« You never really know your friends from your enemies until the ice break »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alexander, putain. Alexander... (Pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Justine Nickolson
Won't you come on over ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 1272
Age : 25
Date d'inscription : 24/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
1000000/100  (1000000/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Alexander, putain. Alexander... (Pv)   Dim 27 Juil - 23:54

    Ca sert à quoi, un Hall, d’abord ...? A des millions de choses, vous dirait Justine. A se faire des amis, le jour de la rentrée, quand les petites nouvelles viennent vous voir parce que vous êtes la seule fille au milieu d'une bande de mecs. Ou à se faire détester, quand vous embrassez langoureusement le capitaine de l'équipe de Beach Volley de l'université, sous les yeux jaloux et ébahis des autres filles qui le convoitaient secrètement. Ce lieu de merde et complètement inutile, finalement, servait à des millions de choses, toutes plus débiles les unes que les autres. Justine en était bien consciente, même si aujourd'hui, elle se risquait à y rester un peu plus longtemps que les 20 secondes habituellement nécessaires pour aller de la grande porte d'entrée jusqu'au couloir principal qui menait aux salles de classe. Et allez savoir pourquoi, vu que cet endroit était parfaitement inutile...

    Mais voilà, quand on a rien à faire, que quasiment tout le monde est parti en vacances et que même les cafés du Starbucks d'à côté n'ont plus aucun effet sur vous, le Hall devient le dernier lieu qu'il vous reste à visiter. Ce lieu dans lequel vous restez 20 secondes chaque matin, et 20 secondes chaque soir, mais dont vous ne remarquez même pas la couleur des murs, ni les bancs symétriquement disposés, ou l'espèce de fontaine en faux marbre placée au milieu. Justine était donc assise sur un de ces bancs, face à la fontaine, mais les yeux dans le vague, en cette belle journée de Juillet, que ceux qui étaient restés ici avaient préféré passer à la plage ou à la piscine. Elle était habillée d'un short rose et blanc en coton, pièce mythique d'American Apparel, avec une espèce de vieux T-shirt Primark "Keep it clean to keep it Green !", acheté à peut être 4 £, quand elle habitait encore chez ses parents (et c'est dire si ça remontait à loin). Et puis, comme si elle en avait quelque chose à faire de la nature et du réchauffement climatique... La jolie blonde avait chaussé ses vieilles Bensimons déchirées, sûrement sa toute première paire, qu'elle devait avoir depuis plusieurs années. Et pire encore, elle tenait une brique de jus d'orange dans sa main, lui donnant presque l'air d'une petite fille qui rentre fatiguée de son cours de GRS, et dont la mère lui aurait laissé ce pathétique jus de fruit, sachant bien que sa fille devrait s'occuper en attendant qu'elle vienne la chercher... Bonjour le sex-appeal...

    Et pour attendre, Justine attendait, mais quelque chose de bien spécial, quelque chose à quoi elle ne s'attendrait pas, qui la surprendrait et la sortirait de son ennuie et de sa bêtise mortelle. L'idée d'appeler quelqu'un ne lui était même pas venue, elle était décidément convaincue qu'absolument tout le monde était parti, et que les seuls à être restés étaient les gens qui avaient dû passer leurs examens de rattrapage cet été. Donc les gens cons et inintéressants. Même Harry était retourné à Londres pour quelques jours, la laissant là toute seule. Isaac avait dû rester, mais devait être en train de dormir, tant il passait ses nuits à faire la fête, ces temps-ci. Et puis de toute façon, elle n'était pas d'humeur à voir Isaac, elle avait presque trop souvent couché avec lui ces derniers temps. Il lui fallait du neuf. Voilà, du neuf !

    Et après de longues minutes d'attente sur ce putain de banc devant lequel personne d'intéressant ne passerait, Justine se leva et alla jeter sa brique de jus d'orange vide. Une fois devant la poubelle, juste à côté du banc, elle balança sa boisson dedans, et se compara presque à cet espèce de sac déchiré par endroits et auquel on ne fait pas attention. La jeune femme soupira, et détacha ses cheveux qu'elle avait noués, bien qu'elle ai toujours su que les cheveux attachés ne lui allaient pas et ne lui iraient jamais. Pour le sex-appeal, ça s'arrangeait déjà un peu... Et même si elle ne souhaitait draguer personne aujourd'hui, elle aimait bien se plaire à elle même. Comme ça, pour le fun, pour l'amour propre...

    Et pourtant, la drague allait peut être arriver. Il était déjà tard, peut être dix huit heure, et les passants qui sortaient de l'université, leurs rattrapages terminés, se faisaient de plus en plus rares. Justine s'était rassit, mais sur le bord de la fontaine, cette fois, dont l'eau ne coulait quasiment plus, et dans un bruit presque sourd. Elle resta immobile, à regarder le sol carrelé, jusqu'à entendre un pas lent et mesuré sur le carrelage du hall. Lentement, elle leva la tête, jusqu'à voir Alexander Hellwood, qui marchait dans ce même hall, avec ses fringues toujours aussi classes, et cette écharpe autour du coup, malgré la chaleur qui s'attardait sur Blue Side. Alexander, putain. Alexander...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://into-the-secret.clictopic.net/
Alexander Hellwood
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 2894
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 21 ans
• TOPICS ? • : Hmm, laisse moi réfléchir. Bien sur =D
• PHRASE PERSO • : Chaque détail prend de la valeur quand plus rien n'a de sens.
Date d'inscription : 18/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
98/100  (98/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Alexander, putain. Alexander... (Pv)   Lun 28 Juil - 17:46


    Putain, le retour a Blueside, le retour dans l'université ou il avait fait souffrir pas mal de professeurs ainsi que d'élèves et d'où le jeune Hellwood était parti presque sept mois auparavant en rompant tous liens avec la grande majorité des habitants et étudiants de la petite ville ou les bons sentiments prédominaient sur ce que Alex aimait. Mais voila, il était obligé de revenir, sans ca, pas de clé du royaume. Par clé du royaume, j'entend bien évidemment les droits sur l'empire hotelier de son cher pére. Mais voila, le coté maternel de sa mére a refait son appartition a un mauvais moment, obligeant le jeune homme a retourner finir ses études, sans sa, pas de royaume plus tard. Ya de quoi faire enrager quelqu'un non? De plus, l'obligation comportait une close encore plus pénible. Cela devait obligatoirement être a Blueside. Hé Merde!

    Le jeune homme avait passé six longs mois a Miami, mais cela avait sembler ne durer que quelque seconde spar rapport a son séjour a Blueside. Officiellement, il devait aider a la gestion d'un hotel la bas, officieusement, il avait passer une demie année a faire la fête tout les week end et a transformé sa reputation de manipulateur, en manipulateur et courreur de jupons. Les nuits avaient souvent été courtes et bientot Alex vivait comme un vampire. Dormir le jour et s'amuser la nuit n'avait même pas couté cher vu que les Hellwood possédaient une propriété la bas, et techniquement parlant, ils se devaient de versé un salaire a Alex. Un pur bonheur. Et on le renvoyait a Blueside, c'était faire gouté le paradis pour revenir en enfer.

    Il n'avait quitté Miami que tres peu de fois, quelques unes pour aller a New York voir de la famille, d'autres a Las Vegas, pour ls mêmes raisons, et pour finir, une fois a Eleonore Carrington, dans la maison de ses parents en Europe. Mais depuis son retour a Blueside, les deux jeunes gens ne s'étaient pas revu et Alex s'était trouvé une nouvelle compagnie pour le moment si vous me suivez bien...

    A contre coeur, il avait franchi le seuil du batiment administratif de l'université pour aller se réinscrire. A vrai dire, il le faisait presque a reculons mais il était obligé s'il voulait pouvoir recommencer sa vie de débauche sitot son diplome en poche. Il n'était pas passé par le hall, ne souhaitant revoir aucuns profs ni aucuns eleves nostalgique de leur batiment. Ridicule. L'entretien qu'il avait eu avec le doyen fut long et laborieux. Le jeune Hellwood, bien que riche et beau, n'avait pas laissé un excellent souvenir au staff administratif de l'université et s'en félicitait, mais apres une heure de négociation, l'argent avait parlé et Alex pouvait revenir suivre la fin de son cursus. Quoi que tout compte fait, si le manitou de la fac n'avait pas voulu le réintégrer, cela aurait fait une bonne excuse vis a vis de sa mére. Dommage.

    En sortant du bureau, il avait regarder sa montre, une rolex a plus de quinze mille dollar qu'il portait au poignet comme on porterait une simple montre acheter quinze dollar. Il était six heures passées et plutot que de faire un grand détour comme il avait fait en arrivant, le jeune homme était décidé a traversé les batiments qu'il avait tant aimé détester. Acette heure si, il ne devrait tomber sur personne, et quand bien même, depuis miami, il était encore plus hautain qu'avant alors tant pis pour cette personne. Il portait un t shirt a la gloire du surf hawaiien, acheter chezbillabong a miami, une veste de costume noire a fine rayure venant de chez YSL, un jean légérement delavé brut de chz Diesel et des chaussures qui malgré qu'elles étaient de sport, rendaient sa tenue totalement classe. Il avait repris l'habitude de mettre une echapré monogrammé, et la supportait parfaitement, Blueside n'était pas aussi chaud que la Floride...

    Il n'y avait pas un bruit dans l'université, et Alex ne se pressait pas pour retourner a sa voiture. Les locaux lorsqu'ils n'étaient pas noir de monde semblaient presque accueillants. J'ai bien dit presque. Il arriva pres de cette fontaine qu'il avait toujours eu l'habitude d'esquiver l'année passé car les groupes de filles qui s'attroupaient autour ne lui inspirait rien de bon, elle n'avaient meme pas la classe. La tête un peu dans ses pensées, il comprit enfin qu'elle était la personne qui était assise au bord. Il ne souria même pas et dit juste:

    - Ca fait longtemps Justine...

_________________


But I am me. And you are you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piece-of-us.forumsactifs.net/forum.htm
Justine Nickolson
Won't you come on over ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 1272
Age : 25
Date d'inscription : 24/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
1000000/100  (1000000/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Alexander, putain. Alexander... (Pv)   Mar 29 Juil - 16:41

    Pour une surprise, Alexander en était une. Et même si dans la catégorie des visages neufs, il n'était pas le premier de la liste, vu qu'ils se connaissaient depuis peut être 3 ans (Un record, car elle avait perdu contact avec quasiment tous les gens qu'elle avait rencontré en Angleterre), elle était plus qu'heureuse de le voir. Elle le préférait lui à tous les geek qui repassaient sagement leurs examens, alors que, quite à foirer royalement leur année, ils auraient pu carrément sécher leurs rattrapages. Ainsi, ils n'auraient pas eu leur diplôme et passeraient donc une nouvelle année dans cette putain d'université de Blue Side, dans laquelle ils ne seraient jamais bien car ils seraient toujours exclus. A la différence de Justine et Alexander, qui pouvaient se permettre de sécher 6 mois de cours et avoir toujours autant de classe et de charisme en rentrant (Ca vaut aussi pour Justine, même si elle ne l'a pas fait). Naturellement, pas question pour la jolie blonde d'aller adresser la parole à un de ces looser, et Alexander arrivait pile au bon moment, la sauvant de sa solitude qui aurait pu durer encore plus longtemps, s'il ne s'était pas pointé.

    Et même si le beau jeune homme n'avait pas l'air particulièrement enchanté d'être là, et d'après Justine, parce qu'il n'avait pas envie de la voir vu qu'il avait dû passer à autre chose, après 6 mois d'absence, elle était plutôt heureuse de le voir. Il avait dû en baiser pas mal, au point d'en oublier l'existence même de Justine. Quoi que non, il venait de lui adresser la parole, de la regarder, et même s'il ne souriait pas, il était excusé, ce n'était pas son genre. Ou alors le simple fait d'être revenu à Blue Side l'attristait, mais ça, Justine ne pouvait pas le savoir... Ainsi, elle rit silencieusement, le regard de nouveau tourné vers le sol, puis se leva et marcha vers Alexander, qui se tenait à quelques mètres d'elle. Ses pas sur le carrelage résonnaient légèrement dans le hall vide, et le bruit de la fontaine suffisait à couvrir le couinement des vieilles Bensimons de Justine. Elle regarda longuement le jeune homme en face d'elle, jusqu'à arriver à sa hauteur. Elle mit une de ses mains sur sa hanche et fronça légèrement les sourcils, l'air presque contrarié.

    - Ca fait longtemps, mais ne me reproche pas de ne pas t'avoir suivi à Miami. Je crois que tu peux t'en prendre qu'à toi. Enfin, si du moins je t'ai manqué...

    Son ton était doux, même pas énervé, car de toute façon, elle ne l'était pas. Justine le provoquait légèrement, lui reprochant de ne l'avoir pas mise au courant de son départ, et ça même s'ils n'avaient aucune obligation l'un envers l'autre, car après tout, ils ne sortaient pas ensemble, ni quoi que ce soit. Et même si Justine savait très bien qu'Alexander n'était pas quelqu'un de très sympathique ou très attaché, elle avait été déçue d'entendre l'annonce de son départ dans la bouche d'une de ses amies, plutôt que de la sienne. Car les nouvelles vont vite, à Blue Side, même si le retour d'Alexander s'était fait longtemps attendre.

    Et ce serait mentir de dire qu'il ne lui avait pas manqué. Même si Justine était devenue particulièrement insensible ces 6 derniers mois, Alexander avait manqué à sa vie, et ça même si elle savait que s'il était resté, leur relation n'aurait mené à rien. Et c'était encore pire désormais, car en plus de coucher régulièrement avec 3 mecs différents, elle appréciait Alexander, et ne restait pas indifférente à son charme. C'est pourquoi, tout naturellement, elle vint se coller contre lui et passa ses bras autour de son cou. Juste pour voir, hein, ce qui allait se passer, comment il réagirait... S'il la repousserait, ou s'il allait la laisser faire, et plus encore, le connaissant... Du moins, s'il était resté ce même obsédé, qui n'hésitait pas à coucher avec n'importe qui, encore 6 mois plus tôt. Avec un peu de chance, et ça même si Justine n'était pas « n'importe qui ».

    - Mais bien sûr, que je t'ai manqué...

    Elle sourit, même si elle n'était pas totalement assurée qu'Alexander la garderait contre lui. Mais au pire, que risquait-elle ? Il la jetterait, et elle irait coser avec un de ces mecs vieux-jeu. Ca vaudrait toujours mieux que de rester seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://into-the-secret.clictopic.net/
Alexander Hellwood
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 2894
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 21 ans
• TOPICS ? • : Hmm, laisse moi réfléchir. Bien sur =D
• PHRASE PERSO • : Chaque détail prend de la valeur quand plus rien n'a de sens.
Date d'inscription : 18/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
98/100  (98/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Alexander, putain. Alexander... (Pv)   Mar 29 Juil - 17:13


    Un retour fracassant, ce n'était pas vraiment le genre du jeune homme. Lors de l'attérissage de son avion, il avait tout fait pour retarder le moment ultime ou il devrait poser une nouvelle fois le pied sur le sol de la ville qui lui ne lui avait absolument rien engendré de bon. Il n'avait presque plus rien ici, rien qui ne lui tenait a coeur, deja que c'était rare qu'il ait quelque chose de ce genre. Il était parti précipitament, baclant ses valises vuitton et prenant un taxi pour l'aéroport au lieu de sa porsch métallisée. Qu'est ce qui l'avait motivé? Tout un tas de choses. Deja, cela lui trainait dans l'idée de s'en aller loin de blueside, la ville la plus moraliste et bien pensante d'Amérique. Bien évidemment, il se foutait complétement de ce que les gens pensait de lui en temps normal, mais la, il avait besoin de changer d'air, et si cela nécessitait de rentrer au bercail, dans sa suite gigantesque a Las Vegas, ça il ne le ferait pas a contre coeur, il n'y avait aucun risque.

    Il n'avait prévenu que Eleonore, et le resultat était qu'ils ne s'étaient revu qu'une fois depuis sept mois. Long non? Oui un peu, mais Alex avait gouté a la douceur de la vie en FLoride et les filles s'étaient enchainées a la suite dans son lit. Les nuits avaient été chaudes, dans tous les sens du terme. Est ce que cela allait redevenir pareil a Blueside? Alex aurait surement aimé que oui, mais entre le temps qu'il fasse la fete en compagnie de mannequin toute les nuit et le moment ou il revienne dans la petite bourgade, tout avait changé ici. Les gens avaient changés eux aussi, ils étaient devenus... comme lui. Cela ne lui déplaisait pas, bien au contraire, mais quand on voyait un petit saint comme Isaac Jordan jouer au grand méchant loup a la Hellwood, cela avait de quoi choquer si on ne si attendait pas. Et personne n'avait prévenu Alex.

    - Tu sais bien que j'évite en général de me faire des reproches...

    La jeune femme n'avait pas changé. Justine. Si il y avait des gens qui lui avaient manqué, elle comptait dans le lot. La principale personne n'était pas elle, mais Samuel. Il était mort, et le lendemain de sa mise en terre, Alex s'en allait. Oui c'était une des raisons du départ. Tout le monde savait qu'il était adorable et tres populaire pour sa gentillesse mais malgré tout cela, il était le meilleur ami d'Alex, celui qui ne le jugeait pas. A vrai dire, presque le seul, mais il s'en fichait pas mal de l'opinion des autres qu'ils considéraient comme inférieurs. La nuit qu'il avait passé a l'hopital avec Ruthie et Hearther avait été riche en confidence, et a la suite de celle ci, le jeune et ténébreux Hellwood avait bien compris qu'un changement d'air s'avérait vital.

    Il y avait une raison pour qu'Alex ne souria pas. En fait, il ne souriait presque plus, uniquement quand les conditions l'exigeaient réellement, ou alors qu'il appréciait franchement le moment, comme avec Melissa. Je n'en dirait pas plus. Mais son ton n'était pas énervé, ni ému par ses retrouvailles, il savait trop bien comment était Justine. Enfin, il espérait qu'elle n'ait pas changer car son ancien coté déluré était vraiment une chose qu'il adorait. Mais voila, il n'y avait pas moyen de faire naitre entre eux une vraie relation. Alex était bien trop volage et tenait a sa liberté, qu'il n'avait sacrifié que pour Eleonore et voila ou cela l'avait mené. Plus de nouvelles, bonnes nouvelles?

    Il sentit la jeune femme venir tout contre lui et passer ses mains derriere son cou. Comme au bon vieux temps, cela avait le don de lui rappeler de bon souvenirs en fait. Mais sept longs mois avaient passés, l'été était la, et personne a l'exception de Justine était dans ce Hall. Il ne se questionna meme pas sur la nature de sa présence ici, il était bien trop dépité par son retour dans l'université. Pourtant il avait retardé son entretien avec le doyen au maximum. Dommage.

    - Bien sur ...

    Il laissa ses paroles en suspens, laissant planer le doute sur les paroles de la jolie jeune femme, mais c'était bien vrai, elle n'avait pas a en douter. Leur histoire commune était tellement étrange qu'elle en devenait presque inoubliable et mémorable. Il posa ses mains dans le dos de la jeune femme la serrant plus contre lui et lui lanca un de ses regard pénétrant comme on pouvait rarement en trouver chez les autres.

    - Avoue que je t'ai manquer aussi.

    Un petit jeu de séduction sans conséquences?


_________________


But I am me. And you are you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piece-of-us.forumsactifs.net/forum.htm
Justine Nickolson
Won't you come on over ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 1272
Age : 25
Date d'inscription : 24/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
1000000/100  (1000000/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Alexander, putain. Alexander... (Pv)   Mer 30 Juil - 20:35

    Mieux que de la garder simplement contre elle, ce qui aurait amplement suffit à Justine, Alexander posa ses mains sur ses hanches et vint rapprocher leurs corps encore un peu plus. Et décidément heureuse, la jeune femme ne put que sourire de plus belle. Parce qu'il ne l'avait pas oubliée, parce que même s'il ne souriait pas, elle savait que ça lui faisait plaisir de la voir. Parce que sans même lui avoir longuement parlé auparavant, elle le connaissait par coeur. Et puis les rumeurs ont vite fait de circuler, dans l'unviersité de Blue Side. Même si elle n'en avait que très peu entendu parler, Justine avait appris que Samuel était mort, qu'il était le meilleur ami d'Alexander, et que c'était peut être une des raisons de son départ. Elle savait qu'il sortait officiellement avec Eleonore, ce qui l'avait quelque peu surpris, vu son côté volage... Mais peut être l'avait-il déjà larguée, car même si tout le monde savait tout sur tout le monde, dans cette ville, peut être que Justine avait zappé un ou deux épisodes...

    N'empêche, le fait qu'Alexander ne l'ai pas prévenue de son départ pour Miami l'avait intriguée. Non pas qu'elle pense être quelqu'un de primordial dans la vie du jeune homme, elle avait juste pensé que, par gentillesse, peut être, il aurait fait l'effort de la prévenir. Quoi qu'après réflexion, Alexander n'était pas de nature à être gentil...

    - Alors pourquoi tu m'as pas dit que tu partais ?

    La jeune femme ne perdit même pas son sourire, incapable de montrer le moindre mécontentement. Et pourtant, elle n'était pas du genre à pardonner facilement, mais Alexander devait bien se fouttre d'une bétise pareille. Commencer une scène de ménage, alors qu'ils n'avaient aucune obligation l'un envers l'autre, ne rimerait à rien. Justine se cramponna donc un peu plus au cou du jeune homme, et rapprocha légèrement leurs bouches, sans pour autant aller plus loin, pour le moment. Ainsi collée à lui, elle se rappela les quelques moments passés ensembles, cette nuit qu'ils avaient partagé, deux ans plus tôt, et une autre, quelques temps avant son départ pour Miami. A croire qu'à chaque fois qu'ils se retrouvaient, on venait les séparer à nouveau, mais peut être pour leur bien, car finalement, peut être n'étaient-ils pas faits pour une vraie relation, où on se voit tous les jours, où on est obligatoirement fidèle.

    Non, pire, ces deux-là ne sortiraient pas ensemble. Parce qu'il était volage, et qu'elle le devenait de plus en plus. Et le petit jeu de séduction sans conséquences était surement la meilleure chose à faire. Et Justine étant bien consciente qu'elle avait un peu changé, elle décida de tout de suite lui « annoncer la couleur ». Même si, comme ça, ça ne se voyait pas, elle était devenue bien plus sûre d'elle, et prenait un certain plaisir à séduire les hommes, et en particulier ceux qu'elle connaissait bien (C'est pourquoi Isaac y était passé, et Alexander y passerait surement).

    - J'avoue, tu m'as manqué, on trouve difficilement des mecs aussi bons au pieu que toi, ici...

    Difficilement, hein. Parce que ce serait lui mentir de dire qu'elle n'avait pas trouvé de mec aussi doué que lui. Bien sûr, elle lui avait trouvé un remplaçant, le temps qu'il revienne, qu'elle pensait quitter dés le retour d'Alexander. Sauf qu'Isaac était peut être aussi doué que lui, et que la polygamie plaisait bien à Justine, dans le sens où désormais, elle couchait avec qui elle voulait, quand elle voulait. Elle pouvait donc se permettre de draguer un peu son beau brun, de jouer avec lui, car c'était la seule chose à faire, de toute façon. Et, bien sagement et bien sûre de ce qu'elle faisait, Justine sourit puis embrassa Alexander. Assez longtemps pour qu'elle puisse lui prendre les mains et les appuyer un peu plus sur ses hanches, ne demandant qu'à être dévorées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://into-the-secret.clictopic.net/
Alexander Hellwood
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 2894
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 21 ans
• TOPICS ? • : Hmm, laisse moi réfléchir. Bien sur =D
• PHRASE PERSO • : Chaque détail prend de la valeur quand plus rien n'a de sens.
Date d'inscription : 18/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
98/100  (98/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Alexander, putain. Alexander... (Pv)   Mer 30 Juil - 22:39

    Pourquoi ne dire a personne qu'il partait? Pas mal de personne qu'il avait revu depuis son retour lui avaient posé la question, et il n'avait pas trouvé de réponse assez satisfaisante pour répondre, alorsil s'était contenté d'une faible sourire d'apparence ne servant qu'a éluder la question et parfois a se sortir d'une conversation réellement ennuyeyuse. La premiere chose a laquelle il avait pensé était le fait que les gens ne comptaient pas assez pour lui pour qu'il leur dise, mais certains, si. Eleonore, Justine et Harlow entre autre. Il ne les avaient pas prévenues mais pourtant elles comptaient tout de meme plus que le reste des étudiants de Blueside pour lui.

    Il n'était pas fan des adieux non plus, a moins qu'ils se passent dans une grande suite d'hotel avec du champagne et un jacuzzi, ou un jacuzzi rempli de champagne aussi. Bref, partir sans dire au revoir, ne pas dire a quelqu'un qu'on risque surement de se reroiser un jour, peut etre dans vingt ans était une excellente solution pour Alex vis a vis de tout le monde. Et puis, montrer qu'il ressentait de l'anpathie pour Samour aurait vraiment été un comble tant le rle de méchant qu'il pronait avait encore grandi. Pas d'effusion de larmes pour le diable sur le quai de la gare, ou plutot au marche de son jet privé. Oui bon la différence est plutot légére.

    - Ne fais pas ta jalouse, je n'avais prévenu absolument personne...

    La sentir contre lui lui rappellait de bons souvenirs. C'était étrange comme le destin, si cela existait, faisait parfois les choses d'une maniére si bizarre. Ils avaient couché ensemble, puis s'étaient séparé a l'époque ou Alex était a Vegas, puis ils s'étaient retrouvé et ne s'étaient presque pas reconnu ici, a Blueside la ou le jeune Hellwood ne croyait connaitre personne excepté Samou, et ils avaient couché ensemble une nouvelle fois, et maintenant, ils se retrouvaient dans un hall vide, la ou d'habitude tout le monde se croisaient sans faire attention aux autres.

    Alors qu'il venait de prononcer sa phrase, Alex se dit que non intentionnelement, il la provocait et il se retrouvait bien la dedant. Il était libre comme l'air, malgré le fait que officiellement il était avec Melissa Preston. Oui le jeune Hellwood était des plus vlage, excepté avec une seule et unique personne, mais ne revenons pas sur ce sujet alors qu'il avait entre ses bras une ancienne et magnifique connaissance. Qui a dit que l'on ne devait pas profiter de moment de retrouvailles? Apres tout, c'est exactement comme les reconciliations non?

    Alex ne s'interessait pas vraiment aux affaires des autres habituellement, en tout cas, a rien qui ne pouvait lui apporter quelque chose, et la reputation de Justine en faisait partie. Si elle couchait avec Isaac, tant mieux pour elle, mais il ne savait absolument pas si par les temps qui courent, elle avait changé comme les autres. En tout cas, sa reponse au fait qu'il lui avait manqué le fit sourire alors que sa tête n'était qu'a quelque centimetres de la sienne.

    La jeune femme l'embrassa doucement mais Alex fit durere ce baiser. Un baiser de retrouvaille, un baiser en souveir du passé qui se transforma en un baiser fougueux entre deux anciens amants? Surement. Rapidement, leurs langues se cherchérent et se trouvérent. Un petit jeu sans conséquences, oui. D'un commun accord des deux jeunes gens, ils rompirent ce baiser et Alex répondit finalement a la jeune femme:

    - Je te retourne le compliment, j'ai difficilement trouver des filles aussi douées que toi au lit...

    Alex souria a nouveau. A vrai dire, il y avait tellement de nuit dont il ne se souvenait plus que sa réponse était sincére. Drogues, alcool et filles étaient un mauvais cocktail tellement savoureux! Mais il ne se voyait pas lui confier ses souvenir de Floride, cela aurait été tellement mal élevé Wink

_________________


But I am me. And you are you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piece-of-us.forumsactifs.net/forum.htm
Justine Nickolson
Won't you come on over ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 1272
Age : 25
Date d'inscription : 24/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
1000000/100  (1000000/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Alexander, putain. Alexander... (Pv)   Mar 26 Aoû - 13:23

On va faire de toi un homme.
On va faire de toi une femme.


    Justine réfléchissait à cette dernière phrase d'Alexander. Jalouse, elle ? Pire encore. Pas du fait qu'il ne l'ai dit à personne plutôt qu'à une seule, plutôt parce qu'elle était contrainte de le partager. Parce qu'elle était « l'Autre Femme », et non la seule, l'unique. Bien sûr, le jeune homme était dans le même cas, car sa jolie brune couchait avec beaucoup d'autres hommes, sauf que lui... n'était surement pas jaloux, en somme. Il devait avoir tellement l'habitude de ne demander qu'une nuit à ses conquêtes qu'il ne devait pas trop penser au fait que l'une d'entre elles aimerait avoir l'exclusivité. Enfin, dans le cas présent, Justine espérait tout de même que leur relation évoluerait, et dans le bon sens, si possible.

    Après ces quelques secondes de réflexion, la jeune femme vint s'accrocher un peu plus à la veste d'Alexander, se serrant ainsi un peu plus contre lui. Et si elle l'aimait, finalement ? Surement, allez savoir, les femmes sont des êtres tellement compliqués. Mais Justine ne pouvait que se réjouir d'être dans les bras d'un si beau jeune homme, à l'embrasser et à le caresser, alors que le soleil se couchait progressivement sur Blue Side. Un beau jeune homme, populaire, riche et doué au lit, par chance, et même si Justine lui trouvait des millions d'autres qualités. A part son côté volage, elle ne pouvait rien lui reprocher, et même son égocentrisme s'avérait assez... séduisant.

    Lentement, Justine approcha sa bouche de l'oreille d'Alexander, et d'une voix douce, lui chuchota :

    - Si. Je suis jalouse de ta copine.

    Comme si il fallait absolument qu'elle soit jalouse de quelqu'un. Enfin, elle l'embrassa à nouveau, plus tendrement encore, s'excusant d'être une femme normalement constituée, et donc forcément jalouse. Et si ce jeu devait s'avérer sans conséquences, Justine avait plutôt intérêt à en profiter. D'ailleurs, Alexander souriait, désormais, glissait ses paroles entre deux baisers et gardait sa belle amante contre lui. Elle lui aurait bien glissé un petit « Je t'aime », mais elle se ravisa bien vite : de toute évidence, il ne l'aimait surement pas autant qu'elle, et mieux valait ne pas risquer de briser leur relation avec ces deux simples mots...

    Discrètement, Justine regarda son bracelet - montre attaché à son poignet gauche, puis se remit face à son visage. Elle battit des cils un instant, gardant son visage à seulement quelques millimètres de celui d'Alexander.

    - Tu as quelque chose de prévu, ce soir, ou j’attends mon tour ?

    Elle lui avait prit la main, glissant ses doigt entre les siens, et balançait légèrement son bras, bien décidée à l'attendrir, si cela était nécessaire pour le convaincre de la faire sortir un peu. De l'emmener au Heavenwood, si possible, ou au restaurant, si cela lui venait à l'esprit. Dans le pire des cas, il aurait déjà quelque chose de prévu, genre une soirée de folie avec des filles terriblement bien foutues qui lui feraient oublier Justine, et cette dernière s'en prendrait pleins la face de se voir refuser une soirée avec Alexander. Mais sa technique de séduction était sans failles, il accepterait surement, si elle continuait de serrer délicatement sa main, s'il gardait ses mains sur ses hanches, et si elle continuait d'afficher ce sourire radieux de femme épanouie. Elle n'espérait pas une soirée en amoureux, avec des bougies, une tablée romantique et une vue sur le reste de la ville. Car ils n'étaient pas amoureux, en tout cas pas lui.

    A moins qu'elle ne le fasse changer d'avis ?



(AAAARGH C'est nul v____v)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://into-the-secret.clictopic.net/
Alexander Hellwood
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 2894
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 21 ans
• TOPICS ? • : Hmm, laisse moi réfléchir. Bien sur =D
• PHRASE PERSO • : Chaque détail prend de la valeur quand plus rien n'a de sens.
Date d'inscription : 18/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
98/100  (98/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Alexander, putain. Alexander... (Pv)   Mar 26 Aoû - 20:42

L'homme jouit du bonheur qu'il ressent, et la femme de celui qu'elle procure. Le plaisir de l'un est de satisfaire des désirs, celui de l'autre est surtout de les faire naître.
Les liaisons dangereuses.


    Ce roman était mythique, et certains de ses personnages pouvaient être reconnus parmi les gens vous cotyant. Prenons le libertin et néammoins tres charismatique Valmont, ses frasques étaient légendaires mais il n'était pas spécialement appréié pour son amabilité. On pouvait reconnaitre dans ce modéle le jeune Hellwood. Tres volage et que tres rarement attaché a la même femme, on ne pouvait pas dire qu'il était vraiment fidéle. Les sentiments ne l'atteignaient que tres rarement, et il pouvait se vanter de n'avoir jamais connu l'amour. Son machiavélisme trouvait lui aussi une place prépondérente dans sa vie, car c'était surement grace a cela qu'il trouvait en tout circonstance les bons mots qui le conduirait a touher au but qu'il se fixait.

    Alex n'était pas vraiment un saint, vous l'aurez surement compris, mais malgré une réputation des plus sulfureuse, il ne corrigeait pas sa conduite et âccentuait même parfois les traits qu'on lui repprochait. Celui de séducteur? C'était un des plus important chez lui en tout cas. Mais qu'est ce qui attirait vraiment chez lui? Ce coté quand on ne le connaissait pas qui faisait presque prince charmant: riche et beau? Ou alors ses yux noisettes qui étaient presque transperçants? A moins que ce soit ses sourires si rares mais pourtant si charmeur? Le mélange de tout faisait d'Alexander Hellwood l'un des jeunes hommes les plus volages de la ville.

    Justine... Que dire sur elle? Que c'était une bonne amie et une excellente amante? Oui surement, la croiser était toujours un plaisir surtout pour le jeune Hellwood. En venant ici cet apres midi, il ne pensait pas croiser quelqu'un, encore moins elle vu qu'il la pensait partie en vacances, comme les 99 autres pourcent de la ville. Pour Alex, en ville il ne restait plus qu'Harlow. Toute fois, le murmure de la jeune femme fit aussi les sourcil de l'héritier. Elle jalouse? Ca c'était une nouveauté.

    - Tu es jalouse de la femme invisible Justine?

    Préférant le language de corps a celui des mots, les deux jeunes gens s'embrassérent a nouveau, mais c'était beaucoup plus tendre qu'habituellement, et ce n'était pas désagréable. Il ne soupsçonnait en aucun ca les sentiments de la jeune femme a son égard, lui ne faisait que jouer. Il n'avait jamais été amoureux, il avait cru l'être avec Eleonore, mais son absence n'était pas aussi pénible que ce qu'il avait imaginé. A ce point même que, il ne se demandait plus si elle reviendrait un jour a Blueside. Il se contentait de vivre le moment présent, et en l'occurence, celui ci comencait a lui plaire.

    Leurs visages étaient proche et l'un comme l'autre sentait leur souffle chaud. Cela rendait l'atmosphére de ce long couloir vide plutot electrique, démontrant qu'un rien. Alex planta son regard dans les yeux d ela jeune femme alors qu'elle passait ses doigts entre les siens.

    - Hum... je suppose que j'avais prévu de sortir avec toi non? Tu ne peux pas attendre ton tour, tu es une v.i.p pour moi...

    Tout le coté séducteur et charmeur d'Alex était présent dans une seule réponse et il vit unsourire naitre sur les lévres rose de Justine. Apres, que faire dans Blueside, cela était une toute aurte paire d emanche. Et oui, on se lassait vite de cette ville alors que des grosses villes étaient a moins d'une heure ... en jet.

_________________


But I am me. And you are you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piece-of-us.forumsactifs.net/forum.htm
Justine Nickolson
Won't you come on over ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 1272
Age : 25
Date d'inscription : 24/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
1000000/100  (1000000/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Alexander, putain. Alexander... (Pv)   Jeu 28 Aoû - 15:17

    Justine, elle, n'allait surement pas faire une analyse de la situation. Et étant plus branchée contes de fées que drames théatraux, elle ne trouverait surement pas un scène pareille dans Cendrillon ou Blanche Neige. Avec les beaux jeunes gens qui s'embrassent tendrement, du bout des lèvres, et qui font des dizaines d'enfants sans sous-entendre le moindre rapport sexuel. Eh beh, on y était pas encore. Surtout que Justine n'était absolument pas sûre des sentiments qu'Alexander lui portait, même si il y a encore quelques temps, elle ne pensait pas tomber amoureuse et préférait se dire qu'elle allait vagabonder de conquêtes en conquêtes encore un petit bout de temps. Sauf que maintenant qu'Alexander était revenu, et qu'apparemment, il n'avait pas de copine, elle n'allait pas le lâcher.

    Et elle l'aimait, ce beau brun qui, en l'espace de quelques minutes, lui avait fait oublier tous ses autres amants qu'elle adorait pourtant. Mais lui, lui... Peut être que le fait qu'il soit riche et beau attirait d'autant plus Justine, en grande égoïste. Ainsi, il se rapprochait un peu plus de l'image qu'elle se faisait du prince charmant. Mais il avait aussi cet air mystérieux, distant, et son petit sourire qu'il ne te sort que pour te draguer, ou alors pour te manipuler. Justine avait la chance de voir ce petit air malicieux dés qu'ils se voyaient.

    Et puis voilà qu'il parlait de la femme invisible. La jeune femme en déduit aussitôt qu'il était célibataire, et que donc, la voie était libre, même si elle ne devait pas être sa seule amante, et encore moins la seule à le vouloir pour elle toute seule. Et même si en répondant, il allait forcément comprendre qu'elle l'aimait, elle préférait ça que de lui donner raison.

    - Ou alors de ton idéal féminin, peut être.

    Justine gardait ses yeux levés vers ceux d'Alexander, préférant le regarder fixement, et ne fermer les yeux que pour l'embrasser. Leurs baisers étaient étrangement doux, contrairement à d'habitude, mais le jeune homme semblait apprécier, preuve que... Preuve que rien, non. Il devait l'aimer assez pour là laisser l'embrasser ainsi, avec cette pointe de tendresse et de complicité, bien que ce ne fut pas trop leur genre. Mais l'heure était venue de savoir ce qu'ils allaient faire, bien que Justine aurait bien pu passer sa soirée à l'embrasser. Ils avaient donc rompu ce baiser, mais gardaient leurs visages proches, prêts à s'embrasser à nouveau.

    - Et tu as décidé de m'emmener où ?

    Elle souriait, mais baissa les yeux un instant, pour voir ses fringues et réaliser à quel point elle n'était pas apte à sortir ce soir, que ce soit en boite, au casino ou n'importe où ailleurs. Ils devraient surement faire un saut chez elle, sans pour autant s'éterniser, qui sait ce qu'ils trouveraient le temps de faire, s'ils s'attardaient chez elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://into-the-secret.clictopic.net/
Alexander Hellwood
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Féminin Nombre de messages : 2894
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 21 ans
• TOPICS ? • : Hmm, laisse moi réfléchir. Bien sur =D
• PHRASE PERSO • : Chaque détail prend de la valeur quand plus rien n'a de sens.
Date d'inscription : 18/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
98/100  (98/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Alexander, putain. Alexander... (Pv)   Lun 1 Sep - 22:10



  • En apparence, Alex avait tout du parfait prince charmant, et Justine de la parfaite princesse. La princesse venait d'être sauvé d'une tres méchant sorciére, ou d'un tres gros dragon, ou encore venait d'être reveillée par lui apres des années de sommeil. Les apparence étaient bien souvent trompeuses, et une fois de plus c'était le cas. Racontons l'histoire de Justine et d'Alex d'une maniére tres rose...

    Il était une fois dans un pays tout plein de couleur situé en plein milieu du desert un prince. Ce beau pays s'appelait Las Vegas et un prince y régnait car son pére possédait tout plein de chateau. Ce prince était beau garçon, un brun ténébreux qui n'était pas un prince comme les autres car il ne trouvait pas du tout la princesse avec qui il vivrait toute sa vie et il ne dormait que trs peu le jour, au profit de la nuit. Il régnait en quelques sortes sur tous les autrs prince et princesse de ce pays, et il était a la fois adoré et détesté. Une nuit, alors que le prince se rendait dans un endroit ou il pouvait ne pas dormir, il rencontra une princesse, une de plus surement. Pourtant, elle devait être isomniaque elle aussi car ils finirent par repartir dans le carosse du prince puis dans le chateau du prince ou ils jouérent au jeux de société.

    Quelques mois plus tard, et le prince arriva dans un nouveau pays qui l'ennuya vite. Evidemment les sujets ici n'étaient pas aussi marants que ceux de las vegas. Au moins las bas, en une nuit ils pouvaient faire fortune ou tout perdre. Alors le prince décida de faire construire une auberge comme il y en avait tellement a las vegas et qui pourrait apporter la joie et le bonheur aux habitants de blueside. Puis quelque temps plus tard, la fameuse princesse de las vegas qu'il avait oublié fit irruption dans son nouveau chateau alors qu'elle avait visiblement ingurgité du poison donné par une sorciére mais l'histoire en resta la, elludant des pasages jusqu'au jour ou le prince recroisa la princesse dans un hopital, la ou l'un et l'autre n'avaient pas de blessures et ils passérent une nouvelle nuit a jouer aux jeux de société... To be continued..


    La vie était plus simple des qu'on parlait de comtes de fées, de pays magiques et de jeux de société. La réalité entre Justine et Alex avait été une attirance mutuelle provoquée par de vieux souvenirs commun tres bons. Mais rien qui ne pourrait provoquer de l'amour chez le jeune hellwood. De toute facon, il avait presque banni ce mot de son vocabulaire, lui préférant le terme de jeu sans lendemain, évitant de ce fait un nouvel épisode Eleonore. D'ailleurs, il n'avait aucune idée de son retour en ville pour le moment et le serait bientot. Les retrouvailles entre les héros des liaisons dangereuses promettent d'être explosives.

    Alex haussa un sourcil a la réponse de Justine, elle était jalouse de son idéal féminin? Mais que voulait elle dire? Quelle message subliminal cherchait elle a faire passer au jeune homme qui se voulait etre hermétique. Il ne préférait pas comprendre en fait. Il souria a la jeune femme, l'air de dire qu'elle n'avait pas de quoi être jalouse, qu'elle approchait de ce qu'elle jalousait bien plus qu'elle ne croyait. Il sentait la jeune femme tout proche de lui, presque pendue a ses lévres et elle posa la question de savoir ou il l'emménerait... Alex avait bien une idée, mais cela faisait relativement loin... a moin que l'on ait un jet...

    - Un bar sympa ca te dit?

    Sauf qu'il n'avait pas précisé que le bar était a miami, heuresement c'était a moins d'une heure en jet privé prété gracieusement par le heavenwood. Et puis, Justine lui faisait deja penser a Las Vegas, alors autant qu'il l'associe a sa nouvelle ville préférée : Miami.

_________________


But I am me. And you are you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piece-of-us.forumsactifs.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexander, putain. Alexander... (Pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexander, putain. Alexander... (Pv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» F.T. d'Alexander Blake
» Alexander Caldin.
» The History Of Mike Alexander

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PEOPLE . ALWAYS . CHANGE :: ● B L U E - S I D E - U N I V E R S I T Y ● :: » Hall-
Sauter vers: