. Maintenant il avait la preuve que ses sentiments n'étaient pas feints. Elle l'aimait, plus que tout même. Et tant pis, elle ne partirait pas à Paris. Killian comprendrait sans doute. De toutes façons, il n'était âgé que de cinq ans, et il avait des amis ici, une chérie même. Et puis il suivrait sa mère dans toutes ses décisions, comme toujours. Sa dernière "bêtise" en date ? Une demande en mariage .. Boh, c'était mignon. Tout ça pour dire qu'il ne dirait rien si elle lui annonçait qu'ils restaient finalement à Blueside. Mais attendez une seconde .. Cela signifiait-il qu'ils étaient .. Un couple ? Ca c'était bizarre. Elle ne s'imaginait pas du tout une balade en amoureux dans un parc main dans la main. Nan, ça ne ressemblait pas à Isaac. Et puis il ne lui soufflerait pas de mots doux, il ne prendrait pas de ses nouvelles chaque jour, il ne passerait pas son temps à penser à elle, et quand bien même ce serait le cas, il ne le lui dirait pas. Pourtant, contre toute attente, il passa ses doigts dans la chevelure blonde de la jeune femme, et lui fit jurer de rester avec lui, de ne pas l'abandonner. Etait-ce donc la raison qui l'avait poussé à agir ainsi ? Rah, oublions cela. Ils étaient tous deux en bonne santé -ou presque-, s'aimaient. Tout allait bien dans le meilleur des mondes nan ? Pas tout à fait. L'orage grondait encore dehors, et lorsqu'un éclair illumina le ciel, Melissa eut un petit sursaut, dont elle profita pour se blottir dans les bras d'Isaac. Elle entrelaça ses doigts aux siens, et après avoir reçu un regard noir de sa part, l'infirmier décida qu'il était temps qu'il s'en aille. Il avait dû se sentir de trop. Alors il ramassa ses affaires, puis, se retournant une dernière fois, conseilla la blessée et lui donna quelques instructions pour son pansement. Pas d'humeur à l'écouter, elle coupa court à la conversation.

    " Dégages, avant que je n'décide de faire savoir à ton patron le genre de blagues débiles que tu t'amuses à faire à tes patients. "

    Ca avait le mérite d'être clair ! Il s'éxécuta et quitta l'appartement, laissant les deux amoureux seuls. Et heureux ?

    " Je .. Je t'aime Isaac .. J'resterai avec toi, je partirai pas .. Mais j'veux pas qu'tu m'laisses .. Tu m'laisseras pas hein ? Dis le .. Promets le. "

    Elle avait cruellement besoin d'être rassurée, parce qu'évidemment, elle avait peur. Peur que la prochaine fois qu'on lui annoncerait la mort de son bien aimé, ce ne soit pas une blague .. Il faut dire que depuis qu'elle était gosse, elle avait manqué d'amour, et avait donc une peur quasi-constante d'être abandonnée.

    Et alors qu'elle allait poser ses lèvres sur les siennes, ils furent interrompus par une sonnerie stridente, qui se trouvait être celle de son portable. Elle l'attrapa, posé sur la table de nuit, et répondit.

    " Allô ? Jayke ? [ ... ] Quoi ? J'entends mal ! [ ... ] Mais pourquoi tu lui as dit ça ?! T'as pas à t'en mêler, c'est entre lui et moi ! [ ... ] C'est pas à toi d'prendre les décisions concernant Killian j'te rappelle ! [ ... ] Oh parce que t'es son père maintenant ? [ ... ] Qu'il le sache ou non, je reste .. Hm .. Celle qui .. Enfin .. [ ... ] C'est qu'je suis pas seule là .. [ ... ] T'as tout compris. [ ... ] J'crois pas qu'ça te regarde. [ ... ] Justement, on part plus. Alors dis lui avant qu'il ne se remette à pleurer. [ ... ] Parce que .. Eh bien disons qu'j'ai d'excellentes raisons de rester. [ ... ] Euh .. Nan je .. J'crois pas. Bon écoute on en discutera plus tard. [ ... ] C'est ça. "


    Et elle raccrocha. Ce qui se passait ? Jayke avait parlé de leur déménagement avec le petit, qui avait très mal pris la chose. Alors il s'était énervé, s'était mis dans une colère noire. Et en règle générale, seule sa mère parvenait à le calmer.

    " Désolée .. C'était mon frère, il a .. Quelques soucis avec .. Hm .. Mon autre frère. "

    Mentir à Isaac était devenu une habitude, sauf que c'était de plus en plus difficile ..


_________________

{ Icon By Still Stocking }
{ Vava By Winnie }

" Les femmes sont des fillettes toute leur vie. Une caresse les console. Un petit oubli les brise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Dim 7 Sep - 20:52


    Isaac, lui, quand il s'était réveillé, s'était senti tellement fatigué, tellement faible. On aurait dit que tout son corps était engourdi, que sa tête ne fonctionnait plus comme elle aurait du le faire. Il était étourdi, voyait double et se sentait comme un légume qui vient de prendre vie. Le jeune homme avait tâté tout ce qui se trouvait autour de lui, le temps de reprendre un peu ses esprits. Puis tout lui revenait en tête, peu à peu. Toute la journée avec Melissa, à la plage, puis à son appartement, dans son bain. Ce qu'ils y avaient fait, ce qui s'était dit. Ses aveux. Isaac respira un bon coup en se souvenant finalement de ce que Melissa lui avait à son tour avoué. Elle partait, elle partait pour Paris alors qu'il s'était enfin décidé à l'aimer. Un instant, il fut carrément en colère. Il aurait eu envie de la tuer, de l'insulter, de la faire souffrir comme elle n'avait jamais souffert auparavant. Mais ç'aurait été injuste, et il l'aimait. Alors il chassa Melissa de ses pensées pour l'instant, et regarda partout autour de lui. Il sonna le bouton qui le reliait au système de garde des infirmières. Quelques secondes à peine plus tard, une femme et un homme âgé entrèrent dans la salle, refermant la porte derrière eux.

    || Déjà éveillé ? Comment vous sentez-vous, monsieur Jordan ?

    Le jeune homme comprit donc qu'il était à l'hôpital. Il ignorait combien de temps il avait dormi, mais en tout cas il était toujours fatigué. Le jeune homme leva les yeux vers l'horloge devant lui et réalisa qu'ils étaient le soir, vers les huits heures. Alors il avait quand même dormi quelques heures. Pourtant il ne souvenait pas avoir rêvé. Enfin.. si. Si, il avait rêvé. Ou plutôt entendu des choses. Aucune image ne lui venait en tête. Tout était noir, mais des voix se faisaient entendre dans sa tête. Premièrement, il y avait eu des murmures d'une belle voix de douce qui rappelait celle de Melissa. Puis plus rien durant un moment. Et trois personnes apparurent ensuite dans son songe. Une femme, s'il se souvenait bien. Un des hommes avait déclaré qu'il était dans le coma, et que son réveil ne dépendait que d'Isaac lui-même. Était-ce vrai, ou tout simplement une histoire délirante inventée par son imagination ?

    || Bien. Je crois que je vais bien.

    Le médecin avait hoché la tête, puis avait passé divers tests sur Isaac tout en lui expliquant tout ce qui s'était produit durant cette soirée mouvementée. Alors voilà, ses rêves étaient réalité. Il venait à peine de sortir d'un coma, suite à un frappement très important sur sa boîte cranienne. Ça relevait pratiquement du miracle s'il avait ouvert les yeux aussi tôt. Après avoir vérifié ses pupilles avec sa lampe de poche, le médecin déclara qu'un bel ange devait veiller sur lui pour l'avoir sortit aussi rapidement que ça de sa trans. Le jeune homme força un sourire et pensa immédiatement à Melissa, forcément. Après s'en suivit un long débat sur si oui ou non Isaac avait le droit d'avoir son congé. Évidemment, on le lui refusa. Le médecin lui conseillait de rester au moins trois jours, le meilleur aurait été une semaine. Mais c'était tout simplement impossible. Il voulait voir Melissa. Il voulait lui parler, mettre tout au clair, peut-être encore s'engueuler avec elle, du moment qu'il pouvait la voir. Lui ignorait toujours qu'elle aussi était tombée dans les escaliers et que donc son séjour en chaise roulante allait s'allonger encore un peu. La question ne se posa pas dans sa tête, car il était clair pour lui qu'elle était toujours chez elle, bien tranquille. Quoique.. ne serait-elle pas venue le voir à l'hôpital ? Surtout après les révélations qu'ils s'étaient dites ? Un morceau manquait au casse-tête. Isaac avait manqué un épisode, c'était certain. Puis le médecin lui apprit finalement que son amie avait elle aussi eu quelques blessures suite à une chute dans l'escalier. Il resta perplexe. C'était de sa faute si tout ça s'était produit. Complètement de sa faute. S'il n'avait pas perdu conscience là-bas, ou si tout simplement il n'était pas parti, ou bien s'il ne lui avait pas avoué son amour. Rien de tout cela ne se serait produit. Après des dizaines de réplique à la Jordan, ce dernier réussit à faire un compromis. Il reviendrait jusqu'à l'appartement de Melissa avec l'infirmier qui prenait la relève d'un autre qui était déjà sur place. Le jeune homme sourit donc, satisfait, et partit aux toilettes - aidé par la charmante infirmière qu'il dragua délibérément - pour se changer. Finalement, après une heure, tout était réglé pour son départ. En route, il s'appuya la tête contre l'appui-tête de la voiture de l'infirmier et se tourna vers lui.

    || Vous pouvez me rendre un service ?

    L'infirmier tourna la tête vers lui un instant, l'air interrogateur au visage. Isaac lui exposa son idée. Au début, l'inconnu refusa catégoriquement. C'était inhumain de faire une farce du genre, c'était contre ses principes, c'était immoral. Pourtant, après quelques regards et paroles de la part du jeune surfeur, il fut contraint d'accepter. Il avait toujours su manipuler les autres, celui-là. Il avait vraiment le sens des affaires. S'il l'avait voulu, il aurait pu dominer le monde et faire de tous les humains ses esclaves, rien qu'en usant de ses charmes. Finalement, ils arrivèrent à l'appartement de Melissa. Ils montèrent ensemble les marches, Isaac un peu - beaucoup - plus lentement à cause de ses béquilles encombrantes, mais il arriva en haut sans trop de mal. Il attendit dehors tandis que l'infirmier échangeait quelques paroles avec celui qui était déjà là. Il pu donc comprendre que Melissa dormait encore, mais qu'elle donnait quelques signes de conscience. Donc son réveil ne devrait plus tarder, selon le premier infirmier. Ils inversèrent finalement les rôles et l'homme qu'Isaac ne connaissait pas descendit les marches sans vraiment porter attention à lui. Le jeune homme colla son oreille à la porte, un sourire malicieux aux lèvres, attendant que la demoiselle ouvre ses beaux yeux. Après cinq minutes à peine, il commenca à entendre des voix. Elle demanda de ses nouvelles, puis plus rien. Un long silence, qui sous-entendait bien des choses. Puis l'infirmier déclara - probablement à contre-coeur - qu'Isaac Jordan était décédé. C'était assez étrange d'entendre un homme annoncer notre propre mort, alors qu'on se trouve seulement à quelques mètres de la scène. Melissa commença à gémir, pousser des cris de désespoir, à affirmer que ça ne pouvait pas être vrai, qu'il ne pouvait l'abandonner. Son coeur s'affola, et il sourit en pensant qu'elle l'aimait vraiment. C'était peut-être gagné. Il poussa donc la porte et avanca lentement jusqu'à la porte de sa chambre. Là, il lui demanda si elle avait eu peur. Melissa releva les yeux vers lui et quelque chose changea dans la lueur qui les illuminait. Elle était furaxe, mais soulagée.

    || Tu peux pas savoir à quel point je trouve ça drôle, ouais. T'entendre pleurnicher comme ça pour moi, tu peux pas savoir à quel point ça me donne l'air important. Et dire que cet après-midi tu jurais me détester, hein.

    Le jeune homme déclara cela avec une pointe de méchanceté, mais beaucoup moins qu'avant. Il était juste u peu plus moqueur, c'est tout. Non mais avouez que tout cela s'était passé tellement vite. Isaac avait juste voulu s'assurer qu'il n'avait pas à faire à une mauvaise blague de la part de la jeune femme. Il lui avait tellement joué des tours, qu'elle aurait très bien pu se venger en lui faisant croire qu'elle l'aimait. Et donc il aurait perdu la face en lui avouant à son tour qu'il l'aimait par-dessus tout. En lui faisant croirwe qu'il était décédé, il pouvait donc voir ce qu'elle pensait réellement de lui. La réponse était plus que satisfaisante. Le jeune homme s'approcha de son lit et s'assit juste à côté d'elle. Oui, on aurait vraiment dit qu'ils étaient un couple là. Isaac à lui demander de lui promettre qu'elle resterait, la main caressant ses cheveux blonds. De plus, ils venaient quand même de s'avouer leur amour, quelques heures plus tôt. Mais être un couple, ça faisait tellement officiel. Le jeune homme ne se sentait pas prêt à s'afficher en public, main dans la main avec Melissa. Pas prêt à abandonner les relations d'une nuit tellement divertissante. Il était encore jeune, il ne voulait pas s'embarquer dans une histoire d'amour compliquée. Les histoires courtes étaient plus agréables et faciles à vivre. Pourtant, jamais il ne la laisserait partir. Puis une éclair illumina et déchira le ciel. L'orage était encore plus fort et violent qu'un peu plus tôt. La nuit serait longue, si Mel' continuait à réagir ainsi à chaque coup de tonnerre. Elle lui sauta donc dans les bras, après avoir sursauté assez fortement. Isaac rigola de cette réaction purement féminine et la serra dans ses bras forts. Il lui caressa le dos, sans cesser de se moquer d'elle. Puis elle cria presque à l'infirmier de dégager. Ce dernier se leva d'un bond, bégaya quelques conseils vite faits et déguerpit. Le jeune homme se détacha de la blondinette et la regarda avec un petit sourire en coin.

    || Ne lui en veut pas, voyons. J'ai usé de mes charmes pour l'amadouer. Sinon, il n'aurait jamais osé ..

    Puis Melissa le regarda et lui assura qu'elle ne partirait pas. Le jeune homme soupira de soulagement, et l'embrassa rapidement au coin des lèvres, rien d'un beau baiser de film, avant que celle-ci ne lui demande de promettre qu'il ne la laisserait jamais tomber. Isaac baissa les yeux, puis les releva vers elle. Son regard était indéchiffrable, indifférent presque. Mais c'était bien lui.

    || Je ne promet jamais rien, mais j'essayerai en tout cas ..

    Alors son portable se mit à sonner d'une sonnerie vraiment désagréable pour les oreilles. Isaac grimaca et allait se plaindre de ce son strident mais Melissa décrocha alors il se tut. Il tourna la tête vers la fenêtre et fixa l'orage en écoutant discrètement et distraitement ce que racontait la blondinette. Il tourna seulement la tête vers elle lorsqu'elle déclara qu'elle avait de très bonnes raisons de rester. Il lui sourit fièrement tout en posant sa main sur la cuisse de la demoiselle. Elle raccrocha enfin et s'excusa en déclarant que son frère avait des problèmes avec son autre frère. Il fronça les sourcils, sentant bien que Mel' n'allait pas jusqu'au bout.

    || C'est grave ? Il faut que t'ailles les rejoindre ?

    Il n'avait pas vraiment envie qu'elle parte. Qui sait, c'était peut-être le seul moment qu'ils auraient ensemble, réunis. Parce que demain est un autre jour, hein. On ne sait pas comment réagira Isaac. Peut-être regrettera-t-il tout ce qui s'est produit, peut-être voudra-t-il arrêter tout cela avant que ça n'aille trop loin .. Rien n'était moins sûr que le futur..

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa C. Preston
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 513
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 20 ans.
• TOPICS ? • : Of course ;)
Date d'inscription : 11/07/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
63/100  (63/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Mar 9 Sep - 21:58


    " Tu disais la même chose de moi. Tu disais que j'embrassais mal, que tu me haïssais, si j'me souviens bien tu m'as même comparée à un vers de terre. Finalement .. T'es pas si différent qu'ça hein ? T'as même osé dire que je n'te plaisais pas, c'est mal de mentir chéri. "

    Chéri ? Oulah .. Nan nan attendez avant de vous dire qu'elle s'habituait trop à la gentillesse dont il faisait preuve avec elle. Lui aussi l'appelait chérie, et ce même avant qu'ils s'avouent leur amour. Aucune raison que cela change, de toutes façons, à bien y réfléchir, qu'ils s'aiment ou se haïssent, il n'y aurait pas grande différence, hormis quelques baisers par-ci par-là, peut-être même quelques crises de jalousie. Celles-ci seraient sans doute rares : Isaac ne semblait pas du genre possessif et si Melissa l'était, elle n'en dirait rien. Parce qu'elle ne comptait pas l'étouffer, parce qu'il ferait ce qu'il voudrait, ainsi elle pourrait être certaine des sentiments qu'il éprouvait pour elle. S'il la trompait, c'était on ne peut plus clair .. En revanche, s'il restait sage et rangé, alors elle n'en serait que plus fière, plus heureuse.

    " Tu es un terrible abruti, et je te hais au moins autant que lui. "


    Ouais enfin .. Après avoir dit cela, elle se blottit tout de même dans les bras du surfeur, lesquels se refermèrent sur elle. Etreindre Isaac sans avoir droit à une quelconque remarque désobligeante était sans doute l'une des sensations les plus étonnantes qui soit. Habituée aux sarcasmes en tout genre et aux blagues, insultes et autres gentillesses, elle s'en trouvait agréablement surprise. Néanmoins, cela ne durerait peut-être pas éternellement. A partir du moment où l'on aime, on doute de tout, c'est évident. Là, ce dont elle avait peur, c'était l'avenir. Pas l'avenir avec lui, car au fond d'elle, elle était persuadée de ne pas en avoir. Non, plutôt "l'après relation", car viendrait un jour où tous deux se lasseraient l'un de l'autre, où Isaac finirait par craquer et aller voir ailleurs, où elle ne supporterait plus ses méchancetés, son caractère de chien. Là, recommenceraient-ils à se haïr littéralement ? Si c'était le cas, et ça le serait, alors tout deviendrait tellement plus compliqué, gênant .. Pourtant elle ne pouvait s'empêcher d'avoir besoin de lui, d'avoir besoin de sa présence, ce pourquoi, au second coup de tonnerre, elle tressaillit et se serra un peu plus contre lui. Paradoxalement, il l'effrayait et la rassurait en même temps.

    " Et j'essaierai de ne pas te donner l'envie d'partir. "

    Ca risquait d'être difficile, vu que leur relation était habituellement .. Explosive, et c'est le peu de le dire. Et qu'ils soient ensemble ou non, elle ne pensait pas que cela changerait. Cela deviendrait vraiment bizarre, qu'il lui prenne la main, qu'il s'affiche sans honte avec elle alors qu'il avait juré, et que tout le monde savait très bien, qu'il la détestait amèrement. Bien sûr, la belle blonde n'était pas fière non plus d'être tombée amoureuse de lui, mais ces choses là ne se choisissent pas. Je vous assure que si elle avait pu décider de ses sentiments, l'amour n'en n'aurait jamais fait parti. Ses reflexions furent interrompues par la sonnerie de son téléphone, qui s'arrêta lorsqu'elle décrocha. Après une discussion assez courte et gênante avec son frère, Jayke, elle se demanda s'il avait compris. Isaac comprenait-il, du moins s'était-il rendu compte qu'elle avait du mal à évoquer Killian devant lui ? Elle priait pour que ce ne soit pas le cas : il ne devait pas savoir qu'il s'agissait de son fils, pour la simple et bonne raison que son regard sur elle changerait assurément. Et peut-être ne l'aimerait-il plus autant .. Elle n'avait pas vraiment envie de tester sa réaction, comme lui s'amusait à le faire avec elle. D'ailleurs, s'il avait fait cette mauvaise plaisanterie, c'était probablement pour s'assurer qu'elle l'aimait vraiment, qu'elle ne jouait pas la comédie. Dieu comme elle aurait préféré ! Mais non .. C'était bien lui, le seul et l'unique, celui qu'elle voulait et celui aussi avec qui elle ne passerait pas sa vie. Parce que soyons sérieux deux minutes. Isaac était bien loin du modèle d'homme idéal que s'imagine une femme. Elle ne voyait pas l'adolescent dans dix ans père de famille, marié, heureux. Ca n'était pas son genre, et il ne la contredirait pas sur ce point.

    " Nan nan .. J'vais pas les rejoindre. C'est juste que .. Killian voulait pas partir de Blueside, et il a piqué une crise tout à l'heure. En général j'suis la seule à pouvoir le calmer mais .. Il fera une exception, il faut qu'il apprenne à s'débrouiller sans moi. Et .. J'ai envie d'rester avec toi ce soir. Enfin sauf si .. Si t'as l'intention d'partir, auquel cas j'vais pas te retenir bien sûr. "

    Elle ne voulait pas qu'il parte. Parce qu'ils avaient des choses à se dire. Ils devaient décider ce qu'ils étaient maintenant l'un par rapport à l'autre. Isaac n'était décemment pas capable d'être fidèle, mais elle supporterait mal de le savoir dans les bras d'inconnues alors qu'il se disait amoureux d'elle. Quant à elle, elle n'aurait aucune difficulté à se contenter de lui. Pas qu'elle avait réellement envie d'une relation stable, seulement avec lui c'était différent. Elle l'aimait, et s'il était loin d'être celui qu'il lui fallait, elle s'en foutait complètement. Prise d'un frisson, elle se rendit compte à quel point avait froid, alors elle estima qu'un peignoir ne lui ferait pas de mal. Pas qu'être aussi dénudée devant lui la dérangeait, au contraire d'ailleurs elle se sentait étrangement à l'aise .. Ce n'est pas pour autant qu'elle avait l'intention de coucher avec lui ce soir, ou même dans les jours à venir. Après tout, ils avaient tout leur temps, à moins qu'il veuille la quitter incessament sous peu, mais elle en doutait puisqu'il lui aurait alors fait une déclaration sans aucune raison. Cela dit elle n'était pas sûre non plus de l'objectif qu'avait ce "je t'aime". Pourquoi avait-il dit ça ? Ca ne rimait à rien, sauf si bien sûr il espérait se caser avec elle, être un vrai petit ami, ce qui sous-entendait bien sûr la fidélité et la sincérité. Mots qu'il ne connaissait pas, ou très peu. La demoiselle aurait du mal à le lui faire comprendre, bien qu'elle était quasiment certaine que sa jolie Marjorie avait dû le voir comme Melissa ne le verrait jamais. Romantique, doux gentil .. Non .. Avec elle, il restait, et resterait qu'importe ce qu'il ressentait pour elle, méchant, cruel, un tantinet plus doux peut-être ? Bah, elle l'aimait comme il était, et n'avait aucune envie qu'il change, malgré tout le mal qu'il avait pu lui faire.

    " Je .. J'vais retourner à la salle de bain, j'voudrais au moins enfiler un peignoir. D'abord j'ai froid et ensuite .. Disons que .. Ca m'plaît pas tellement d'être à moitié nue devant toi comme ça. Alors j'reviens. Et ne t'avise pas de venir me mater par le trou d'la serrure, tu le regretterais amèrement. "

    Melissa lui adressa un sourire, ce qui fut douloureux puisque l'entaille sur sa joue lui faisait encore mal. Elle se hissa jusque dans son fauteuil, embrassa furtivement le jeune homme et s'engouffra dans le couloir. Une fois dans la salle de bain, elle ne prit pas la peine de fermer la porte derrière elle. A vrai dire, qu'il la regarde ou non, ça lui était bien égal. Elle attrapa des sous-vêtements à l'intérieur du panier à linge -propre évidemment-, les enfila. Un soutien gorge rouge, en dentelle, et un shortie assorti. Elle était incroyablement belle "vêtue" ainsi, mais elle mit tout de même son peignoir de satin noir, parce qu'à la base, si elle se changeait, c'est qu'elle avait froid .. La blondinette regarda son reflet dans le miroir, soupira en constatant les dégâts des nombreuses chutes qu'elle avait faites sur son beau visage. Rah .. Tant pis, cela s'améliorerait avec le temps. Lorssqu'elle sortit de la pièce, elle rejoignit son aimé, qui l'attendait dans la chambre. Bon, elle devait lui dire maintenant .. Surtout qu'il était peut-être -sûrement- en train de réfléchir à la situation, à leur situation. Il devait connaître certaines choses avant de prendre une décision, à propos de leur "couple", histoire de savoir si c'était officiel ou non.

    " ... Isaac tu sais .. Y a des chances que j'remarche pas. C'est c'que les médecins disaient déjà à l'hôpital, maintenant je .. J'ai fait beaucoup d'efforts, que ce soit pour sauter dans l'eau, ou pour me déplacer jusque dans les escaliers ... J'sais pas c'qu'on est tous les deux, et je crois qu'j'ai pas tellement envie d'savoir, mais si .. Si j'devais rester .. Dans cet état, j'comprendrais qu'tu t'en ailles. 'Fin que tu .. Reviennes sur c'que t'as dit .. J'ai aucune envie d'finir ma vie dans ce putain d'fauteuil tu sais, parce que soit-dit entre nous, être handicapée et sexy ça doit être difficile. "


    Cette dernière phrase avait été dite avec un soupçon d'humour, bien que je vous avouerai que ce sujet soit délicat. La jeune femme ne supportait pas l'idée de finir sa vie dans cette foutue chaise, malheureusement on ne lui demandait pas son avis. Elle ferait sans cesse de la rééducation, se ménagerait autant que possible, ferait attention à elle. Cependant si ça ne suffisait pas, elle ne saurait comment vivre .. Ne plus marcher de sa vie, ne plus se promener sur les boulevards, ça signifiait aussi ne plus danser, ne plus courir, plus de sport non plus .. Et puis .. Isaac la soutiendrait-il dans cette épreuve ? Sans doute que non. Il ne voudrait pas d'une petite amie handicapée, d'un boulet à traîner, d'une fille qu'il devrait supporter tout le temps, aider, et ce pour tout .. Pourtant elle se sentait obligée de lui dire, parce qu'il avait droit de savoir. Maintenant, soit il la prenait avec son handicap, soit il la jetait, ce qui prouverait que son amour n'était pas sincère.

    { Court mais pas le temps d'faire plus =(


_________________

{ Icon By Still Stocking }
{ Vava By Winnie }

" Les femmes sont des fillettes toute leur vie. Une caresse les console. Un petit oubli les brise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Sam 13 Sep - 2:57


    Haha, mais c'était bien vrai, il l'avait vraiment comparée à un vers de terre. Mais vous savez, il aurait vraiment tout fait pour se convaincre que Melissa ne l'intéressait pas. En passant par les insultes et la méchanceté. Il faisait ressortir ses défauts, les lui disait en pleine face d'ailleurs et tentait de toujours la mettre en colère contre lui, pour voir son mauvais côté et la détester. Peut-être que vous n'arrivez pas à comprendre les raisons qui le poussaient à agir comme ça. Peut-être que vous ne comprenez pas pourquoi Isaac tient absolument à ne plus jamais retomber amoureux. Et bien c'est tout simplement parce que vous n'êtes pas lui, sinon tout serait bien plus clair.

    || Je te renvoie le commentaire. Et puis.. c'est quand même pas tout faux ce que je t'ai dit. Y'a vraiment des moments où j'ai envie de te frapper un bon coup pour que tu te la fermes. Mais t'es une femme alors j'dois m'retenir, malheureusement..

    Non, mais vous croyiez quoi ? Que Jordan allait redevenir le gentil petit animal bien apprivoisé et bien élevé ? Haha, mon oeil. Ils avaient beau s'aimer maintenant, et le savoir, et s'embrasser amoureusement, ça n'allait pas changer leur relation complètement. Un peu, c'est certain. Isaac allait probablement un peu moins la ménager, il allait la défendre contre les autres plutôt que de faire comme il l'aurait fait avant ; rire. Il lui ferait l'amour, de temps à autre, entre deux autres bons coups peut-être s'il n'arrivait plus à être fidèle et à cesser de mater les autres femmes. Si vous avez pensé une seule seconde qu'Isaac allait dire aux autres " Non, je ne me contente que de Melissa. Elle est tout pour moi. Dans ma tête, je ne vois qu'elle et aucune autre. " et bien je la trouve très drôle. Il avait peut-être un fond de romantisme, et peut-être allait-il le montrer de temps en temps. Mais vraiment pas à ce point-là. Les mecs du genre lui donnaient envie de vomir son déjeuner.

    || J'espère que ça ne veut pas dire que tu l'aimes comme tu m'aimes.. car il risque de ne plus jamais respirer à nouveau ..

    Possessif ? Oh mon dieu, mais quelle surprise ! Évidemment, il avait dit cela avec son petit sourire moqueur et sarcastique habituel. Le jeune homme devait avouer qu'il aimait bien le fait d'être aimé de Melissa. Ça lui donnait un sentiment de fierté, de puissance. Par contre ça il ne le dira à personne, et certainement pas à la première concernée. De toute façon, ça ne durerait probablement pas très longtemps. Bref, malgré les paroles qu'elle venait de prononcer avec sérieux et gravité, Mel' se blottit dans ses bras au premier coup de l'orage. Franchement, quelle trouillarde. Il espérait qu'il ne tempêterait pas si souvent dans leur vie de couple, parce que l'entendre sursauter à chaque cinq secondes allait vite lui tapper sur le système. Oui, c'était plutôt étrange pour Isaac de serrer la demoiselle dans ses bras, de la protéger contre un danger inexistant, et de ne rien avoir à dire pour la rabaisser. Il aurait pu être un peu plus méchant et sadique comme il le faisait si bien. Mais il n'en avait pas envie, et de toute façon ce n'était plus vraiment approprié étant donné que le mal était déjà fait ; ils sortaient ensemble. Hum, oui .. comment ça serait, quand ils romperaient ? Parce qu'il était clair, net et précis qu'ils ne finiraient pas leurs jours dans deux chaises bercantes côte à côte, à se tenir leurs mains ridées. Non, c'était tout simplement inconcevable. Leur amour n'était qu'une grossière erreur, un accident de parcours, qui serait bien vite réglée et soigné.

    || Tu recevras peut-être un prix et passera à l'histoire, si t'arrives à faire ça..

    Isaac lui sourit moqueusement, sous-entendant que ce serait bien difficile de le garder aussi longtemps tout près de lui, comme un chien de garde en laisse. C'était en quelques sortes un défi qu'il lui lançait, et qu'il était certain qu'elle relevrait. Ça pourrait être marrant, de faire exprès de s'éloigner juste pour voir comment elle allait s'y prendre pour le ramener vers elle, dans le droit chemin, main dans la main. Il garda cette idée en tête, puisque bien qu'ils soient en couple, il ne comptait pas cesser ses blagues de mauvais goût. Melissa était sa meilleure victime jusqu'à maintenant. Il n'allait pas la gaspiller juste pour une vulgaire histoire d'amourette. Bref. Reste qu'Isaac aurait fait un très bon père. Évidemment, si c'était des petits gosses qu'il avait lui-même créé avec une femme, il ne serait pas cruel envers eux. Ils seraient un peu comme sa fierté. Enfin, à part si c'était toutes des filles. Le jeune homme ne tenait pas vraiment à avoir une fille, même pas une. C'était difficile à élever, pour un père. Un homme, c'est fait pour enseigner aux garçons le sport, la drague, le sexe, le mécanisme des choses. Pas pour brosser les cheveux, maquiller et faire la cuisine. Non. Devoir jouer aux poupées ne l'enchantait pas du tout, mais vraiment pas. Par contre, bricoler dans le hangar et jouer au basketball, ça il ne refuserait pas. Et oui, c'était assez étrange à penser, mais Isaac n'était pas du tout contre l'idée d'avoir des enfants. Beaucoup plus tard, cependant. Beaucoup, beaucoup plus tard. Et certainement pas avec Melissa. Le téléphone portable de la blondinette retentit donc alors que le nouveau couple était en pleine réflexion sur deux sujets assez similaires. Isaac attendit patiemment qu'elle raccroche, un air interrogateur au visage, qui tenta de répondre à ses questions en questionnant Melissa à la suite de son appel.

    || Et bien.. ton petit frère a l'air de t'aimer beaucoup. C'est rare ça, entre frères et soeurs.

    Évidemment, il ne soupçonnait rien du tout et rien dans sa voix ne laissait croire le contraire. C'était juste une affirmation un peu surprise, car il est vrai qu'on voit rarement un frère et une soeur aussi proche l'un de l'autre. Mais ça arrive, dans les familles très unies. Ce qui n'était visiblement pas le cas d'Isaac. De toute façon, lui n'avait jamais eu la chance d'avoir une soeur ou un frère.

    || Et puis non, j'ai pas envie de partir. Pas tout de suite.. sauf que j'aimerais bien enfiler autre chose que ce maillot de bain et ce haut de chemise d'hôpital. Faudrait que je rentre les chercher chez moi..

    Il regarda par la fenêtre, cet orage qui grondait. Ça s'annoncait rien de bon, et Isaac était du genre à se ramasser dans un arbre. Quoi qu'il avait probablement eu sa dose d'accidents aujourd'hui, vous ne trouvez pas ? Dieu serait peut-être plus clément sur son retour à la maison. Ce serait assez gentil de sa part, vu tout ce qu'il lui avait fait subir au cours de sa vie.

    || Dommage, moi ça me plaisait bien que tu sois comme ça .. Et puis, sait-on jamais, peut-être que tu devras l'enlever dans quelques minutes. Tu disais pas non y'a quelques heures ..

    Il se leva pendant que Melissa allait se changer. Il ne songea même pas à aller l'épier, même si elle venait de le mettre en garde. S'ils étaient ensemble, il aurait tout le temps qu'il voudrait pour la déshabiller lui-même et contempler son corps de déesse. Rien ne pressait, à présent. Le jeune homme alla regarder les photos sur le mur de la chambre de la blondinette. Des photos avec ce fameux Killian, ou bien son autre frère, il n'en était pas bien certain. Il les parcoura du regard sans vraiment y porter plus d'attention, et se tourna brusquement en entendant la voix de sa petite amie devant la porte. Elle avait fait vite, dis donc. Ce qu'elle lui dit fit baisser les yeux au jeune homme, qui mit ensuite ses mains dans ses poches et s'adossa au mur sans toutefois relever la tête. Il pinca les lèvres et réfléchit à tout cela, sans adresser un regard à Melissa tout le long de son discours. Quand elle eut finit, il ne lui donna comme réponse qu'un simple sourire qui n'en disait pas trop.

    || C'est certain que de me voir dans le futur avec une femme handicapée ne me rend pas tellement heureux. Et même à court terme, c'est assez gênant. Dans les deux sens. J'sais, c'est brusque et égoïste, mais j'te le cacherai pas. De toute façon, t'es assez habituée à moi maintenant ..

    Le jeune homme releva finalement la tête et posa ses yeux de braise dans ceux de Melissa. Il s'avanca vers elle, prit sa main gauche dans la sienne, et leva sa droite jusqu'à la douce joue de la jeune femme, qu'il caressa du bout des doigts.

    || Mais je ferai de mon mieux pour voir plus loin que ça, plus loin que cette stupide chaise. Et j'essayerai de t'aider le plus possible pour que tu remarches à nouveau ..

    Si Dieu n'avait pas été juste avec Isaac, il se devait au moins de l'être avec la femme qu'il aimait.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa C. Preston
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 513
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 20 ans.
• TOPICS ? • : Of course ;)
Date d'inscription : 11/07/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
63/100  (63/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Sam 13 Sep - 19:39


    La jolie blonde avait fait comme lui : elle avait feint une haine destructrice pour se convaincre qu'elle n'était pas amoureuse de lui. Cela avait fonctionné quelques temps, jusqu'à ce qu'ils s'embrassent avant qu'elle ne soit renversée par une voiture. Elle avait aimé ce baiser, en avait déduit qu'elle le désirait finalement. Et elle s'était réellement rendue compte de ses sentiments pour lui lorsqu'elle l'avait cru mort, cet après-midi à la plage. Il avait voulu lui faire peur en simulant sa noyade, ce pourquoi elle avait sauté en risquant sa propre vie pour sauver la sienne. Si ça c'était pas une preuve .. Vous en voulez encore ? Eh bien elle avait baissé sa garde dans la salle de bain, en l'attirant contre elle et l'embrassant ainsi, pour finir en pleurs sur le carelage froid et humide. Elle avait avoué, avoué qu'elle n'était qu'une idiote, tombée aussi bas que toutes ses autres conquêtes. Et lorsqu'enfin on lui avait annoncé le décès de son aimé, elle avait cru mourir à son tour. Comme si tout autour d'elle s'effondrait, la plongeant dans une obscurité effrayante et sans la moindre chance d'en réchapper. Il était alors apparu dans l'encadrement de la porte, et les yeux de Melissa s'étaient illuminés d'une étrange émotion, entre colère, haine, soulagement et amour. Vous comprendrez que ces deux premiers sentiments ne firent pas long feu face au regard de braise d'Isaac ...

    " Y a d'autres moyens de me faire taire, tu devrais le savoir. "

    Elle lui adressa un sourire malicieux, pleins d'idées pas franchement catholiques. Bah quoi ? Ils étaient ensemble oui ou non ? Et puis sincèrement, elle avait l'intention d'en profiter ce soir, car au fond d'elle même, elle était persuadée que ça ne durerait pas. Ils n'étaient clairement pas faits pour passer leur vie tous les deux, de toutes façons, Mel' ne se voyait pas vieillir. En fait elle avait toujours pensé qu'elle mourrait jeune, sans savoir pourquoi. Une simple intuition. Avoir des enfants, se marier .. Elle avait la désagréable sensation qu'elle ne connaîtrait jamais un tel bonheur, pourtant il n'y avait à priori aucune raison qui l'en empêcherait. Le problème, c'est que ces deux incidents renforçaient cette impression .. M'enfin, elle était en vie pour l'instant, elle n'avait pas à penser à l'avenir. Du moins pas avec Isaac. Leur rupture serait probablement difficile et douloureuse, pour elle en tout cas, d'un autre côté, elle ne pouvait pas laisser passer une occasion pareille juste parce qu'elle avait peur de souffrir. Et puis, elle était rodée maintenant .. En habitant à BlueSide, il est quasiment impossible de ne pas connaître le sens du mot "désespoir". Même lui devait avoir connu des décéptions, amoureuses ou autre d'ailleurs. Il avait un coeur, qui avait déjà dû être amôché vu comme il s'était refermé sur lui-même ces derniers mois.
    Bizarrement, la réflexion qu'il lança à propos de l'infirmier flatta l'égo de la blondinette. Celle-ci appréciait le petit côté possessif qu'il montrait, même s'il faisait sans doute semblant, histoire de parodier les "mecs biens", comme il en avait l'habitude. Peu importe qu'il soit sincère, elle était ravie de sa réaction. Il n'avait de toutes évidences pas envie de la partager. Ca tombait bien, elle ne comptait pas aller voir ailleurs, contrairement à lui.

    " Tu vas quand même pas m'dire que t'es jaloux. Parce que si on commence comme ça, on n'a pas fini je crois .. D'ailleurs à c'propos, je n'accepterai pas qu'tu me fasses des remarques sur mon comportement avec les autres gars si tu n'es pas un tant soit peu fidèle. Ce qui n'veut pas dire que tu l'seras certes, mais je n'serais pas la seule cocue de service dans ce cas. "


    L'orage grondait dehors, il se faisait de plus en plus violent chaque instant, et autant vous dire qu'elle n'était pas rassurée. Les éclairs déchiraient le ciel, noir et inquiétant, tandis qu'elle se blottissait contre lui, par réflexe, comme s'il devait la protéger contre les éléments. Je vous avouerai qu'elle avait parfois des raisonnements ridicules, cela dit il pouvait bien se montrer un peu plus tendre avec elle, ça ne pourrait pas lui faire de mal. D'autant que Melissa était une fille très câline, elle avait besoin d'être rassurée, de se sentir en sécurité. Et dans ses bras, elle l'était. Rien ne pouvait l'atteindre tant qu'il était près d'elle. Après, ça serait une autre histoire. Mais se refusant de penser à leur rupture, elle se serra un peu plus contre lui, comme si son unique crainte était qu'il l'abandonne maintenant, en lui disant que tout ceci n'était qu'une blague, qu'il ne ressentait pour elle que du dégoût et du mépris, et que jamais il n'avait pensé un mot de ce qu'il avait raconté. Il en était tellement capable .. Comment avoir confiance en lui après tous ces mensonges ? Elle n'était pas sûre d'y parvenir .. Leur amour n'était certes qu'une lamentable erreur, mais elle y tenait, et ferait attention à ce que cela dure aussi longtemps que possible.

    " C'est pas faux. Mais j'ai toujours c'que j'veux. Peu importe le moyen qu'j'utilise .. Et il se trouve que j'te veux toi. "

    Evidemment qu'elle relèverait le défi. Parce que jusqu'à maintenant, c'était une des choses les plus difficiles qu'on lui aie demandé de faire, hormis bien sûr faire croire à tout le monde que Killian était son frère et non son fils. Miss Preston n'était pas sûre de réussir à garder Isaac auprès d'elle, mais elle essayerait, ça ne lui coûterait rien. Du moins rien de plus que des larmes, qu'elle avait déjà versé à de nombreuses reprises à cause de lui. Et puis elle se disait que s'ils rompaient, cela serait forcément la faute du jeune homme, mais en fin de compte, peut-être pas. Après tout, elle se lasserait peut-être d'espérer qu'il change, elle ne supporterait peut-être plus son foutu caractère, ou peut-être simplement qu'elle ne l'aimerait plus .. Que ses sentiments s'envoleraient, qu'elle trouverait quelqu'un qui l'apprécierait sans lui faire de mal. Ca ça serait vraiment .. Génial. Par exemple, il y avait le père de Killian. Alexandre et elle avaient été en couple durant cinq longues années, et cela ne serait donc pas étonnant si les jeunes gens se retrouvaient dans un fâcheux triangle amoureux .. D'un autre côté, elle ne le voyait quasiment plus, alors .. Il était venu lui rendre visite à l'hôpital si elle se souvenait bien, il avait eu l'air tellement bouleversé .. Enfin Jordan n'avait pas à s'en faire, elle ferait attention à ne pas dépasser les limites .. Ce qui risquait tout de même d'être difficile.
    Après cette conversation téléphonique, Isaac fit une remarque qui la destabilisa au plus haut point. Son coeur s'affola, persuadée qu'il venait de comprendre, qu'il savait quelque chose. Oui, la peur d'être découverte la rendait assez parano .. Mais lorsque son regard se posa dans le sien, elle se rendit compte qu'il n'y avait rien à craindre et il avait employé un ton si anodin ..

    " Oh .. Ouais. Enfin .. J'suis la seule sur qui il puisse vraiment compter dans la famille, mes parents s'occupent pas de lui. J'les remplace un peu disons. "

    Il voulait donc se changer lui aussi. Normal .. La blouse d'hôpital ne seyait pas tellement à son teint, d'autant qu'elle avait les moyens de lui fournir des affaires propres. Lorsqu'Alex était parti -pas son ex, son autre frère-, elle avait gardé certaines de ses chemises, dans lesquelles elle s'endormait ce soir. De même que des jeans, au cas où il reviendrait un jour. Elle n'avait jamais voulu se résigner à tout jeter, et elle n'avait pas eu tort visiblement.

    " J'pourrais te prêter des affaires appartenant à Alex, un autre de mes frères .. Je crois qu'vous faites la même taille. Juste pour ce soir .. J'veux pas qu'tu sortes par un temps pareil. "

    S'il comptait lui retirer ses sous-vêtements ce soir, il rêvait. Enfin .. On n'sait jamais, d'accord, mais elle n'aurait pas été très intelligente sur ce coup, puisque les deux venaient de subir une chute assez importante, Isaac sortait tout juste de l'hôpital, il s'était cogné très fort la tête, ce pourquoi elle hésitait sincèrement à lui offrir autre chose que des baisers pour l'instant. En même temps, nier qu'elle en avait envie serait un mensonge, parce que oui, ça faisait longtemps qu'elle attendait de passer une nuit en tête à tête avec lui ..

    " Y a quelques heures tu venais pas de t'exploser la tête dans les escaliers. Il ne faudrait tout d'même pas que j't'épuise, tu dois te reposer tu crois pas ? ( a ) "

    Malgré cela, elle l'embrassa doucement, avant de définitivement disparaître dans la salle de bain, lui laissant tout le loisir d'admirer les photos dispersées sur ses murs. Elles représentaient pour la plupart le bonheur illusoire dont elle s'était parée durant des années, histoire de ne pas sombrer dans une dépression plus grave encore que celles dont elle s'était déjà sortie. Une photo en particulier .. On pouvait y voir Alex, Jayke et Melissa, tout sourire, devant un sapin orné de cadeaux. Ils étaient encore tous jeunes, Mel' n'était âgée que de dix ans. Mais aucune trace des parents. Ceux-ci travaillaient ce soir-là, et avaient laissé, une fois de plus, leurs enfants seuls pour le réveillon de Noël. Bien triste réalité, qu'Isaac devait connaître .. Elle revint rapidement, Un sourire fin sur ses lèvres, même si ce qu'elle avait à dire ne soit pas tellement comique. En effet, passer sa vie dans une chaise ne devait pas être une situation très enviable. Et passer sa vie dans une chaise, seule, encore moins.

    " J'suis contente que tu sois sincère .. Enfin j'en n'attendais pas moins d'ta part. Si tu crois qu'tu pourras passer outre le fait que j'sois en fauteuil roulant alors .. "

    Là, elle déposa ses lèvres contre les siennes et l'entraîna dans un baiser passioné, qui montrait à quel point elle pouvait être satisfaite de sa réponse. Il ne la jetait pas comme elle s'y était attendue, et si ça ça n'était pas une preuve d'amour .. Elle aurait aisément pu confondre cela avec de la pitié, sauf qu'il s'agissait d'Isaac Jordan, et que ces mots sont complètements incompatibles ! Et alors que les deux amoureux s'embrassaient de façon plutôt .. Suggestive, ils se retrouvèrent soudain dans le noir complet.

    " C'est pas vrai ça ! Hm .. Bouge pas, j'vais essayer de trouver une lampe torche, des bougies j'sais pas .. "

    Elle s'absenta quelques minutes, le temps de se rendre dans le salon, de fouiller dans un tiroir, et d'y dénicher deux bougies, qu'elle réussit à allumer, avec beaucoup de mal, à l'aide d'un briquet trouvé dans le même bric à brac. Sur le chemin du retour, elle se cogna le genou contre un meuble, Isaac put d'ailleurs entendre un " Aïe ! ", mais elle était assez soulagée du fait qu'elle sente ses jambes. Être totalement paralysée aurait été le comble ! Finalement elle réapparut, posa ses trouvailles sur la comode, où tronaient deux portes-bougies qu'elle avait ramenés de ses précédentes vacances.

    " Bon j'suis pas spécialement fan des dîners aux chandelles mais j'ai trouvé que ça. Mais ça m'énerve, c'est trop .. Trop .. Trop romantique. Enfin on n'a pas tellement l'choix de toutes façons. Il se fait tard tu .. Tu pourrais .. Passer la nuit ici. Avec l'orage qu'il y a dehors, j'serais pas rassurée si tu t'en allais. En plus tu peux pas conduire, tu sors tout juste de l'hôpital. Après tu fais comme tu veux mais .. Voilà quoi. "


_________________

{ Icon By Still Stocking }
{ Vava By Winnie }

" Les femmes sont des fillettes toute leur vie. Une caresse les console. Un petit oubli les brise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Jeu 18 Sep - 0:30

    Qu'est-ce qui avait fait qu'Isaac avait enfin compris qu'il aimait Melissa, et que même s'il essayait toute sa vie de se contredire lui-même, ça ne changerait rien au fait que son coeur s'accélérait à chaque fois qu'il croisait les beaux yeux de la demoiselle ? Eh bien, eh bien. C'est une très bonne question, je vous l'accorde. En fait, au cinéma ce soir-là, lorsqu'elle l'avait embrassé, Isaac ne pensait pas encore être confronté à de l'amour. Il penchait plutôt pour de la haine passionnelle. Ce baiser avait déclenché en lui l'envie de jouer à ce petit jeu. Puis, en la voyant se faire renverser par une voiture, le jeune surfeur avait vraiment cru que son coeur venait de le lâcher. Tout le monde autour de lui s'était arrêté de bouger, plus rien n'existait à part Melissa allongée. Inconsciente, sur cette rue glacée par la nuit. Le jeune homme n'aurait tout simplement pas pu prendre ses jambes à son cou et s'enfuir des lieux de l'accident. Ce n'était peut-être pas vraiment le cas, mais il se sentait coupable. Alors il avait été la rejoindre, la sortir de sa torpeur, lui faire sentir qu'elle n'était pas seule. Jusque là, toujours aucun signe de l'amour. Il était évident qu'il ne la détestait pas comme il le pensait, à partir de ce moment, mais tout de même il refusait d'accepter qu'il pouvait ressentir quelque chose d'autres que de la haine envers Preston. C'est seulement quelques jours après cet accident que la vie du beau brun bascula. Alors qu'il surfait comme à chaque jour de congé, elle était apparue dans son champ de vision. Alors là, impossible de ne pas aller lui parler. Peut-être aurait-ce été préférable, mais pourtant quelque chose le tira jusqu'à elle. Aucun sentiment encore n'avait été éprouvé par Isaac - sauf la colère - jusqu'à ce qu'ils arrivent à l'appartement de Melissa, dans sa salle de bain. C'était peut-être le fait qu'elle était presque nue devant lui, ou bien qu'il était allongé contre elle et venait de l'embrasser comme jamais il n'avait embrassé une femme, mais tout devint beaucoup plus clair. Plus jamais il ne pourrait se passer d'elle. Elle était comme une drogue, une force surnaturelle qui le réduisait à l'esclavage. Il avait beau se dire que non, ça ne pouvait pas se produire, son corps, son coeur, ne l'écoutait pas.

    « Certes, mais la satisfaction que ça me procure n'est pas du tout la même .. »

    Bien entendu, il ne faisait que se moquer un peu de la jeune femme, car en vérité il préférait de loin l'embrasser pour la faire taire. Quoique .. Ce ne sont pas deux choses comparables, voyez-vous. Isaac aimait quand même la charrier encore un maximum, ça il ne s'en lasserait jamais. S'il avait choisi Melissa comme victime en premier lieu, c'était bien parce que ses réactions l'amusaient au plus haut point. Alors pourquoi changer ses habitudes juste parce qu'ils étaient "ensemble" ? Il fallait juste qu'il apprenne un peu à doser, pour ne pas s'attirer la fougue de la blondinette. De toute façon, si elle était tombée amoureuse de lui, ça devait probablement être parce qu'elle aimait quand même un tantinet ce petit côté chiant et cruel de lui, non ? Parce qu'elle n'avait jamais connu rien d'autre. Il serait donc incohérant que ce ne soit pas le cas. Je sais, tout est possible avec elle, mais quand même. Bref, la question du mois - ou de la semaine s'ils ne se rendaient pas plus loin - serait " Combien de temps ça durera ? ". Et cette question, elle sera probablement sur les lèvres de tous les habitants de Blueside. Parce qu'ils aiment les ragots, ils aiment les paris, ils aiment s'alimenter de la vie des autres. C'est bien connu, une ville réputée pour ses belles rumeurs croustillantes. Ce n'est pas pour rien qu'All's Power est venue s'installer ici !

    « La fidélité ... Désolé, ce mot n'est pas dans mon registre. Écoute, j'ai quand même mon harem, j'peux pas les laisser toutes tomber comme ça.. »

    Dit-il en levant les yeux au ciel et en souriant du coin des lèvres. Ah, ce qu'il était bon d'énerver la jolie jeune femme. Elle se laissait prendre dans ses petits jeux tellement facilement. Quoique ce n'était pas vraiment des jeux, puisque ça se rapprochait énormément de la réalité, dans ce qu'il venait de dire. Le jeune homme se voyait mal donner rendez-vous à Meghan, Hearther, Prudence et Justine - pas toutes en même temps, évidemment - pour leur annoncer que leurs petites nuits de plaisir s'arrêtaient là. Qu'ils en resteraient au stade de l'amitié sans petits bonus agréables. Ce serait beaucoup trop difficile pour lui de leur dire cela sans être en colère contre Melissa. On ne pouvait pas lui enlever les seules femmes qui arrivaient à le comprendre, à ne pas lui en vouloir pour ses actes, et l'aimer comme il était. Bien entendu, dorénavant il y aurait Melissa. Mais ce n'était pas du tout comparable. Oui, peut-être que tout cela était une erreur, dans le fond. Peut-être que demain, s'il se réveillait à ses côtés, il prendrait peur et réaliserait la grosse connerie qu'il avait commise la veille. Et il prendrait la fuite, disparaitrait de la carte, comme il le faisait si bien depuis quelques temps. Nul ne pouvait prédire ce qui se produirait, même pas une liseuse de bonaventure. Car Isaac restait l'un des humains les plus imprévisibles.

    « Ouhh.. tu sais qu't'es très excitante quand tu prends tes airs de femme fatale ? »

    Isaac l'embrassa un peu plus fougueusement après cette réplique, mais en gardant tout de même un peu de retenue, un peu de douceur. Il n'avait peut-être pas changé au niveau de ses répliques, mais sa façon de l'embrasser elle était toute différente à présent. Espérons seulement que là, elle pourrait lui affirmer qu'il embrassait bien, contrairement à cette soirée au cinéma. Bref. Isaac, chercher quelqu'un qui ne pourrait lui faire du mal ? Allez, je t'en prie Melissa. Tu crois vraiment que ça existe ? Surtout que le jeune homme voyait la souffrance partout, même dans son bol de soupe. Un peu plus et il en est amoureux et c'est pourquoi ils se collent toujours. Non, mais plus sérieusement. Isaac n'envisage pas de pouvoir filer le parfait bonheur avec une autre personne, parce que dans sa tête, l'harmonie totale n'existe point. On ne peut aimer quelqu'un, et être aimé à son tour par cette même personne, sans qu'une guerre éclate tôt ou tard. Il y a toujours quelque chose qui cloche, dans chaque couple. Enfin, ça c'était son avis. Alors même si ça allait mal avec Melissa, parfois, il ne renoncerait pas. Pas s'il était toujours amoureux d'elle. Baisser les bras n'était pas du tout son style.

    « T'es courageuse, quand même. J'crois que j'aurais pas été capable d'agir en papa avec mon petit frère. Enfin, si j'en avais eu un. »

    Le jeune homme n'avait pas beaucoup d'attachement pour sa famille, c'est pourquoi il ne se voyait pas du tout être proche de l'un de ses membres. Mais qui sait, si le passé avait été différent et que les Jordan avaient eu un autre enfant pour tenir compagnie à Isaac, ce dernier aurait trouvé un peu plus d'amour en ce nouveau-né, ce petit frère ou petite soeur, qui l'aurait accompagné dans les dures épreuves de la vie. Seulement, maintenant qu'il avait changé et n'était plus sur le droit chemin, il se voyait très mal en train de jouer au hockey sur table avec un autre gamin de quelques années plus jeune que lui. Nan, inconcevable. Il était un petit solitaire.

    « Et depuis quand t'es responsable, toi, hein ? ... Mais bon, j'imagine que t'as raison .. »

    Le début de sa phrase avait été dit avec sarcasme, et la fin avec détachement et déception. Ils s'embrassèrent, presque juste un petit bec sec, et Melissa se leva en partant pour la salle de bain. Isaac soupira, attendit un moment assis tout seul sur le lit de sa pire ennemie, et se leva finalement. Des milliers de questions se bousculaient dans sa tête. C'était l'un des premiers moments depuis que toute cette histoire était arrivée qu'il était seul. Forcément, un moment de réflexion était de mise. Mais avant de pouvoir se mettre à réfléchir, les photos accrochées attirèrent son attention et lui firent oublier ses préoccupations. Puis Melissa arriva, et lui apprit qu'il se pourrait qu'elle ne remarche plus jamais, ce qui agaça légèrement notre jeune surfeur. Pourtant, il lui répondit le plus franchement possible, en y mettant un peu de coeur vers la fin. Melissa sembla satisfaite de cette réponse, puisqu'elle ponctua sa réplique par un doux baiser très agréable, qui fit un peu fantasme notre beau brun. Et pouf, le conte de fées se termina quand l'électricité manqua à l'appel. Au moins la magie avait été au rendez-vous, elle. Ah, que de romantisme. Bref, après quelques jurons de la part de tous les deux, Melissa déclara qu'elle essayerait de trouver quelque chose qui les dépannerait, comme une lampe de poche ou des chandelles. Isaac acquiesca d'un " Hmm-hmm " et la laissa partir, ne réfléchissant même pas au fond qu'elle était en fauteuil roulant. Disons qu'il n'était pas trop habitué à la politesse, la galanterie et la gentillesse. Vous le pardonnerez. Finalement, elle réapparut dans la chambre et alluma les bougies. L'intimité et le romantisme qui régnait dans la pièce mettaient mal à l'aise Isaac. Il était habitué d'aller droit au but avec les femmes, pas de faire ça tout mignon. Il ne savait pas trop comment réagir.

    « Heu.. non.. c'est bon. Pis de toute façon, comme tu dis, on est pas mal obligé de faire avec.. Hum.. ouais, pourquoi pas. Je me vois mal rentrer chez moi par un temps pareil...»

    Il allait demander s'il pouvait dormir sur le canapé, mais il se résigna. Valait mieux mettre toutes les chances de son côté en partant. Qui sait, peut-être qu'elle aurait été enchantée par l'idée de ne pas dormir à ses côtés, ce qui ne l'aurait pas réjouit lui.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa C. Preston
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 513
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 20 ans.
• TOPICS ? • : Of course ;)
Date d'inscription : 11/07/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
63/100  (63/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Sam 20 Sep - 1:30


    Then the lion fell in love with the lamb.

    Le lion ? Isaac. L'agneau ? Melissa. Cette dernière savait dans quoi elle s'engageait, ce qu'elle risquait, et ce qu'il resterait de sa raison à l'issue de cette relation tumultueuse. Il l'achèverait en lui disant qu'il ne l'aimait plus, et que son coeur n'accélérait plus sa course lorsqu'il la regardait, lorsqu'il l'embrassait. Pourtant elle n'arrivait pas à se détacher de lui. Même en étant consciente du fait que jamais elle ne se remettrait de leur future rupture, du mal qu'il pourrait lui faire, elle ne pouvait pas laisser tomber, simplement parce qu'elle était folle amoureuse de lui et que selon elle, rien de ce qu'il ne lui ferait subir ne la ferait abandonner. Il aurait beau la haïr, la frapper, devenir invivable -plus qu'il ne l'avait été auparavant- elle ne ferait rien qui pourrait le blesser. Dommage pour elle, elle n'était pas comme ça. Et tant pis si cette passion la détruisait, pour l'instant cela la rendait heureuse au possible. D'ailleurs, ce délicieux sourire en coin dessiné sur ses lèvres en témoignait. La demoiselle avait bien l'intention de vivre intensément leur relation, et peu importait si lui ne tenait pas autant à elle. De toutes façons elle ne pouvait plus revenir en arrière désormais, et puis elle n'en avait aucune envie. En fait .. Elle ne regrettait aucun de ses choix jusqu'à maintenant. Au contraire même, elle était ravie de la tournure que prenait la situation, bien que ce soit devenu terriblement compliqué et étrange .. Ils s'y feraient. Peut-être même qu'ils n'auraient pas à s'y habituer, si comme le blond le disait si bien, la fidélité ne faisait pas partie de son vocabulaire et qu'il venait à la tromper avec la première venue. Dans le cas présent, si elle ne le quittait pas, elle aurait du mal à lui pardonner. Bien sûr, elle le connaissait, ce pourquoi il aurait droit à une légère marge d'erreur. Elle ne se faisait pas d'illusion. Il irait assurément voir ailleurs, et elle ne pourrait l'en empêcher, le retenir. Le surveiller vingt-quatre sur vingt-quatre serait épuisant, et puis au fond elle devrait vraiment apprendre à lui faire confiance. Ce qui serait franchement compliqué après tous les mensonges et les mauvaises blagues auxquels elle avait eu droit. C'était un abruti. Un abruti qu'elle aimait, plus que tout.

    " Oh vraiment ? Rappelle moi donc de ne plus t'embrasser, puisque tu as tant envie de me frapper .. "


    Comme si elle pourrait se retenir tiens ! L'embrasser était devenu une drogue, au même titre que le faire chier à longueur de journées. Dieu que ses lèvres étaient douces, et Dieu qu'elle aimait les regarder, les goûter .. Rah rester sage avec lui n'était finalement pas si simple que ça, surtout quand elle songeait aux quelques rêves assez .. Suggestifs, qu'elle avait fait ces derniers jours, particulièrement à l'hôpital. Oh ça oui .. Jamais elle n'avait imaginé les mettre en pratique, évidemment, puisque n'oublions pas qu'à la base, ils se détestaient cordialement ! Cependant, souvent, elle s'imaginait dans ses bras, tout contre lui, à se laisser bercer par ses caresses et ses mots d'amour .. Dans le genre n'importe quoi, on ne fait pas mieux. Bah oui, il s'agissait tout de même d'Isaac Jordan, ce qui revenait à dire le pire salaud qu'aie jamais connu BlueSide, alors n'allons pas nous prendre au jeu de l'idéalisation. Le romantisme, c'était définitivement pas son truc, preuve étant qu'il lui parlait justement de ses autres amantes, son harem .. Habituellement, elle n'aurait pas hésité à s'énerver, à le gifler même pour une telle remarque. Là, non, elle tentait de garder son calme, chose malaisée puisque la jalousie bouillonait en elle, de manière violente et très désagréable.

    " Ah ... Tu es conscient que je sors toujours avec Alex pour le moment et qu'il me sera facile de te faire passer pour un abruti en te trompant avec ton pire ennemi chéri ? Enfin moi j'dis ça .. Après tu fais c'que tu veux. "

    Ca c'était ridicule. Le pire que Melissa pourrait faire subir à Isaac, c'était sans doute d'embrasser Alex, mais ça n'irait pas plus loin. D'abord, humilier son "petit ami" n'était pas dans ses intentions. Ensuite, avec Alex, c'était purement physique. Relation qui n'avait plus aucune importance devant la force des sentiments qu'elle éprouvait pour le blond. Alors franchement, coucher avec Hellwood, c'était totalement sans intérêt, bien qu'il soit un amant formidable, il fallait bien l'avouer. Eh oui, comme lui, elle avait des amants. Très peu en revanche, n'étant pas le genre de filles qui aime passer la nuit avec le premier venu. Cela dit, il serait difficile d'annoncer à son "ex" qu'ils arrêtaient de se voir sous prétexte qu'elle sortait avec l'ennemi de celui-ci .. Officiellement, le couple deviendrait une source de ragots intarrissable, et très peu de gens croiraient en la crédibilité de leur amour. D'un autre côté, faire semblant d'être ensemble ne leur apporterait rien, surtout lui, qui aimait sa liberté et sa solitude par dessus tout .. Le problème ? C'est que même si elle acceptait de lui laisser un tant soit peu de mou, il était hors de question qu'elle passe pour la conne de service qu'on trompait à tour de bras .. Nan. S'il n'était pas fidèle, elle ne le serait pas non plus. Normal après tout non ? Il ne serait certainement pas le seul à jouir du privilège qu'offrait une personne peu jalouse !

    " Tu m'as toujours trouvée excitante Isaac, sauf peut-être cet après-midi sur la plage où j'n'étais pas dans ma plus grande forme mais sinon .. "

    Isaac avait une vision du monde incroyablement noire. D'accord, le vrai bonheur n'existe pas. Mais si on ne le cherche pas, quel but a-t-on dans la vie ? Car oui, chaque humain recherche, même inconsciemment, un monde parfait .. Ou tout au moins la personne qui saura lui faire voir un monde parfait .. Lui n'avait pas l'air d'avoir de vrais objectifs .. Pourtant il essayait de satisfaire ses envies, quelles qu'elles soient, sexuelles, matérielles .. Il ne se privait de rien. Et n'était jamais satisfait. Alors de quelle façon cette simple fille pourrait-elle le rendre heureux ? Ca paraissait si impossible de se dire qu'il souriait en pensant à elle, qu'il s'imaginait parfois un avenir en sa compagnie .. Peut-être qu'il se croyait simplement amoureux. C'était plus plausible, parce que sincèrement, lorsqu'elle se ressassait les derniers évènements de sa vie, elle avait du mal à croire qu'il puisse ressentir quoique ce soit à son égard. Bon mais .. S'il était vraiment sincère ? Alors .. Qui vivra verra .. L'avenir nous dirait sans doute s'ils finiraient ensemble ou non, bien que la réponse semblait d'ores et déjà gravée dans leur destin.

    " J'avais pas tellement l'choix. Une mère aime son enfant, c'est .. Naturel. - silence - Ce pourquoi je comprends pas qu'ma mère l'aie laissé grandir sans elle. "

    Une mère aime son enfant ça oui .. Elle s'était plutôt bien rattrapée là non ? Fallait vraiment qu'elle fasse gaffe à ses paroles, mais bon .. Elle n'avait pas l'habitude aussi ! Dans son appartement, elle ne faisait pas semblant, voilà tout .. Enfin .. Quiconque aurait suivi l'histoire de nos deux tourtereaux depuis le début aurait compris qu'il ne s'agissait absolument pas d'un jour comme les autres, Melissa s'en souviendrait d'ailleurs longtemps après .. Après eux.

    " Je suis responsable depuis que ça peut t'énerver un peu plus .. T'es tellement sexy quand t'es en colère tu sais. "

    De toutes évidences, il n'était pas le seul sadique que l'appartement abritait .. Enfin .. Elle s'installa -avec quelques difficultés- dans son lit, retira son peignoir, dévoilant ainsi son superbe ensemble rouge, qui dissimulait lui une plastique magnifique .. Un corps de déesse, ni plus ni moins.

    " Alors ? Tu viens ? Tu comptais tout d'même pas dormir par terre si ? Non parce que si c'est si important pour toi, d'accord m'enfin .. J'aurais apprécié de dormir contre toi ... "


    Assise dans son lit, la jeune femme le regardait avec une moue malicieuse, comme si sa seule envie fusse qu'il l'embrasse fougueusement, là maintenant, et qu'il la rejoigne, l'enlace de ses grands bras, la sert contre lui .. Qu'il l'aime, tout simplement. Sans honte, sans gêne .. Qu'ils soient un véritable couple, au moins ce soir, ils aviseraient le lendemain.

    " Je ... J'sais qu'c'est un peu bizarre pour toi, comme pour moi d'ailleurs .. Et j'sais aussi que si demain matin te prenait l'envie d'arrêter tout ça, je crois que j'comprendrais. Tu dis qu'tu m'aimes, certes et bien malgré moi j'te crois volontiers, mais j'me doute que .. Enfin que ça n'doit pas tellement de plaire. Mais ... Juste pour ce soir, essaye de te comporter comme si .. Comme si t'avais pas honte de c'que tu ressens pour moi. "


_________________

{ Icon By Still Stocking }
{ Vava By Winnie }

" Les femmes sont des fillettes toute leur vie. Une caresse les console. Un petit oubli les brise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Sam 27 Sep - 6:59


    Then the lion fell in love with the lamb.

    Oui, ça correspondait parfaitement à leur situation. Le lion, dressé sur ses pattes, prêt à bon dire au premier faux pas de l'agneau. Il lèche ses dents acérées, en soif de souffrance. Il veut la mort de l'agneau, il se sent puissant face à lui qui est si vulnérable. Et puis voilà, revirement brutal de la situation, le lion n'a même pas la force de bondir, car son coeur semble prendre le dessus sur tout son corps et l'oblige à rester là, à seulement dévorer la bête du regard. Il est amoureux. Il ne peut lui faire aucun mal, car il devrait en mourir par la suite. C'est quand même horrible, comme histoire. C'était leur histoire, à eux. Mais peut-être qu'un jour, le lion retrouverait toute sa tête et réaliserait que tout ça n'était qu'une erreur, qu'il était aveuglé par l'arrogance et la réticence de l'agneau. Parce que ses autres victimes, elles, se laissaient faire. Et le premier agneau qui lui résiste ne le laisse pas indifférent, justement parce que lui est différent. Mais ça ne change rien au fait qu'il n'est qu'un agneau. Et ça, le lion n'a besoin que d'un peu de temps pour le réaliser. C'était la même chose pour Isaac, qui ouvrirait probablement bientôt ses beaux yeux de braise et reculerait, même s'enfuirait de l'amour de Melissa. Ça ne pourrait pas continuer ainsi, non, ça c'était impossible. Tous les deux savaient que la fin était iminente, et pourtant, ils ne se l'avouaient pas, même pas à eux-mêmes. Il faudrait un jour se rendre à l'évidence qu'un couple pareil, ça ne tient pas la route très longtemps. Ça ne ferait pas un très long chemin. Pourtant, après y avoir assez bien pensé, Isaac ne se voyait pas retourner à sa vie avant Melissa. Être méchant, sans pourtant avoir de victime numéro un. Mais en étant en couple avec elle, il n'était pas plus avancé. Il ne pourrait pas passer son temps à insulter sa petite amie. Le meilleur moment entre eux, pour lui, avait été quelques jours plus tôt. Très périlleux, palpitant et divertissant. Cependant, le jeune homme n'aurait pas voulu retourner en arrière, si vous lui aviez demandé à l'instant même. Parce qu'enfin, elle avait succombé, et lui aussi. Pour l'espace de quelques secondes, il voulait vraiment sentir qu'elle l'aimait. Mais une fois ces quelques secondes passées, que se passerait-il ? Nul ne le sait encore.

    « Ça te ferait aussi mal qu'à moi, et tu le sais très bien. Peut-être plus encore, même ... Je sais contrôler mes pulsions, moi. »

    Ce n'était pas totalement vrai. Isaac n'arrivait pas à assouvir ses envies aussi facilement. Non, ne pas embrasser Melissa lui demandait une force inouïe, vous n'avez pas idée. Et pourtant, il avait réussi à le faire maintes et maintes fois ces derniers jours. Heureusement qu'à partir d'aujourd'hui, il pourrait le faire délibérément. Mais pas trop. Montrer une certaine dépendance ne ferait qu'aggraver son cas. Modérement, c'est tout. Seulement, dans ces moments, il ne devait pas trop penser au corps invitant de la blondinette, à ses lèvres ensorcellantes, et à ses yeux envoûteurs. Sinon, il tomberait dans l'abysse, en ça en serait terminé pour lui, malheureusement. Mon dieu, pourquoi une telle femme avait-elle été mise sur Terre, hein ? Probablement pour pervertir même le plus fidèle des prêtres. Puis, vlang. Isaac cessa de penser dès qu'il entendit le nom de son pire ennemi sortir de la bouche de sa petite amie. Ses yeux s'assombrirent, ses sourcils se froncèrent, sa bouche ne formait qu'une ligne droite légèrement pincée sur les coins, vers le bas. Isaac serra les poings, tourna la tête sur le côté avant de la ramener droite. Il l'avait oublié, celui-là.

    « Ne fais pas ça. Melissa, j't'en conjure, tu le regretterais. Je veux que tu mettes fin à toute relation avec Hellwood, dès demain. Je supporte même pas que vous soyez encore officiellement ensemble, ça me donne envie de vomir. Alors si je t'entend prononcer son nom une fois de plus ce soir, je m'en vais et j'reviens pas cette fois. »

    Bon, il était peut-être un peu monté sur ses grands chevaux, mais vraiment, mentionner Alexander était la pire idée que Melissa avait eu jusqu'à présent. Isaac lui vouait une haine incompréhensible et inégalable. On ne savait vraiment la source de toute cette rage, cette colère. Tout ce qu'on savait, c'était que c'était entièrement réciproque. Juste imaginer sa Melissa dans les bras de cet abruti le mettait dans tous ses états. Alors qu'elle en parle ouvertement alors qu'il ne faisait que blaguer un peu, c'était beaucoup moins drôle.

    « Et tu oublies quand je suis venu te voir à l'hôpital. T'avais pas très bonne mine, là non plus .. »

    Il avait un peu repris son calme, et continuait donc à l'agacer. Bien entendu, il n'avouerait jamais qu'en effet il la trouvait toujours très excitante. C'est pourquoi il ne se passa pas de lui rappeler qu'il l'avait vu sur son lit d'hôpital, blanche comme les bras, attachée à tous ces fils. Ce petit sourire en coin était dû aux images qui défilaient dans sa tête, lui remémorant ce moment. Bref, revenons à nos moutons, ou plutôt à notre agneau. Non, Isaac n'avait pas une vision en rose quand il regardait la vie qui s'étalait devant lui. Il avait plusieurs options, plusieurs portes surprises qu'il pouvait ouvrir. Mais aucune d'entre elles ne l'alléchaient. Isaac n'avait envie de rien, ou plutôt il ne savait pas vraiment ce qu'il voulait. De l'argent, cela va de soit. Mais comment ? Il en était à l'université, et il ne cessait de se réorienter dans sa carrière. Une famille ? Il n'aimait pas y songer. Ça l'énervait et le tracassait, parfois. De l'amour ? Pour l'instant, il voulait des amantes. Oui, même en étant avec Melissa, il ne pouvait concevoir de lui être fidèle, d'abandonner toutes les autres, qu'il aimait aussi. Pas du même amour, certes. Mais quand même. Alors aucun portrait du futur ne lui semblait heureux. Isaac aurait préféré arrêter le temps, et là, il aurait peut-être pu pour une fois dans sa vie, filer le parfait bonheur. Et encore là ... s'il avait pu l'arrêter plus tôt ...

    « Vous vivez pas tous ici, quand même ? »

    Voilà une question qui venait de lui traverser l'esprit pour la première fois. C'était tout petit. Si jamais leur relation devenait sérieuse, ils n'auraient pas d'intimité, ni ici, ni chez Isaac. Car " Chez Isaac ", c'est une maison partagée avec trois autres personnes, je vous le rappelle. Mais bon, n'y pensons pas, puisque ça ne se produirait probablement jamais. Ou pas longtemps, du moins.

    « Et si je me met encore plus en colère, tu vas redevenir irresponsable ? »

    Puis Melissa alla vers son lit, enleva son peignoir et le laissa admirer son corps de rêve, légèrement habillé d'un ensemble noir très coquin. Isaac laissa son regard vagabonder ici et là, et il avala difficilement en sentant le désir monter en lui. C'est la demoiselle qui le sortit de son état d'euphorie, en l'interpellant.

    « Dormir, tu dis ? »

    Isaac releva à ce moment les yeux vers Melissa, et ne manqua pas de remarquer l'embarassement qui venait de prendre la place de son regard malicieux. Le jeune homme l'écouta, sans broncher, sans avancer pour le moment.

    « Mel, ferme-la. Tu gâches notre moment, là. »

    Le jeune homme lui sourit moqueusement, s'approcha d'elle tranquillement. Arrivé à ses côtés, il mit un genou sur le lit, et passa son doigt le long de sa jambe, remontant jusqu'à sa cuisse. Il suivit du regard son geste lent, puis ses yeux se plantèrent finalement dans le regard de Melissa. Sa tête se pencha vers la droite, et il l'approcha à moitié de celle de la blondinette. Ce serait elle qui ferait le reste du chemin. Ils s'embrassèrent donc doucement au début, puis ne pouvant plus se contenir plus longtemps, le lion se lanca sur l'agneau ...

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa C. Preston
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 513
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 20 ans.
• TOPICS ? • : Of course ;)
Date d'inscription : 11/07/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
63/100  (63/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Sam 27 Sep - 19:28


    Cette histoire se finirait mal. Très mal. Lorsqu'enfin le lion se rendrait compte que l'agneau n'était qu'un vulgaire quatre heure qui au fond ne valait pas mieux que ses autres casse-croûtes, il n'en ferait qu'une bouchée .. Et n'aurait aucune pitié envers elle. Melissa avait beau en être consciente, elle continuait à espérer que leur couple tiendrait, malgré les obstacles qu'ils allaient devoir affronter. D'abord le regard des autres, qui serait impitoyable. Ils seraient source de rumeurs et de potins durant quelques semaines, et ce même s'ils rompaient ! En même temps, elle ne pourrait blâmer les gens qui parleraient sur eux. C'était pas banal comme situation. Eux qui se haïssaient, qui s'insultaient à longueur de temps, comment pouvaient-ils s'aimer ? Et pourtant ! Peut-être que lui n'était pas si amoureux .. Mais il l'était assez pour ravaler sa fierté, risquer d'être faible, comme les autres .. Pour ça, elle serait incapable de lui faire du mal. Ensuite il y avait .. La famille Preston, qui détestait cordialement Isaac. En fait ils ne supportaient pas qu'il soit aussi cruel avec elle, et qu'il s'en foute totalement. S'ils se doutaient de ce qu'il en était en réalité ! Alors quand ils apprendraient que les deux jeunes gens roucoulaient tranquillement, ils réagiraient sûrement très mal. D'abord Jayke serait assurément jaloux, puisqu'il entretenait une relation assez .. Ambigüe avec sa soeur. Ensuite Ash' se montrerait très protectrice, et ferait comprendre à Isaac qu'il n'était pas le bienvenu dans leur vie. Elle n'hésiterait pas à lui signifier son mécontentement, mais si elle se rendait compte que sa petite Mel' était heureuse avec lui, alors elle s'y ferait. Quant à Killian .. Il était celui pour lequel elle s'inquiétait le plus. Disons qu'il n'avait pas pour habitude de voir sa mère avec un homme, et pour cause. Elle n'avait eu aucun petit ami sérieux depuis sa naissance. Là, si cela devenait assez sérieux pour qu'elle le présente à eux, elle craignait que le petit blond n'apprécie guère le nouveau petit ami de sa maman, même s'il était assez clair que le beau Jordan n'aurait pas spécialement envie de se lier d'amitié avec le gosse ... De toutes façons, il n'aurait peut-être même pas le temps de le rencontrer. Déjà s'il commençait à l'énerver en parlant de ses nombreuses conquêtes, il pourrait rapidement lui dire adieu .. Quoiqu'elle serait sûrement capable de lui pardonner encore et encore ..

    " Oh .. Ne me sous-estime pas. Il faut qu'tu saches que je suis tout à fait capable de te résister, d'ailleurs tu devrais en être conscient puisque depuis qu'on se connaît, je ne fais que ça .. Un peu plus un peu moins .. "

    Mouais enfin .. Preuve au cinéma, où elle aurait très bien pu éviter de l'embrasser. Mais l'envie avait été trop forte et elle avait cedé, quitte à lui dévoiler en partie ce qu'elle ressentait pour lui. Au fond c'était bien l'une de ses premières erreurs. S'il n'y avait pas eu ce baiser, qu'elle n'avait jamais connu la douceur de ses lèvres, jamais elle ne l'aurait de nouveau embrassé sur la plage ... Et rien de tout cela ne serait arrivé. Ils ne seraient pas ensemble, et elle n'aurait pas à s'inquiéter de la suite des évènements. Si son coeur le poussait à toujours aller la voir, comment ils feraient après la rupture ? Il viendrait lui pourrir la vie, comme avant ? Nan, ça serait franchement trop bizarre et douloureux. Mais pourquoi réfléchir à tout cela si pour le moment tout allait bien ? C'est juste qu'en fait .. Melissa n'était absolument pas d'accord sur le fait qu'elle devrait quitter Alex. Pas qu'elle l'aimait ou que ça lui faisait de la peine, ils étaient juste amants .. Seulement voilà. Elle, elle ne pouvait pas le forcer à quitter son harem, comme il le disait si bien ...

    " Alors je n'veux plus entendre parler de toutes ces filles avec qui tu as couché. Garde ton harem, j'm'en fous. Enfin nan mais j'peux pas t'en empêcher. Mais j'espère que tu comprendras qu'il est donc hors de question que je laisse tomber mes amants. Bien sûr, j'arrêterai de voir Alex, puisque ça a l'air de tant te déranger. Mais pas les autres. "

    Bah elle n'aurait pas de mal hein, étant donné qu'il n'y avait à priori personne d'autre ! Faut dire qu'elle n'était pas du genre accro au sexe, donc il n'avait pas de soucis à se faire. Si ce n'est bien évidemment qu'il était hors de question qu'elle arrête sa relation avec Hellwood. Il était un excellent amant, et si Isaac continuait à voir ses maîtresses, alors elle ne se gênerait pas. Eh oui, même Melissa savait mentir ! Cela arrivait souvent d'ailleurs, en particulier à cause de son fils. Elle trouvait profondément injuste que lui puisse s'amuser comme il le souhaitait alors qu'elle devait se contenter de lui. Naturellement, elle n'avait besoin que de lui, il était tout pour elle, et il lui suffisait amplement. Mais pendant que lui ferait l'amour à Hearther, Justine, Meghan .. Elle, elle passerait pour la cocue de service. Quitte à souffrir, autant souffrir à deux, si peu qu'il soit jaloux bien sûr.

    " A ce propos .. Pourquoi t'es venu me voir au fait ? Quand t'es rentré dans la chambre, t'avais pas l'air amusé du tout. Ca t'ennuyait hein ? Que j'sois mal en point en partie à cause de toi .. C'est drôle, même sans me souvenir de toi, j'savais pertinemment qu'on n'était pas ensemble .. "

    Il l'avait vue à l'hôpital oui .. Et elle n'avait pas bonne mine, c'était peu de le dire. Le teint pâle, des coupures et des bleus partout, l'air fatigué et las. Normal, après la nuit qu'elle avait passée. Cet accident, ce changement d'attitude de la part d'Isaac, et puis n'oublions pas la panique qui s'était emparée d'elle à son réveil ! Comment auriez vous réagi si vous ne vous souveniez de rien, pas même votre prénom ? Evidemment, sa soeur aussi était venue. Elle avait déposé des fleurs sur sa table de chevet, mais n'était pas restée assez longtemps pour répondre aux questions de la jeune fille. Alors il était arrivé. Il avait certes brisé son coeur mais il avait au moins éclairé sa lanterne, aussi fausses soient ses informations. Mais il est vrai qu'elle ne comprenait vraiment pas pour quelle raison il avait fait le déplacement. Uniquement pour lui prendre la tête ? Non, en rentrant, il semblait si mal à l'aise, comme s'il se demandait ce qu'il faisait ici. Et dès qu'elle l'avait vu, elle avait compris que quoiqu'il pourrait lui raconter, elle en était amoureuse. D'ailleurs, le cardiogramme l'avait montré, et il l'avait compris aussitôt. Encore heureux qu'il ne l'ai pas embrassé sur son lit, elle aurait franchement eu l'air ridicule ...

    " Eh bien .. Si. Enfin .. Jayke, Ashlynn, Killian et moi vivons ici. Nos parents .. Je suis pas sûre de savoir où ils sont. Mais .. Les autres sont rarement à la maison. Jayke il .. Passe son temps chez ses différentes copines. Ash' elle bosse et Killian ben .. Il va à l'école. Quant à Alex, il ne vit plus ici depuis mes treize ans. Tu n'as pas à t'inquiéter, on les verra rarement. Et pis .. Au pire des cas, quand ils sont là, t'auras qu'à aller te divertir avec ton harem. "

    Si elle était jalouse et assez énervée ? Oh ça oui. Qu'il aille les voir ces filles ! Mais qu'il ne lui en parle pas, elle n'avait pas besoin de connaître tous les détails. C'était contrariant de lui montrer à quel point elle détestait toutes ses conquêtes, mais bon, il devait s'en douter. Après tout, étant amoureuse de lui, normal qu'elle ne cautionne pas le fait que d'autres femmes le touchent, le caressent, l'embrassent .. D'un autre côté, elle ne s'était jamais imaginée être la seule. Qu'il l'aime ou non, il restait un homme incapable de résister aux charmes féminins.

    " C'est fort probable ouais .. "

    Assise sur son lit, elle lui lançait un regard qui disait clairement qu'elle avait envie de lui. C'était sans doute la première fois qu'elle baissait à ce point sa garde. Et elle n'avait pas peur. Pourtant tout en elle lui criait de fuir, de tout arrêter avant de ne plus pouvoir revenir en arrière. Malheureusement pour elle, elle n'arrivait pas à réaliser qu'Isaac était loin d'être un mec bien. Il était juste .. Juste lui. Et ça lui suffisait pour lui accorder une confiance aveugle, ce qui était un acte de pure folie, le connaissant. Il s'avança doucement vers elle, s'assit sur le lit, et s'amusa à remonter le long de sa jambe avec son doigt. Un fin sourire se dessina sur les lèvres de la blondinette, tandis qu'il posa son regard dans le sien.

    " Notre moment ... "

    Et ils s'embrassèrent, doucement d'abord, puis plus passionément. A la seule lueur des bougies, elle passa ses mains dans les cheveux du blond, puis dans son cou, pour finalement en glisser une sous sa chemise d'hôpital.

    " Isaac .. Tu m'rends dingue .. J'veux qu'tu m'fasses l'amour, et je ne tolérerai pas qu'tu me répondes que tu n'peux pas. "


_________________

{ Icon By Still Stocking }
{ Vava By Winnie }

" Les femmes sont des fillettes toute leur vie. Une caresse les console. Un petit oubli les brise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Sam 4 Oct - 2:48

    La question est : Melissa valait-elle vraiment plus que les autres agneaux ? Isaac n'en doutait pas une seule seconde. Juste le fait qu'elle ait résisté tellement longtemps à son charme, juste pour justement ne pas être comme les autres, la différenciait déjà. Mais il n'y avait pas que ça. Car ce détail aurait bien pu irriter le jeune homme, au lieu de le faire tomber amoureux de la belle. La blondinette était vraiment unique en son genre, très spéciale. Elle répliquait avec une telle facilité, sans toutefois mettre un mystère planant autour de sa personnalité. On comprenait bien vite son caractère, on la cernait facilement, et c'était ce qui nous donnait envie de lui parler encore plus. Elle nous attirait, comme une aimant. Isaac n'avait pas été épargné lui non plus, mais avant tenté au début d'être une autre aimant, pour qu'ils se repoussent. Malheureusement, il s'était bien vite transformé en métal pour le bonheur de Melissa. Comment résister à une femme aussi exceptionnelle ? Mais toutes ces belles perceptions de la jeune femme, il les garderait pour lui. Pas question de lui faire plaisir en lui révélant tout ce qu'il pensait réellement d'elle. Malgré tout, une rupture était imminente. Il était impossible que ce couple perdure jusqu'à leur mort à chacun. Non, c'était tout simplement inconcevable, et ce aux yeux de toute la population de la Terre. Même un français n'ayant jamais connu le couple pourrait l'affirmer, juste en croisant leur chemin une seule fois dans sa vie. Non, je vous le jure. Ça se voyait dans leur façon de se regarder, de se parler. Ils s'aimaient, mais quelque chose clochait. La famille Preston qui détestait Isaac ? Vous ne pouvez pas s'avoir à quel point il s'en fichait, royalement. Ce ne serait certainement pas pour cette raison que le surfeur romperait avec sa petite amie. La famille était bien loin derrière dans sa liste de priorités. Si les frères, soeurs et parents de Mel' le détestaient, c'était tant pis pour eux. C'était une histoire qui ne concernait que les deux concernés, naturellement. Alors qu'ils aillent mettre leur nez dans leurs propres affaires, avant de se mêler de la vie des autres. Puis, si Melissa rompait avec lui juste parce que ses géniteurs ou proches s'opposaient à leur relation, alors Isaac serait fixé sur une question : Est-ce que Melissa l'aimait comme lui l'aimait ? La réponse serait donc non. Sinon elle se ficherait elle aussi de ces détails.

    « Mais tu me dévorais des yeux. Ça se voyait trop bien, que tu te retenais de me sauter dessus. Heureusement que je viens de t'avouer tout ça, sinon t'aurais craqué vite fait. D'ailleurs, pourquoi c'est moi qui a été obligé de parler le premier, hein ? T'étais vraiment pas capable de perdre la face, hein ?»

    Oh, mais il n'y avait pas qu'elle qui avait résisté durant des jours. Certes, l'attirance envers Melissa était venue plus tard que les sentiments que Mel éprouvait envers lui. Ça avait commencé au cinéma, pour lui, d'ailleurs. Mais tout de même, suite à ce baiser peut-être très faux et joué mais agréable, Isaac n'avait pu se cacher la vérité. Melissa était une femme unique, qui méritait d'être connue. Mais se l'avouer à lui, et à elle, ça jamais. Alors il se cachait derrière les insultes et la haine pour se contredire lui-même. Tout cela n'empêche pas qu'il avait eu envie à maintes reprises de poser ses yeux sous sa robe. En fait, toute cette histoire était entièrement l'erreur de la jeune femme, effectivement. C'était de sa faute, si tous les deux étaient tombés amoureux, sous le charme de l'autre. Sans ce baiser fatidique, ils auraient continuer à se détester sans amibiguïtés, et Isaac aurait poursuivi sa vie qu'il aimait tant à ce moment-là. Maintenant, les problèmes apparaissaient déjà, et c'était loin de le réjouir.

    « D'accord, alors. Mais j'veux pas en entendre parler non plus. Sinon tes amants ils risqueraient d'se retrouver à l'hôpital très vite. Mais comme j'veux pas quitter mes amantes, j'peux pas t'empêcher de vivre ta vie. »

    Personne d'autre, c'est vrai ? Au début, Isaac n'aurait pas eu de mal à y croire. Il était convaincu quelques semaines plus tôt que Melissa était une sainte-nitouche qui n'avait jamais connu le sexe de toute sa vie. Elle projetait l'image d'une petite fille modèle qui n'écartera les cuisses que pour l'homme qu'elle aura marié après des mois de fréquentation et surtout d'abstinence. Pourtant, le jeune surfeur appris plus tard l'existence de la relation "secrète" avec Hellwood. Son opinion sur la blondinette changea aussitôt. Première chose qui lui vint en tête : " Oh non, finalement, elle est comme les autres. Une fille facile .. " Il le pensait encore un peu, et d'autant plus qu'elle venait de lui affirmer qu'elle pourrait aller voir les autres, même si Hellwood n'en faisait plus parti. Il devait l'avouer, ça l'attristait et le décevait un tantinet. Isaac s'était imaginé avec la fille qui l'attendrait toujours alors que lui s'amuse avec d'autres femmes. Qu'il pourrait la faire sentir seule et utilisée par lui. Mais non, elle aussi jouerait à ce petit jeu. Et c'était énervant. Qu'elle passe pour la cocue de service, ça allait. Mais lui ? Pas question. Pouvait-il y avoir de la place pour un compromis ?

    « C'est pas du tout en partie à cause de moi qu'tu te retrouves comme ça, et tu le sais très bien ! Putain, Mel. Ta mère t'as bien appris à regarder des deux côtés de la rue avant de traverser au moins, non ? Et si j'suis venu t'voir, c'est juste .. parce que .. j'en sais rien. Cette soirée a mélangé mes idées. »

    Isaac avait eu mal au coeur, de la voir comme ça. Pas parce que la vue du sang et des cicatrices le rebutait et lui donnait envie de vomir son déjeuner, non. Mal au coeur parce qu'il était amoureux de cette femme qui était en train de souffrir par sa faute. Enfin, ce n'était pas exactement son erreur. Mais s'il n'avait pas existé, elle ne serait pas allongée sur ce lit. Oui, il avait changé dans un cours laps de temps. Vous le savez, l'amour peut faire des miracles. La plus extravertie des personnes peut devenir tellement gênée. La plus cruelle des personnes peut devenir tellement gentille. Ça va dans tous les sens, de toutes les manières. Ce sont des sentiments inexplicables, que même les religions et la sciences ne pourraient définir à sa juste valeur. Isaac savait que Melissa l'avait changé, mais il essayait de le cacher le plus possible.

    « Bonne idée. Pour le harem. Non mais sérieusement, tu penses pas que tu devrais.. j'sais pas.. c'est pas à toi de prendre toute la merde de tes parents en main. Tu payes comment, pour tous ces gosses ? »

    Isaac, à ce moment précis, n'avait même pas envie d'être dans les bras de Prudence, ou de Meghan, ou d'Hearther ou Justine. Toutes ces femmes ne devenaient que des accessoires inutiles. Il les aimait, évidemment. Elles étaient des amis, ça il ne pourrait jamais le nier et ne pourrait jamais les abandonner. Mais laisser tomber ce petit jeu sexuel auquel ils s'adonnaient tous, le pourrait-il ? Au nom de l'amour qu'il portait à Melissa, pourrait-il vraiment regarder l'une d'entre elle dans les yeux et lui dire que tout était terminé ? Ce n'était pas l'envie qui manquait, je vous assure. Isaac aurait voulu être assez fort pour prouver à la blondinette qu'il ne blaguait pas quand il disait l'aimer. Seulement, il aurait l'impression de trahir ses meilleures amies. Celles qui ont toujours été à ses côtés depuis son gros changement. Celles qui ne l'ont jamais laissé tomber, peu importe la passe qu'il traversait. Ce serait égoïste de sa part, de les laisser tomber. Juste parce que lui, il a su trouver le bonheur.

    « Alors je continuerai ... »

    Le jeune homme avait tout aussi envie d'elle. Ses yeux ne cessaient de se promener sur son corps magnifique. Sa respiration changea, son battement cardiaque aussi. Il se sentait tout étrange. Pour la première fois de sa nouvelle vie, il ne s'apprêtait pas à faire l'amour que pour le physique. Mais bien parce qu'il ressentait quelque chose pour celle qu'il embrassait langoureusement en ce moment-même. Isaac s'assit enfin près d'elle, et s'abandonna à ses désirs les plus fous.

    « Oui, le notre ..»

    La demoiselle glissa ses doigts sous la chemise d'hôpital d'Isaac, ce qui rappela à ce dernier qu'il devait vraiment manquer de sex-appeal à ce moment-là. Tout juste réveillé d'un court coma, les cheveux ébouriffés, la tête enroulée dans un bandage mal fait et dans une petite robe de chambre d'une couleur affreuse. Remarquez, Melissa n'était pas à son meilleur non plus. Elle en avait elle aussi vu de toutes les couleurs, en cette journée dont nous n'oublierons jamais la date. Ce fut non seulement la date où les deux ennemis s'avouèrent leur amour, mais aussi celle où ils firent l'amour pour la première fois. Sans parler de la chute commune dans les escaliers et des quelques heures passées à l'hôpital.

    « Je le veux et je le peux .. Mais j'ai envie de dire non juste pour que tu te mettes en colère .. »

    Dit-il en la regardant de son sourire moqueur. Ah, ce qu'il aimait la mettre en rogne. Et puis elle mordait tellement facilement à l'hameçon, celle-là. Un petit poisson trop facile à piégé, et Isaac raffolait de la pêche.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa C. Preston
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 513
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 20 ans.
• TOPICS ? • : Of course ;)
Date d'inscription : 11/07/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
63/100  (63/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Sam 4 Oct - 22:10



    Alors elle valait mieux que les autres selon lui ? Pourtant elle avait fini par craquer ... Certes, il avait fallu du temps et un malheureux accident pour qu'elle l'admette, mais tout de même. Elle n'était pas si différente, puisqu'elle en était finalement tombée amoureuse, bien malgré elle. Elle avait essayé de se dire qu'il était un salaud, avait voulu le détester mais rien n'y faisait. Dès que leurs regards se croisaient, ses mains devenaient moites, son coeur accélérait sa course et ça, c'était tout sauf les signes d'une haine incontrôlable. La blondinette avait longuement hésité, avant de se dire que ça ne servait à rien de nier. Donc elle avait avoué, il y a quelques heures, dans cette foutue baignoire, dans laquelle elle l'avait attiré avec une moue si craquante et malicieuse qu'il était totalement impossible de lui résister. Ouais ben allez donc dire ça à Isaac, qui s'était fait un plaisir de lui rétorquer qu'il ne coucherait pas avec elle, qu'il n'en avait pas envie. D'abord, elle avait cru à une blague. C'est vrai, pourquoi la draguer sans cesse sinon pour la mettre dans son lit ? L'exaspérer ? Alors il aimait tant que ça la mettre en colère ? Bon d'accord mais ... Ces baisers avaient bien une signification non ? Et là il lui avait tout dit ... Lui aussi avait complètement perdu la tête, il s'était brûlé à jouer avec le feu. C'était difficile à croire, venant d'Isaac Jordan. Bizarrement, elle n'avait aucun mal à se dire qu'il était amoureux d'elle. Enfin, ça ne durerait effectivement pas. A partir du moment où ils étaient foncièrement différents l'un de l'autre, et surtout que l'un avait besoin d'une liberté qui détruirait l'autre, leur couple ne pourrait tenir plus d'un ou deux mois. Et encore, si Melissa parvenait à accepter ses tromperies si longtemps, parce que c'était très mal parti. Ca faisait mal de se dire qu'il allait passer certaines nuits dans les bras d'autres femmes, mais s'il était heureux ainsi alors .. Alors elle réussirait à laisser sa rancoeur de côté lorsqu'ils seraient ensemble. Le problème du beau blond, c'était qu'il avait grandi trop vite. Bien trop vite. Sa maladie et ses parents ne l'avaient pas aidé bien sûr, et son enfance lui était passée sous le nez. Il était trop mature pour son âge, encore que le mot n'était pas si bien choisi puisqu'il ne cessait de se comporter comme un gamin pourri gâté qui a toujours ce qu'il veut. Il aurait fallu que quelqu'un lui enseigne les plaisirs simples de la vie, comme rester allongé des heures dans l'herbe fraîche en observant les nuages, marcher les pieds dans l'eau froide de la mer turquoise, un bon livre au coin d'un feu ... C'était à se demander comment il avait vécu toutes ces années. Elle se ferait un plaisir de l'initier à ce genre de pratiques.

    " J'admets que j'ai eu beaucoup de mal à te résister. Mais maintenant que je sais à quel point ça a pu t'énerver, alors je continuerai avec le plus grand plaisir. Et puis ... De quoi tu parles ? A ce que je sache, j'ai été obligée de ravaler ma fierté la première ! Je t'ai avoué la première ce que j'ressentais pour toi, je t'ai embrassé la première, et si je n'l'avais pas fait, jamais tu n'm'aurais parlé de cette façon. "

    De la faute de Melissa, entièrement ? Non, je ne pense pas. Après tout, il convient de rappeler que si Isaac n'avait pas réagi si violemment lors de leur première rencontre, ils ne se seraient pas détéstés cordialement, ils auraient juste échangé quelques paroles et se seraient oubliés aussitôt le dos tourné. Il avait fallu qu'il lui prenne la tête, qu'il l'intrigue en jouant les mecs mystérieux, seuls et malheureux. Résultat, ils avaient continué à se voir, à se haïr, à s'insulter dès qu'ils se voyaient. Et ils étaient juste ... Tombés dans un piège incroyablement bien dissimulé, celui de leurs sentiments. Comment auraient-ils pu deviner qu'un jour, ils se feraient l'amour, qu'ils se souffleraient des mots doux, qu'ils s'aimeraient tout simplement ? Ca paraissait si improbable ! Enfin, maintenant c'était fait, et même si la logique n'était pas de leur côté, Mel' ferait tout pour préserver cet équilibre, qui finalement était parfait. Qu'il l'insulte autant qu'il veule, du moment qu'il continuait à l'aimer et à le lui dire de temps à autres. Si ça c'était pas un compromis génial ...

    " ... C'est ridicule d'te dire ça ... J'ai .. J'ai pas d'autres amants, Alex était le seul. J'voulais pas que tu crois que tu pouvais aller voir ... Ces filles pendant que moi j't'attendrais tranquillement ... Mais comme tu dis, j'peux pas t'empêcher d'vivre ta vie ... "

    Bien malheureusement ... Mais bon, elle s'y ferait. Et puis peut-être que maintenant qu'il savait qu'elle n'avait aucun amant, hormis Alex qu'elle n'avait pas l'intention de quitter, peut-être allait-il se calmer, quitter quelques unes de ses conquêtes ? Ah, c'est beau de rêver. Leur relation ne serait décidément pas des plus simples. Rien que le fait de l'autoriser à coucher avec d'autres filles la répugnait, imaginez seulement si elle le retrouvait dans les bras de l'une d'elles ... Il en paierait le prix, et tant pis si le quitter lui ferait mal. Qu'il se distraie s'il voulait. Mais pas devant elle. Et surtout, surtout ... Que le couple ne croise pas l'une de ces jeune femmes lors d'une "promenade en amoureux" par exemple, même si honnêtement, Melissa avait du mal à se projeter le long d'un boulevard, main dans la main avec son petit ami ... Peut-être que cela arriverait quand même, sait-on jamais ... Mais elle ne croyait pas avoir un tel pouvoir sur Isaac. Il ne changerait pas à ce point, et elle en était parfaitement consciente, et heureuse. Elle l'aimait comme il était, pas romantique ni attendrissant, plutôt salaud et véritable abruti parfois. La vie est dure hein ?

    " Ma mère ? Oulah non. Ma mère m'a juste appris à reconnaître les bonnes affaires en matière de fringues. Mais peu importe. Tu sais très bien que si dès le départ, on avait réussi à s'entendre, j'aurais pas réagi comme ça. Alors oui c'est en partie ta faute. J'te rassure, elle a mélangé les miennes aussi. Le fait que tu t'inquiètes pour moi comme ça ... C'était mignon. J'ferais presque exprès d'me mettre en danger histoire de te voir aussi anxieux. "

    Mouais, ça ne marcherait sans doute pas à tous les coups. Mais je vous assure qu'elle en serait capable. S'il venait à l'abandonner, elle n'hésiterait pas à lui faire comprendre qu'elle avait besoin de lui. Elle commencerait à faire n'importe quoi, ferait tout pour provoquer en elle des décharges d'adrénaline, délicieux poison qui coule dans nos veines, juste pour le faire culpabiliser. Juste pour lui faire voir que quand il n'était pas auprès d'elle, elle perdait complètement la tête. Et s'il serait difficile de baisser sa garde à ce point, elle n'y réfléchirait pas, du moment que ça lui ramenait son bien aimé. En fait elle avait juste .. Perdu la raison. Elle avait perdu la raison lorsqu'elle avait plongé son regard dans le sien, lorsque son coeur s'était soudainement enflammé et que dès lors, il n'avait cessé de battre pour lui. Elle avait d'abord cru à de l'énervement. C'est vrai, lorsqu'ils se croisaient, elle sentait ses jambes trembler, son rythme cardiaque s'accélérer au point d'en être douloureux. Pour elle, cela voulait juste dire qu'elle le haïssait plus que tout, qu'il l'exaspérait à un point tel qu'il lui valait mieux l'éviter, pour sa santé mentale et/ou physique. Et finalement ben ... Elle était folle amoureuse de lui. Pour se tromper à ce point, il en fallait quand même. Malheureusement, la passion et la haine sont souvent de paire.

    " Ces gosses sont plus vieux qu'moi j'te signale. Sauf Killian bien sûr. Et pour le moment, je paye pas. Comme j'peux .. Plus marcher, j'ai perdu mon job, et mon frère et ma soeur essayent de me ... De m'aider. Ils payent le loyer, en gros je suis nourrie logée, je peux pas me plaindre. Et j'peux pas quitter la maison, Killian a trop besoin d'moi. "

    Il voulait lui prouver qu'il l'aimait vraiment alors ? Qu'il laisse tomber ses amantes. Peu importe qu'elles soient des amies, jamais Melissa ne piquerait de crises de jalousie parce qu'il voyait certaines filles, du moment qu'il ne couchait pas avec elles. Après, il était évident qu'il n'en ferait rien. Il n'en était pas capable, tout simplement. Si elles étaient vraiment ses meilleures amies, si elles tenaient à lui, alors elles comprendraient qu'il ne voulait pas être infidèle. Isaac n'avait pas besoin de se trouver d'excuses, elle acceptait qu'il aille voir ailleurs d'accord, mais qu'il ne lui en parle pas. De toutes façons, tout cela n'avait pas d'importance. Pour le moment, ils étaient bien tous les deux, qui s'apprêtaient à franchir un pas de plus dans leur relation.

    " Intéressant ... "

    Fit-elle d'une voix qui se voulait intéressée.

    " Oh ? Je n'te conseille pas d'me mettre en colère, cependant. Tu risquerais de passer à côté de ... Ca par exemple. "

    A ces mots, elle défit lentement son soutien gorge, qui glissa sur le lit, avant d'être poussé sur le sol. La demoiselle n'avait aucune honte à se montrer à demie nue à son petit ami, cela aurait été stupide, d'abord elle avait un corps magnifique, ensuite il en verrait plus au cours de la nuit assurément. Les deux amants s'embrassèrent, se caressèrent, s'aimèrent jusqu'au matin, dans la fougue et la passion qui les liaient depuis leur rencontre. Melissa n'avait jamais rien ressenti de tel. Pourtant, ça n'était pas sa première fois et pour cause, elle avait eu un fils tout de même ! Mais là ... Tout était si différent. Isaac s'était comporté différemment aussi, elle s'était comportée différemment ... Ils s'étaient aimés différemment. Parfois le changement a du bon vous savez, et c'est lorsqu'elle sombra dans un profond sommeil, entourée des bras du blond, qu'elle comprit qu'elle voulait que cela dure toujours. Elle refusait de songer à la fin imminente de leur amour, ce pourquoi c'est blottie contre lui que ses beaux yeux bleus se fermèrent doucement.

    Ce sont les rayons du soleil qui filtraient à travers les nuages gris opaques du ciel qui la réveillèrent. Pourtant elle ne se décida pas à ouvrir les yeux. Pas maintenant. Elle ne voulait pas que son rêve se brise, se rendre compte qu'elle avait imaginé toute cette soirée ... Sûrement pas. Elle y fut contrainte quand elle entendit du bruit venant de la cuisine. Et merde. Ashlynn était sans doute rentrée du boulot cette nuit, et elle était debout ... Maintenant, comment lui expliquer la présence de ce séduisant jeune homme dans son lit là, elle séchait. Mais bref. Pour le moment, elle l'observait, il semblait dormir encore profondément, et cela la faisait sourire. Il avait l'air si serein ... Pour rien au monde elle ne l'aurait extirpé de ses rêveries, il paraissait heureux, calme .. Mais il finit par s'éveiller lui aussi, et le regard de Melissa s'attendrit aussitôt.

    " Tiens, la Belle au Bois Dormant se réveille enfin .. "


_________________

{ Icon By Still Stocking }
{ Vava By Winnie }

" Les femmes sont des fillettes toute leur vie. Une caresse les console. Un petit oubli les brise. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   Dim 5 Oct - 5:35


    « Hum.. tu marques un point, je te l'accorde. J'ai tendance à mélanger mes souvenirs .. Reste que fallait bien que je finisse par te le dire, parce que t'entendre pleurnicher à longueur de journée, j't'assure que c'est pas génial. Et pas parce que ça m'attriste, mais bien parce que ça m'énerve. »

    « Alors pendant un instant tu t'es inventé des amants ? Oh, franchement Mel', je te pensais pas comme ça .. T'sais, c'est pas grave si c'est pas ton style de faire ça. En fait, j'préfère comme ça pour tout te dire. »

    « Ah oui ? En matière de fringue ? Ça paraît pas ... Hum, mignon ? Et pis, j'étais pas inquiet pour toi .. Juste .. je voulais pas passer pour un mec qui se défile, surtout après un accident pareil. »

    « Pardon de pas connaître ta vie ! J'ignorais que tes frères et soeurs étaient plus vieux. J'ignore tout de toi, j'te signale. Et c'est pareil pour moi ; tu me connais pas. »

    « Mmm.. et je ne voudrais le manquer pour rien au monde .. »

    Le jeune homme, qui avait sombré quelques heures plus tôt dans un sommeil très profond, eu du mal à s'en arracher. Il y avait dans ses songes de nombreux détails assez troublants et étranges. En s'éveillant, il ne s'en rappelerait sans doute même pas. Comme les rêves peuvent être indescriptibles et fous, parfois. C'est alors qu'il se sentit enfin être arraché à son bonheur d'être endormi et déconnecté du monde entier. Il sentit donc les odeurs de la pièce dans laquelle il était, la chaleur des bras qui l'entouraient. Tout ça lui était inconnu, ce qui le placa dans une position d'inconfort total. Où était-il ? Pourquoi n'était-ce pas ses draps sur lui, ni l'odeur de sa maison ? Isaac ouvrit finalement les yeux et trouva le regard de Melissa posé sur le sien. Et sa voix s'éleva dans les airs dans un murmure angélique. Non, c'était un rêve, ou plutôt un cauchemar !

    « Melissa ? »

    Isaac se leva brusquement après s'être rappelé ce qui s'était passé. Cette nuit avait été dénudé de sens. Ils avaient vraiment couché ensemble. Ils s'étaient fait l'amour comme jamais le jeune homme n'avait fait l'amour à une femme auparavant. Hier, ses idées avaient été brouillées, il avait fait n'importe quoi, non ça ne pouvait pas continuer ainsi. C'est pourquoi le surfeur était maintenant debout, en sous-vêtements devant la blondinette, et la fixait d'un regard plein d'incompréhension, même si tout devenait plus clair dans sa tête. La veille, il n'avait pas été saoul, et n'avait rien oublié à cause de sa maladie. Non, tout était tout à fait normal. Sauf qu'il s'était abandonné dans les bras de la jeune femme, et ça, c'était très mal. Il venait tout juste de trahir la promesse qu'il s'était fait à lui-même. Ne plus tomber amoureux, ne plus faire confiance aux femmes. Voilà qu'il avait fait les deux, et il était dans le tord.

    « Heu.. Je.. Je dois partir. Il faut que je .. j'ai oublié .. J'ai quelque chose à faire ce matin. »

    Le jeune homme prit les vêtements du frère de Melissa que cette dernière lui avait sortit, les regarda un moment, et les reposa bien pliés là où il les avait pris. Non, il ne pouvait pas se mettre ça sur le dos. Ça voudrait dire qu'il repasserait pour les rendre à son propriétaire. Et il ne pouvait pas remettre les pieds ici, ça le ferait trop souffrir. Elle aussi. Isaac reprit donc la stupide chemise d'hôpital et la passa au-dessus de sa tête. Il secoua la tête à l'idée de sortir ainsi vêtu. Heureusement qu'il avait sa voiture. Le jeune homme jeta un ultime coup d'oeil à Melissa, qui essayait en vain de comprendre, et tourna les talons. En ouvrant la porte, il se retrouva face à face avec la soeur de la blondinette, qui avait probablement entendu le bruit venant de la chambre de sa petite soeur. Isaac la reconnue tout de suite. Bien entendu, il avait déjà couché avec elle aussi. Ça leur fit un choc, à tous les deux, mais il ne la laissa pas ouvrir la bouche et se faufila jusqu'à la porte d'entrée. Il s'arrêta devant les marches d'escalier, un moment, puis les descendit rapidement. Sans même prendre la peine d'écouter ce qu'on lui criait derrière. En sortant à l'extérieur, il se tourna vers les fenêtres des appartements, calcula rapidement laquelle donnait sur celui de sa.. petite amie ? et murmura :

    « Au revoir, Melissa. »

    Il sauta dans sa voiture, et roula loin. Loin.


;U.C. Au moins t'as le principal. ^^

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: No way .. [ Melissa ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
No way .. [ Melissa ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sujets de Melissa Hastings
» Melissa, 24 ans.
» Melissa Gilbert [à complèter]
» (F) Eva Raudell - Ft Melissa McBride
» il silenzio a la trompette par une fillette de 13 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PEOPLE . ALWAYS . CHANGE :: ● B L U E - S I D E - C I T Y ● :: » Skaning beach-
Sauter vers: