« You never really know your friends from your enemies until the ice break »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Collé à sa chaise. [ Prudence ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Lun 14 Juil - 6:16

    Mrs. Smith vint s'asseoir à sa chaise. C'était parti pour un autre cours de mathématiques des plus ennuyants. Mr.Lombard était absent depuis deux semaines, pour une maladie inconnue. Tout ce qu'on savait, c'était qu'il se reposait chez lui et essayait de reprendre ses forces. Depuis, c'était cette espèce de grosse dame qui le remplacait. Elle ne se levait jamais de sa chaise, à croire que ses kilos en trop l'empêchaient de se déplacer comme une personne normale. Isaac avait voulu profiter de ce fait pour s'amuser un peu. Avant d'entrer en cours, il avait déposé de la colle transparente sur sa chaise de travail. Elle y prendrait place sans même regarder un peu ce qui se trouvait sur le dossier ou sur le siège. Elle ne se rendrait même pas compte que sa jupe hideuse qu'elle portait à chaque jour et ne lavait jamais se collerait au tissu.

    C'est exactement ce qui se produisit. Le surfeur essayait de retenir un petit rictus. S'il se faisait voir, il se ferait prendre c'était certain. Mrs. Smith passa tout le cours à enseigner de la matière que leur professeur habituel avait passé depuis un mois déjà. Isaac fixait la fenêtre, les gouttes de pluie qui tombaient abruptement contre la vitre et glissaient jusqu'au cadre. Il soupira et regarda pour la enième fois l'horloge fixée juste au dessus du bureau de l'enseignante. Plus qu'une minute. Tout le monde venait de terminer le petit test surprise qu'elle avait passé. Même Isaac le passerait haut la main. Bientôt, elle se lèverait et viendrait ramasser les copies, lente comme une tortue. Même pire qu'une tortue je dirais.

    Voilà. Mrs. Smith posa sa gros bras sur le bureau, comme un appui pour s'aider à se relever. Cependant, quand elle leva son gros derrière, la chaise vint avec. Des dizaines d'éclatement de rire se firent entendre. Toute la classe de mathématiques avancées se marrait devant ce spectacle. La dame protesta, lanca des jurons, et forca pour se décoller. Sa tentative fut une réussite, mais sa jupe resta elle aussi collée. C'est ainsi qu'elle se retrouva en sous-vêtements et en collants devant tous les universitaires de sa classe. Elle tourna ses yeux vers Isaac et le fusilla du regard comme le diable.

    << Isaac Jordan. En retenue. Tout de suite. >>

    Voilà que cinq minutes plus tard, Isaac était couché sur un bureau dans l'immense salle de colle de l'université. Il avait les yeux fermés, et dormait paisiblement, sachant que dans quelques secondes, la surveillante viendrait le réveiller en frappant sur son bureau, l'obligeant à rédiger un texte de 800 mots à propos du respect d'autrui. C'était la cinquième fois qu'il la faisait cette semaine. Nous étions mardi.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Lun 14 Juil - 21:17

Prudence venait de terminer son cour d'anglais. Enfin elle avait dormis pendant deux heures sur sa table, envoyant balader ceux qui la réveillait. De toute façon les cours pour Prudence c'était bel et bien finis depuis quelques mois. Pourquoi travaillait pour finir serveuse dans un fast-food? Donc voila Prudence ne cherchait plus a répondre aux questions ou un faire ses exercices et ses contes-rendus comme autrefois. Maintenant c'était la sieste.

Prudence sortit dans les couloirs pour prendre l'air avant d'enchainer sur la physique. Elle allait encore se chambrer avec cet infâme Mr.Arnold! Comme toujours, de toute façon il ne l'aimait pas, c'était réciproque. Elle sortit dehors, alluma une cigarette. Elle profita de ce petit plaisir après une journée de merde. Elle fumait que depuis quelques mois mais se demandait comment elle avait fait pour passer a coté. Oui parce qu'avant elle était une fille trop parfaite, sa devait être ça surement. Parce qu'avant que Prudence soit ce qu'elle est aujourd'hui, elle était une élève studieuse, travailleuse, polie...la chouchou des professeurs en gros.

Prudence entendit la sonnerie résonnait, c'était l'annonce de la reprise des cours. Prudence continua d'écrire son texto et de finir sa cigarette. Elle allait bien finir ce qu'elle avait a faire avant de rejoindre ce gros porc de prof de physique. Et si lui faisait encore une réflexion elle lui rentrerait dedans, point barre. Prudence rentra en cour lorsque les couloirs étaient deserts.

"Encore en retard Melle.Norris...vous avez était retenu par un jeune homme?"

Prudence s'adossa au mur et lui lança un regard dont elle avait le secret. Elle partit rejoindre son bureau et entama sa sieste habituelle. Mais Mr.Arnold vint près d'elle et lui demanda d'aller au tableau. Elle réplique qu'elle n'avait pas la réponse. Il insista jusqu'as lui demanda d'allée a la porte avec une retenue. Heureuse de fuir ce parfait imbécile, Prudence se dirigea vers la salle de retenue. Elle entra et retrouva Isaac endormis sur sa table. Elle s'approcha lentement de lui et passa sa main sur sa nuque avant de murmurer:

Alors beau prince, on attend le baiser d'une princesse pour emerger ?

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Mer 16 Juil - 4:19

    Isaac sentit finalement des pas se rapprocher de lui. Il essaya le plus possible de profiter de ses dernières secondes de repos. Quoi, c'est assez éprouvant d'être le méchant ! Trouver les meilleures répliques possibles, je vous assure que ça brûle les cellules du cerveau. Au moins ça en valait la peine. Mais la nuit, il avait besoin de sommeil. Et pendant les heures de colle aussi. Espérons seulement que la surveillante mette encore un peu de temps à arriver. Elle souffrait d'obésité II, donc peut-être que les pas résonnaient dans toute la pièce, tandis qu'elle était encore bien loin de lui. Enfin bref.

    Il croyait rêvé quand il entendit une belle voix douce très familière à la place de la voix rauque et masculine de la surveillante. Isaac ouvrit les yeux et vit Prudence. Oui, il l'avait bel et bien reconnu rien qu'à sa belle voix. Mais elle était encore plus belle quand elle criait son nom, lorsqu'ils étaient en pleine partie de jambes en l'air et qu'Isaac la faisait jouir comme une tigresse. Bon bon bon. On se calme. Il lui sourit.

    << Ce ne serait pas de refus .. >>

    Alors qu'Isaac approchait son visage de la blondinette, la grosse dame apparu dans son champ de vision, et un peu trop prêt à son goût. Elle venait de mettre son visage dodu entre lui et Prudence. Le surfeur leva les yeux au ciel, soupira, et se rassit sur sa chaise.

    " Bon, suffit vous deux. Mademoiselle Norris, à votre place. Monsieur Jordan, je crois qu'il serait temps de commencer votre copie. "

    Puis elle repartit en se dandinant comme un pingouin.

    << À vos ordres, capitaine. >>

    Dit-il dans un murmure. Puis il se retourna vers Prudence, qui était assise juste à côté de lui. Le jeune homme échangea un bref sourire avec elle, mais assez long pour qu'elle comprenne qu'il avait vraiment envie de la déshabiller. Ou de parler contre Ruthie ou Melissa, tiens. Le tout pourrait très bien se faire dans les toilettes juste à côté de la salle de retenue, pourquoi pas. C'est pourquoi après cinq minutes durant lesquelles il griffonna des mots vites fait sur sa copie, Isaac se leva et alla jusqu'au bureau de la surveillante.

    << J'peux aller au toilette ? >>

    << Mouais.. fait vite. >>

    Isaac hocha la tête, morose, tourna les talons et croisa le regard de la blondinette. Là, il lui fit un signe de tête lui indiquant que le but de cette sortie était de la rencontrer aux toilettes. Espérons qu'elle soit assez intelligente pour attendre le moment propice pour aller demander à la surveillante d'aller au petit coin. Juste pour être certain, il lui murmura au passage..

    << Utilise le coup des menstruations .. >>

    Isaac continua son chemin en rigolant, amusé. Bah oui quoi, si elle lui disait que ça urgait à cause de cela, la dame comprendrait bien - si elle était une vraie femme - et la laisserait aller, même si Isaac se trouvait lui aussi aux toilettes.


_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Mer 16 Juil - 14:58

Prudence avait réveille comme elle le souhaitée le beau brun. Isaac avait alors approché sa tête de son visage, Prudence prête a l'embrassé sauvagement quand la surveillante s'interposa entre les deux amants. Prudence leva les yeux au ciel, agacé, et partit s'asseoir a sa place habituelle au fond de la pièce. Parce que Prudence était devenue une habituée des lieux, elle avait sa place toute choisis dans cette immense salle des tortures. Elle s'allongea sur sa chaise, regardant les écrits sur le bureau. Et fut consternée par les fautes et mots qui étaient éparpillés sur le bois. Elle le va la tête vers Isaac qui lui fit un sourire a la fois complice et coquin. Prudence avait comprit, il était temps qu'ils sortent tout les deux.

Prudence vit Isaac se levé et pretexta une envie d'aller au toilette. Prudence lui fit un clin d'œil et souria de plus belle lorsqu'il lui souffla une excuse. Quoi de mieux pour une femme que de parler de ces choses la? Prudence se leva donc, posant la main sur son ventre et s'approcha du bureau de la surveillante. Elle très envie d'aller rejoindre Isaac. Rien que le faite qu'on lui ait volé son baiser l'enragée et le rendait encore plus désirable.

Je peux aller au toilette s'il vous plait...c'est urgent.

"Attendez le retour de Mr.Jordan"

Mme, c'est vraiment urgent, si vous voyez ce que je veux dire!?


Prudence insista lourdement avant que l'obèse cède et qu'elle dise de sortir vite fait. Prudence lui fit un sourire polie mais totalement hypocrite et partit rejoindre ce belle homme dans la salle d'as coté. Prudence avait rencontré Isaac en colle quelques semaines plus tôt et depuis les deux jeunes gens étaient devenus plutôt...très proche. Prudence poussa la porte des toilettes, se retrouvant face au regard sauvage d'Isaac. Sans plus attendre la belle blonde se jeta sur lui, le poussant contre la porte, mettant ses mains autour de son torse.

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Sam 19 Juil - 4:31


    Isaac tourna le coin et poussa la porte des toilettes des femmes. Bon, si quelqu'un passait par là, il le prendrait probablement pour un con qui veut encore aller matter les filles sous les cabines. Bien que ce soit totalement le genre d'Isaac, ce n'était pas vraiment la raison de sa venue dans les toilettes des filles. Enfin, pas exactement. En vérité, c'était ici que se déroulaient les petits rendez-vous secrets avec Prudence à chaque retenue. Les deux essayaient toujours de se mettre dans la merde pour assister aux retenues. Un peu fou de leur part ? Non, non. Pas quand une retenue devient une partie de plaisir.. mais surtout une partie de jambes en l'air. Effectivement, Prudence et Isaac se rendait dans les toilettes et se faisaient l'amour pendant une quinzaine de minutes. Bah oui, c'est court. Mais bon ils ne pouvaient pas vraiment faire autrement hein. Sinon la grosse dame là, derrière le bureau, elle se douterait de quelque chose et viendrait leur rendre une petite visite surprise qui leur coûterait probablement un renvoi immédiat. Et bien qu'ils aimaient faire leurs rebelles, ils voulaient quand même se garder une place de choix à l'université de BlueSide. Pas question de gâcher ça.

    Comme prévu, la belle blondinette entra à son tour, à peine quelques secondes après lui. Elle s'approcha de son amant, et ce dernier passa ses mains autour de la taille de Prudence.

    << On dirait qu'elle a été moins difficile à convaincre que d'habitude.. >>

    Le jeune homme lui fit un beau sourire auxquels seulement un nombre restreint de femmes avaient droits. Celles qui avaient une place toute spéciale dans son coeur. Et il commenca à l'embrasser fougueusement, la poussant doucement vers le comptoir des lavabos. Là, elle s'assit dessus, et Isaac se pencha de plus en plus sur elle, la touchant n'importe où où ses mains voulaient bien aller.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Mer 20 Aoû - 10:50

Prudence se laissa faire, contente d'avoir réussi a retrouvé son amant ici. Amant, oui, puisque qu'ils n'étaient pas ensemble. Sa peut paraitre bizar aux yeux de certaines personnes, mais pas a ceux de Prudence et Isaac. Les deux jeunes gens avaient prit l'habitude de se faire coller pour pouvoir se retrouver dans les toilettes des filles pour 15 minutes de bonheur et de plaisir. Vous vous demanderez surement pourquoi ils éprouvaient tans de plaisir a se retrouver et pourquoi ils ne se mettaient pas ensemble. Pour une raison toute bête: la liberté. Aucun des deux n'aimait être attaché a quelqun, le choix était trop tentant ici pour devoir resté attaché a la même personne. Et ça tout eux l'avait bien comprit. A l'époque Prudence aurait totalement désaprouvé ce comportement de fille facile qu'elle était devenue, mais que voulait vous l'appel de l'amour, ou plutot du plaisir physique était trop fort pour resister.

Prudence avait rencontré Isaac en colle, au départ les deux jeunes gens se jetaient des regard froid puis de plus en plus ambiguë jus qu'as que la situation devienne un supplice et qu'ils filent tout deux se rejoindre dans la salle la plus proche. Depuis, ils étaient devenue des amants, pour leur plus grand bonheur. Prudence aimait couché avec lui, ce n'était pas le seule, mais c'était peut être celui avec qui elle pouvait le mieux se vider de ses crise et de ses malheur. En plus ils avaient des ennemis en commun, ce qui rendez leurs rendez-vous bien plus palpitant.

"On dirais oui...sa fait trop longtemps"

Prudence se tut car les câlins avaient commencés. Assise sur le lavabo, les mains de chaque coté de sa tête, le laissant l'embrassé dans le coup, puis elle passa ses mains sous son tee-shirt, le soulevant délicatement, et déboutonna son jean.

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Ven 5 Sep - 5:00


    Seulement amants, et rien de plus. Ils se l'étaient promis. Isaac choisissait évidemment avec précision ses amitiés améliorées, car certaines femmes menacaient de réellement tomber amoureuses de lui. Ça, il n'en voulait pas. Alors il prenait des filles avec qui il avait une certaine amitié d'abord, puis qui étaient très belles et décoincées, comme ça elles attiraient d'autres mecs. De cette façon, elle n'avait jamais besoin de plus d'affection que nécessaire. Isaac ne faisait que leur procurer du plaisir, tout comme elles lui en procuraient, et ça s'arrêtait là. C'est merveilleux, n'est-ce pas ? En tout cas, jusqu'à maintenant, ça avait très bien fonctionné. Jamais il ne s'était disputé avec une de ses amantes parce que cette dernière attendait plus de sa part, et qu'elle désirait une vraie relation stable. Ç'aurait été le comble. Prudence n'était pas du tout comme ça, cependant. Elle se contentait d'être la parfaite partenaire et de toujours être terriblement sexy. En plus, ils arrivaient à faire des conneries ensemble. Ce n'était pas une relation purement sexuelle, mais aussi amicale. Si c'est pas beau la vie !

    Le surfeur se rappelait parfaitement de sa première rencontre avec Prudence. Comme à son habitude, il avait été froid et distant. S'ils n'avaient pas été en colle et qu'ils auraient eu le droit de parler, il lui aurait probablement demandé sèchement si elle voulait sa photo. Malheureusement - ou heureusement ? - la grosse surveillante le fixait, l'empêchant donc de répliquer quoi que ce soit. Finalement, tous les deux avaient succombés à la tentation et au désir physique et s'étaient retrouvés dans les toilettes des filles. C'est à partir de ce moment que la tradition commenca et que les heures de retenue s'enchaînaient à chaque semaine.

    || Je sais, maudites vacances. Par chance les cours ont recommencés, on pourra se voir comme avant ...

    Il se tut à son tour, car parler tout en faisant l'amour n'était jamais vraiment excitant. Surtout quand on parle de rentrée scolaire, sujet plutôt déprimant. Prudence passa ses mains sous son chandail et le retira doucement, avant d'entreprendre de détacher ses jeans. Lui, de son côté, passa ses mains sous le haut décolleté de la jeune femme et venait effleurer ses seins.

    || Ça m'a beaucoup manqué ...

    Isaac la regarda en souriant et recommenca à l'embrasser fougueusement et passionnément.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Ven 5 Sep - 20:01

Prudence avait toujours sut qu'entre Isaac et elle, c'était purement sexuel. Jamais il n'avait était question d'une relation ou de tout autre chose. Prudence c'était promit de ne jamais retombé amoureuse depuis son histoire chaotique avec Chris. Quand l'amour vous fait souffrir, il est inutile de vouloir retenter l'expérience cuisante que sa vous a laisser. Donc, Prudence n'avait jamais rien envisagé d'autre avec Isaac que cette relation, qui leur convenait a tout deux a la perfection. Prudence ne connaissait pas vraiment la vie d'Isaac, a part peut être son échec avec Marjorie (cette histoire avait fait le tour de tout l'université), mais c'était tout. Elle ne savait pas ce qui le poussait a avoir comme elle des relations comme la leur, et pourquoi il n'avait pas de copine attitrée. Prudence ne savait pas et ne cherchait pas a savoir, si il lui en parlait tans mieux, sinon tans pis. Quand a son histoire avec Chris, elle supposait bien qu'il était au courant, comme tout le monde. Mais jamais il ne leur arrivé de parler de leurs ex ou de leurs relations passagères.

Ce que Prudence appréciait aussi beaucoup hormis leurs petit rendez-vous aux toilettes, était leur complicité. Dur d'imaginer que ceux deux la avait autre chose a se dire a part s'envoyer en l'air une fois par semaine, et pourtant si. Ils parlaient de tout et de rien, parlant des nouveaux ragots ou de certaines personne influentes ici, a Bluside. Prudence avait vite craqué sur Isaac, grâce a son air de garçon sauvage et plus ou moins agressive, mais terriblement sexy. Prudence éprouvait plus qu'une simple attirance physique pour Isaac, elle éprouvait aussie une amitié complice et "original". Elle savait qu'elle n'avait a rien a lui devoir, mais qu'il pouvait aussi etre un ami pour elle en dehors de tout ça.

Je n'est jamais était aussie heureuse de reprendre les cours...

Et elle ne mentait pas. Prudence s'ennuyait. Même si en cour elle se faisait toujours "tailler", au moins il y avait de l'animation et quelques personnes encore fréquentables malgré sa réputation. Et puis il y avait les mecs. Les hommes avec qui elle pouvait couché sans problème et sortir de sa routine. Isaac passa sa main sur sa poitrine, la faisant reculé légèrement sur le lavabo et l'embrasse de plus en plus sauvagement elle aussi. En quelques minutes, son jean fut au niveau de ses cuisses. Prudence se mordit la lèvre pour ne pas ameuter les surveillants.

T'as pas perdu ton talent...

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Dim 14 Sep - 6:03


    Si cette histoire avec Marjorie avait fait le tour de l'université, c'était seulement bien parce qu'Isaac avait complètement changé suite à cette rupture. Oui, ça l'avait détruit, de réaliser que sa petite amie était loin d'être ce qu'elle prétendait être. Qu'elle lui mentait depuis des mois durant, à propos d'une grossesse. Qui sait, si elle lui en avait glissé un mot, peut-être qu'il serait bientôt papa. Imaginez-vous vraiment Isaac Jordan, père ? Peut-être pas en ce moment. Mais avant, avant qu'il ne connaisse Prudence ou Melissa, ou Meghan, il aurait fait un père exemplaire. Un homme doux, attentionné, gentil et respectueux. Mais voilà, certaines choses l'avaient complètement refermées au monde. Certaines choses avaient fait de lui quelqu'un de froid comme la glace, et aussi dur que celle-ci. Et ce n'était pas seulement Marjorie la fautive, malgré ce que tout le monde pensait, et ce qu'il sous-entendait toujours, pour cacher la vérité. Par contre, ça avait eu de bons côtés. Maintenant, Isaac s'épanouissait et réalisait des rêves qu'il n'aurait jamais osé exhaussé plus tôt dans son existence. Il vivait librement, enfin.

    Non, c'est certain que le jeune homme n'éprouvait pas que de l'attirance physique et sexuelle pour Prudence. Sinon, elle n'aurait eu droit qu'à une seule nuit passée dans ses bras. Et pourtant, elle avait le privilège de faire parti de son cercle privilégiée. Isaac pouvait faire penser à un "pimp", avec toutes ses prostituées sous la main. Ou bien à Blanche-Neige, avec ses sept belles créatures avec lui. Sauf que là, il n'en avait que quatre. Prudence, Meghan, Hearther et Justine. Ses quatre favorites, qui avaient le droit à cette belle complicité et ces beaux échanges langoureux. Et ce, gratuitement et à volonté. Isaac avait toujours su choisir les bonnes femmes. Sauf dans le cas de Marjorie, malheureusement. Elle fut en quelque sorte l'erreur de parcours de sa vie.

    C'est dommage par contre qu'il soit plus difficile d'avoir le droit au petit coin durant les heures de cours. On aurait pu augmenter le nombre de rencontres ..

    C'était envisageable. Prudence était assez sexy et femme fatale pour aguicher les professeurs - autant masculins que féminins ! - et avoir un accès à la toilette, même durant un cours. Et puis Isaac n'avait qu'à planter son regard de braise dans celui de l'enseignant pour obtenir ce qu'il désirait sans le moindre effort. Et si vraiment son interlocuteur se montrait réticent, il se contentait de sourire, et le tour était joué. Ça ne serait pas plus difficile que cela, et ce qui suivrait serait tellement amusant.

    Je te renvoie le compliment .. Je dirais même que tu t'es améliorée ! J'espère que c'est pas parce que t'as eu beaucoup de pratique avec d'autres que moi, tu pourrais me rendre très jaloux tu sais ..

    Il était vrai qu'Isaac pouvait être assez jaloux et possessif envers ses conquêtes. Il avait beau ne pas les aimer, il se plaisait bien à se dire qu'elles étaient toutes complètement à lui. Ça lui donnait l'impression d'avoir du pouvoir, en quelque sorte. Évidemment, il n'était pas stupide et savait bien que ses jolies demoiselles allaient souvent voir ailleurs. Il essayait seulement de ne pas trop penser à tous ces hommes autres que lui qui pouvaient voir l'entre-jambes de Prudence.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Dim 14 Sep - 16:43

Es ce qu'Isaac aurait fait un bon père ? Impossible a dire. Car Prudence le voyait comme un amant parmi d'autre, comme un coureur de fille séduisant, comme un parfait interlocuteur. Mais elle ne le voyait pas transi d'amour une femme unique. Elle l'avait donc du mal a l'imaginai père et copain officiel. Mais es ce que les apparences sont souvent trompeuses? Es ce que Prudence pouvait avoir tord ? Bien sur ! D'ailleurs elle avait eu tord durant deux longues années. Elle qui pensait avoir toujours réussi, qui pensait que la vie l'avait gâtée en mettant sur son chemin Chris. Celui qui lui avait donné autant d'amour que de souffrance. Finalement Isaac et Prudence était pareils. Deux anciens amoureux devenus des amant désirés. Es ce que Prudence aurait put être une bonne mère ? A l'époque surement. Aujourd'hui certainement pas. Mais tout sa était derrière elle maintenant.

C'est sur...

Prudence regrettait cette nouvelle règle. Mais elle trouvait toujours le moyen de quitter le cour pour une raison ou une autre. Elle savait être persuasif quand il le fallait. Tout comme Isaac. Mais Prudence se moquait bien de se faire renvoyé de cour, elle avait tellement accumulé d'heure de colle ou de renvoi, que peu lui importait a présent. Et puis ces heures de colles se transformaient en vrai plaisir quand elle retrouvait Isaac. Il était le seul que Prudence aimait retrouvé souvent. Le seul a qui elle ouvrirait sa porte a n'importe quelle heure de jour comme de nuit. Prudence en avait des amants, enfin plutôt des "coup d'un soir", mais pas vraiment d'amant officiel et regulier, hormis Isaac et Chase. Chase qui était son ex mais n'avait jamais vraiment quitter son lit.

A oui...et que devrai-je dire des autres filles que tu fréquente en dehors de moi...sont elles vraiment meilleures que moi? Parce que je dois dire que tu est surement l'un des meilleures...

Prudence lui fit un sourire gourmand, l'embrassant de plus belle. Le meilleure était bien sur Chris, le seul qui prenait la place d'homme parfait. Enfin pas si parfait que ça puisqu'il l'avait plaqué sans vraiment de bonne raison, fuyant devant ses responsabilités. Mais Prudence comprenait qu'Isaac puisse être jaloux, même si ce n'était pas son cas a elle. Elle savait pertinemment qu'Isaac avait d'autre femme dans sa vie, et parmi elles, Hearther et Justine, sa cousine. Mais Prudence connaisait son importance auprés d'Isaac et sa lui suffisait.

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Mer 17 Sep - 0:59


    Tout ça était derrière lui aussi. L'ancienne vie était morte et enterrée, et il s'entêtait à se dire que c'était bien mieux ainsi. Et il arrivait à y croire, et à le faire croire aux autres aussi. Dans le fond, peut-être est-ce parce qu'il s'agit de la triste vérité ? Beaucoup de personnes changent, dans ce monde. People Always Change, c'est bien le thème. Et c'est sûrement vrai pour la plupart des individus présents sur cette Terre. Qu'est-ce qui fait que nous changeons ? Des événements choquants, des prises de conscience suite à une révélation quelconque. Toutes les raisons sont bonnes, presque, pour vouloir complètement recommencer à zéro. Les humains ont beau être tous uniques, ils ne pourront changer le fait qu'on fait des erreurs, tous et chacun, et qu'à un moment de notre vie on réalise toutes les conséquences que l'erreur a engendré. Et on voudrait tout réparer. La seule solution ? Changer. Enfin, c'était comme ça qu'Isaac voyait les choses. Et les gens autour de lui qui avaient changés depuis des années ne faisaient qu'appuyer son hypothèse, inconsciemments.

    « Je sais vraiment pas pourquoi on se limite aux heures d'école .. on pourrait se voir tellement plus souvent le soir, les week-end.. »

    Le jeune homme prenait vraiment la situation en main, aujourd'hui, dis donc ! C'était peut-être le fait que Prudence, et surtout son corps et sa longue chevelure brune, lui avaient manqué. Alors il avait envie de rattraper le temps perdu en multipliant les rencontres avec son amante. Espérons seulement qu'elle ne refuserait pas, sinon ça risquerait de froisser notre cher surfeur. Et se mettre à dos Jordan n'est pas une bonne affaire, je peux vous l'assurer. Mais il connaissait assez bien son amie maintenant pour savoir que son invitation ne pouvait être refusée par cette charmante demoiselle.

    « Tu resteras toujours la meilleure, Prudence, et tu le sais. Sinon je serais pas avec toi, ici, environ cinq fois semaine. Tu es ma préférée .. »

    Bon, évidemment, il y avait un peu de mensonge derrière tout cela. Mais pas trop. Isaac n'avait que déformé la vérité. Elle était sa préférée, mais au même pied d'égalité que Justine, Hearther et Meghan. Elles seraient à jamais ses quatres chouchous en matière sexuelle. Cependant, il ne pouvait évoquer le prénom d'une autre en compagnie de l'une d'entre elle. La compétition, c'est très mal, vous savez ! Non, plus sérieusement. Isaac ne voulait juste pas créer de tension et tout ce qui va avec. Alors il préférait faire croire à chacune d'entre elles qu'elles étaient première dans son "coeur". Seulement, il ignorait qu'elles, elles ne l'ignoraient pas.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Jeu 18 Sep - 18:55

Prudence comprenait maintenant ce que signifiait changé. En l'espace de quelque mois, une toute autre Prudence avait fait son apparition a Bluside. Et c'était vu différament par ses occupants. Elle c'était faite de nombreuses ennemies féminines, ainsi que d'ancien amis. Mais elle avait gagné en conquêtes et rencontres masculines. C'était déjà de gagné, non? Les gens changent, seulement ils ne s'en rendent pas toujours compte, souvent ils l'ignorent et se perdent. Prudence avait eu du mal a sa l'avouée, mais maintenant elle ne pouvait plus démentir cette nouvelle femme qu'elle était devenue. Isaac avait changé aussi, tout comme Hearther et Thomas, ou encore Justine, Ruthie...bref en l'espace de peu de temps, nos étudiants étaient devenus des fantômes, des personnages en manque d'inspiration, en recherche d'un but, d'une autre personnalité. Mais une chose est sur, tous avaient changés par amour. L'amour peut nous faire faire la pire des choses, mais sa je crois que vous l'avez bien comprit.

Mais tu sait ou j'habite, ma porte t'est toujours ouverte, ainsi que mon lit...

Prudence joua avec les mots, lui jetant des regard gourmand, et léchant sa lèvre supérieur. Il était vrai qu'Isaac pouvait venir quand il le souhaitait, Prudence ne lui dirais jamais non. Tans que leur relation n'allait pas plus loin, tout était parfait. Car Prudence ne voulait plus entendre parler d'"histoire sérieuse", hormis avec David peut être, mais c'était une autre histoire...Prudence étouffa un rire quand Isaac lui dit qu'elle était sa préférée. Elle le regarda droit dans les yeux, le repoussant légèrement, tout en le tenant par le col de sa chemise entre ouverte.

Toi et Moi sommes grand et tout a fait conscient que ce que tu vient de dire est une connerie...Tu crois que j'ignore que tu change de conquête chaque soir, non sérieusement, je suis un bon coup, mais ton meilleur...enfin pas encore...

Après avoir refroidis Isaac par son discours, elle l'attira contre elle et lui fit ce qu'elle faisait le mieux avec lui et qu'il appréciait énormément. Elle savait très bien qu'Isaac aimait leurs rendez-vous, et elle savait qu'il l'aimait vraiment en tans que femme. Mais elle n'était pas stupide, son cœur n'avait pas qu'une seule conquête.

Par contre, toi, tu reste mon préféré...


[la preuve! Je suis pas dans ton profil xD]

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Lun 29 Sep - 3:17

[Mais si tu y es ! T'es dans mon Harem. Rolling Eyes xD ]



    Changer. Un mot si absurde, dénudé de sens. Quand on le dit, comme ça sur un coup de tête, ça n'est jamais vraiment très pris au sérieux. Pourtant, quand on réalise que le monde autour de nous est en constante évolution, et que nous aussi, au fil des saisons, nous laissons place à une autre personne, c'est effrayant. Isaac se demandait parfois depuis quand il était devenu ainsi. Ça c'était fait si rapidement, et si lentement à la fois. La transition s'était fait sur deux semaines, environ. Deux semaines durant lesquels il restait enfermé dans la noirceur de sa chambre, la tête dans les mains, la musique à fond. Il ne mangeait presque plus - d'ailleurs il en avait perdu, des kilos -, il ne parlait plus à personne et c'était à peine s'il respirait. Il était anéanti, et tout le monde mettait cela sur le dos de Marjorie. Et bien, à moitié. La rupture avec sa petite amie avait été la cerise sur le gâteau. Mais on sait tous que le gâteau, lui, est bien plus gros. Il n'avait jamais parlé à qui que ce soit de ce qui s'était passé. Isaac était juste ressortit de sa torpeur, un jour, et avait commencé à agir ainsi. Personne ne comprenait, mais personne ne cherchait à comprendre non plus. Le nouveau Jordan était plus attrayant, sur tous les points. Peut-être était-il le seul à ne pas voir que l'amour derrière tous ces changements brusques chez tous les étudiants. Ni une malédiction quelconque sur Blueside.

    « Alors je passerai ce soir, et demain soir, et le surlendemain ... »

    Sussura-t-il à son oreille, mordillant par la même occasion le lobe de celle-ci. Il sourit, malicieusement, et vint donner des baisers dans le cou de Prudence. Son parfum sentait encore plus, à cet endroit. Le jeune homme adorait cette fragrance qu'il n'oublierait jamais. S'il sentait ce parfum sur une autre femme, il en serait probablement beaucoup agacé. Ça lui rappelerait sa Prudence, et il n'aimerait pas le sentiment de penser qu'on lui ait volé son odeur.

    « Arrête de te sous-estimer, ma belle. Je sais que tu sais que t'es pas la seule. Mais je te défend de me dire que c'est des conneries ... »

    Il n'allait certainement pas la laisser gâcher ce beau moment passé en sa compagnie. Les retrouvailles étaient toujours les meilleurs coups, avec les réconciliations, évidemment. Mais il n'avait jamais eu besoin de se réconcilier avec Prudence. Dommage, ç'aurait pu être très intense et sauvage. Bref, la blondinette lui dit que lui par contre restait son préféré. Isaac secoua la tête en souriant, et ferma les yeux quand elle lui fit ce qu'elle faisait de mieux. Ce qui le faisait jouir même avant l'acte véritable. Puis une porte s'ouvrit, et on entendit un

    « OH MON DIEU SEIGNEUR !! Que faites-vous ici, chenapans ?!! »

    retentir de l'autre côté de la porte. Le visage d'Isaac se figea quand il reconnu la voix de la surveillante de la salle de colle. Ouch. Voilà qu'ils étaient découverts.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Mer 1 Oct - 15:33

Prudence était ravi. Voila que son amant officiel déclaré passer chez elle. Elle pourrait enfin profiter de lui, et autrement qu'entre deux portes et en 10 minutes. Même si cela pouvait être amusant, au final on avaient toujours envie de plus. Prudence pouvait se lasser bien vite. Elle était du genre sauvage donc elle aimait varier les plaisirs. Avec Chris, ce plaisir était unique. Mais quand il rompis, elle eut la plus grande envie de connaitre d'autres sensations. Avec Isaac c'était le mieux. Bref, Prudence adoré leurs petits rendez-vous.

Trés bien, je t'attendrais avec impatience.

Prudence grimaça de plaisir quand Isaac lui mordit l'oreille. c'était un point sensible chez elle qui n'était plus inconnu d'Isaac. Prudence se demanda si l'idée d'invité Isaac chez elle était bonne. Cela signifiait qu'il avait donc accés a une autre vision d'elle que celui de la maitresse de colle. Il aurait tout sur son intimité, et cela faisait peur a Prudence. Sel deux hommes avaient vécus a ses cotés. Le premier était Thomas, son meilleur ami, ils avaient cohabites pendant plusieurs mois. Le second était Chris. Prudence ne voulait pas connaitre a nouveau le collocation avec un homme, trop de souffrance et d'embrouille. Mais le fait d'avoir un amant de passage pouvait donné une autre vision plus agréable de la situation.

Prudence savait qu'elle n'était pas la préférée, mais elle connaissait Isaac pour savoir que dans un moment comme ça, il ne fallait pas qu'il est tord. Alors elle préféra ne rien dire et l'embrasse un peu plus follement a chaque minutes. Puis une voix la fit sursauter, et la porte s'ouvrit a la volée.

« OH MON DIEU SEIGNEUR !! Que faites-vous ici, chenapans ?!! »


Prudence et Isaac venaient de se faire prendre en pleine action, elle assise sur un lavabo, lui le pantalon sur les genoux. Prudence se sentait gênée, mais un rire nerveux sortit de sa bouche. Elle avait déjà tans d'ennui, mais celui la risqué d'être de trop. Immédiatement elle sauta du lavabo et se rhabilla.

Merde ! On se tirent ?

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Ven 10 Oct - 6:50

    Varier les plaisirs, oui. C'est une phrase tellement véridique. Isaac se voyait mal passer sa vie à ne faire l'amour qu'à une seule femme. Peut-être était-ce ce qu'il craignait, au fond. Une relation sérieuse l'angoissait parce qu'il redoutait de s'habituer trop aux plaisirs qu'ils peuvent s'offrir. Que tout cela devienne une routine, qu'il n'y ait plus de sensualité, mais seulement une habitude. Ce serait horrible, de faire l'amour à une femme sans vraiment que l'envie et la passion soit présente. Que ce soit juste pour ... voilà quoi. Vous comprenez. C'est assez difficile à expliquer. Isaac avait peur de se lasser, en d'autres termes. Tandis que s'il continuait à voir d'autres femmes, différentes à chaque soir, le surfeur ne pourrait commencer à se fatiguer de cette vie, car elles offrent toutes une expérience unique. C'est pourquoi depuis quelques mois, on ne voyait plus le jeune homme se mettre en couple. Tout simplement parce que la peur de ne plus avoir de plaisir s'était installée en lui.

    « Tu n'auras même pas le temps de commencer à t'impatienter que je serai déjà à ta porte, crois-moi ! »

    Isaac rigola, car c'était bien vrai. S'il pouvait désormais voir Prudence en dehors de ces toilettes qui parfois n'offrent pas la fragrance la plus agréable, alors il sauterait sur l'occasion. Un bon lit, une douche ou une table de cuisine pourrait faire changement. Et le changement, ça fait du bien de temps en temps ! Et puis ils pourraient expérimenter de nouvelles choses, plus osées. Vraiment, Isaac ne pouvait plus se contenir à l'idée de voir sa belle amante ailleurs que dans ce décor trop blanc. Puis, pour ce qui était de l'intimité de la blondinette, Isaac ne la violerait pas - son intimité. Enfin, Prudence non plus, puisqu'elle est consentante. Bref, je parle qu'Isaac n'irait pas fouiner, ne porterait pas attention à la décoration ni rien d'autre. Il est peu probable qu'ils aient le temps de s'attarder aux détails, en fait. Entre les deux, c'était rapide, mais toujours très bien fait. Ils avaient cette capacité à se concentrer sur le corps de l'autre. Hum, donc. C'est au moment où le jeune homme embrassait son amie dans le cou que la surveillante débarqua à l'improviste. Ce fut la première fois où il n'entendit pas ses loruds pas dans le couloir. Peut-être était-il trop plongé dans le beau regard de Prudence pour s'en appercevoir. Elle cria de surprise, et leur demanda d'un ton offusqué ce qu'ils fichaient ici, bien que la réponse était sous ses yeux. Un homme aux pantalons baissés, tenant une femme contre lui. C'est pas bien compliqué à comprendre, même pour la plus vierge des femmes.

    « Oui, et tout de suite ! »

    Isaac remonta rapidement ses pantalons, en refermant rapidement la fermeture éclair. Il aggrippa la main de la blondinette et la tira vers lui, l'entraînant dans sa course. Il bouscula légèrement au passage la vieille dame, et fut surpris de ne pas avoir rebondit contre son ventre. Cette plaisanterie le fit rire, mais il n'eut pas le temps de la partager avec son amie puisqu'elle leur cria après en commencant à courir après eux. Après quelques secondes, elle eu la brillante idée de contacter le poste de garde en bas, les avisant qu'il y avait des " fugitifs ". Un autre terme aurait été plus approprié, mais elle n'avait pas pris le temps de trouver mieux. Au bas des escaliers, Jordan s'arrêta, à bout de souffle, et se tourna vers Prudence.

    « Tu connais une sortie plus rapide, et où on ne risquerait pas de se faire voir facilement ? »

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Ven 10 Oct - 22:09

Prudence n'eus pas le temps d'ajoutée un mot qu'Isaac lui prit la main et l'embarqua aussitôt derrière lui a travers les couloirs encore déserts. Isaac fonça sur la surveillante manquant de la faire tombé. Elle éclata de rire, toujours a la suite d'Isaac qui lui riait aux éclat. Prudence d'eut bien l'avouée, elle adorait ça. Être fugitive. Sa changeait de cette vie bien trop rangée qu'elle avait vécue pendant bien trop longtemps. Oui, une vie trop strict, une vie trop propre. Aujourd'hui, Prudence était peut etre devenue la pire des garces, mais elle vivait une vie plus amusante. Elle avait connut le gout de la cigarette, le gout si agréable de l'alcool dans sa gorge, la sensation d'autres hommes sur son corp, le gout de la folie dans le sang...Bref une toute autre sensation de plaisir et de liberté s'offrait a elle. Même si de tans a autre la présence d'un même homme la serrant dans ses bras, lui disant qu'il l'aime lui manquait.

Prudence et Isaac continuèrent leurs petite course jusqu'au bas des escaliers principaux. Si ils avançaient plus, les "gardes" les cueilleraient et la suite serait des plus désagréable. Ils n'avaient pas d'autre choix que de choisir une autre option que celle de se faire attraper par des gorilles en uniformes. Prudence reprit son souffle, la main toujours dans celle d'Isaac. Elle tourna la tête a droite puis a gauche, réfléchissant a la question de son amant.

"Si...par la !"

Cette fois ci, ce fut elle qui l'entraina derrière elle. Bien sur qu'elle connaissait un endroit par ou s'échapper discrètement. Celui par lequel elle avait si souvent prit la fuite pour griller une clope a l'abris des surveillants et des taxeurs. Son coin se trouvait juste a l'angle du réfectoire et de la salle d'ordinateur, une trappe sous l'escalier qui menait directement au toit. Prudence et Isaac passèrent la petite porte juste a temps avant que les gardes ne les attrapent. Ils ne reprirent leurs souffles et leurs esprits que lorsque le vent touché leurs visage et que les bruits de pas se furent tut.

"Pas mécontente de connaitre cet échapatoire !"

Elle souria a Isaac, lui volant un baiser et sortit de sa poche arrière un paquet tout écrasé de cigarette. Elle en sortit une et en proposa une a Isaac ?

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Sam 11 Oct - 3:23


    Frapper les femmes avait toujours été un geste qu'Isaac refusait catégoriquement. Mais là, c'était accidentel, et surtout pour une très bonne raison, une question de vie ou de mort. Ou plutôt d'expulsion. Le jeune homme n'avait pas du tout envie de se faire renvoyer de cette université, et surtout pas d'entraîner en plus Prudence dans ses conneries. Il tenait trop à elle pour qu'elle subisse quelque chose dans le genre. Bien que tous les deux pourraient très bien s'en sortir dans la vie quand même, ils voulaient s'assurer un beau futur. Se faire renvoyer de l'université n'était certes pas dans leur plan, encore moins si c'est pour une raison aussi stupide que de se faire surprendre en train de faire l'amour durant une retenue, pour prendre la fuite par la suite. Quand on y repense, c'était une situation assez cocasse et farfelue, ne trouvez-vous pas ? Bref, Isaac avait lui aussi ressenti le besoin de s'épanouir un peu plus, de goûter aux choses interdites. Et il devait avouer qu'un peu d'action dans nos moroses routines ne pouvait faire de mal à personne, que du bien d'ailleurs. C'était une situation temporaire, car évidemment il ne ferait pas le fou toute sa vie. Il voulait seulement profiter de sa jeunesse qu'il avait failli voir filer entre ses doigts, était-ce un crime ?

    Enfin, ils arrivèrent au bas des escaliers. La porte les attendait, juste à quelques mètres de là. Seulement, les deux fugitifs ne pouvaient pas vraiment sortir par là. Ils se feraient attraper par les surveillants, c'était chose certaine. D'ailleurs, il était surprenait qu'ils ne soient pas déjà postés au bas de l'escalier, à attendre les deux garnements. Ils avaient l'habitude, en plus, de les voir se fourrer dans la merde à pieds joints à chaque semaine. Isaac se tourna donc vers Prudence pour lui demander si elle connaissait une issue de secours. Le surfeur connaissait habituellement tous les recoins secrets de l'université, mais pas dans cette section, malheureusement.

    « Parfait, allons-y. »

    Il se retourna donc avec Prudence vers l'endroit indiqué, et tous deux reprirent leur escapade en rigolant encore et encore. Il ne se sentait jamais plus libre que lorsqu'il était en compagnie de cette merveilleuse femme. Il n'y avait jamais de problèmes, jamais d'ambiguités, jamais de disputes. Pas comme avec certaines autres personnes. C'était juste... parfait. Après un moment, le jeune homme sentit le vent s'engouffrer dans ses cheveux, et une fraîche brise refroidit sa peau.

    « On est sur le toi ? 'Tain pourquoi j'ai pas connu c't'endroit avant ? »

    Il rigola et ne refusa pas un baiser de la part de la belle. À son plus grand étonnement, il garda sa main dans la sienne. Habituellement, Isaac n'était pas trop pour les contacts physiques prolongés. Mais là, à ce moment précis, il avait vraiment envie de la sentir contre elle. Juste de l'enlacer, pour le plaisir de sentir la chaleur de sa peau contre la sienne. Et puis, ce n'était pas comme si on pouvait les voir, d'ici. Prudence lui proposa ensuite une cigarette, le tirant de ses rêveries.

    « Non merci, j'fume pas. »

    Quand on est malade, on apprend à mettre toutes les chances de notre côté.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Dim 12 Oct - 12:11

Prudence sortit un petit briquet rose du paquet et alluma la cigarette. Elle tira la première latte la délivrance d'une souffrance. Pourquoi c'était elle mise a fumer ? Elle n'avait jamais touchée a une cigarette avant ses 18 ans, même pas songer. Elle prétendait toujours que sa nuisait a la santé. Aujourd'hui, elle fumait presque un paquet par jour. La cigarette lui procurait un plaisir étrange, une sensation inconnue mais agréable. Mais quand Isaac refusa, elle lui fit un léger sourire, qu'on pourrait traduire par "c'est bien". Elle rangea donc la paquet dans la poche arrière de son jean et s'assit sur le rebord en pierre du toit, frôlent légèrement Isaac qui s'assit prés d'elle.

Cette petite course avait donné a Prudence une envie folle de...vivre. Elle avait envie de faire la fête, de boire, elle avait envie de se baigner nue dans la mer a 1h00 du matin, d'aller faire des attractions...Prudence tira une 4ieme latte de sa clope, fixant l'horizon. Elle fixait au juste? Ce qu'il l'attendait ou ce qui était perdue ? A 19 ans on n'as pas vécue, on a juste passée le temps. A 19 ans la vie nous tend les bras. Prudence prit soudain conscience qu'elle pouvait encore changer, redevenir une autre, pas la coincée d'avant, mais une fille différente. Prudence regarda en bas, c'était la fin des cours car plusieurs élèves se hâtaient de franchir le portail du bâtiment. Les gardes allaient bientôt abandonnés les recherches et Isaac et Prudence pourraient redescendre, et Isaac irait rejoindre ses autres conquêtes...

Mais que lui arrivé t'elle ? D'ordinaire elle s'en moquait pas mas de ses autres histoires, elle aussi avait beaucoup a faire après les cours. Mais la elle avait un brin de jalousie. Prudence finit sa cigarette et se tourna vers Isaac, plongeant son regard dans le sien.

"Pourquoi tu est devenue comme ça...je veux dire pourquoi tu a voulut laisser tombé la vie de couple pour avoir plusieurs histoires?"


Prudence se demanda pourquoi elle posée cette question, elle aurait put tout simplement se levée, partir, en l'attendant patiament ce soir.

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Mer 15 Oct - 5:13

    Isaac sourit quand Prudence lui adressa un sourire qui lui fit comprendre qu'elle respectait très bien sa décision de ne pas fumer ; d'ailleurs, elle s'en réjouissait. La question " Alors pourquoi fumes-tu, toi ? " ne se posait même pas. Le jeune homme n'était pas stupide, il comprenait que parfois ce n'était même pas des choix qu'on fait dans la vie. La cigarette rend dépendant, même si ça fait seulement une fois ou deux qu'on l'essaie. Tout le monde le disait, et lui n'avait aucun problème à y croire. Voilà pourquoi le jeune homme avait tenté une fois l'expérience et avait tout de suite cessé, sachant qu'il pourrait développer une dépendance au tabac. Et ce n'était vraiment pas ce qu'il avait besoin pour sa santé actuelle. Isaac vint donc s'asseoir les mains vides aux côtés de Prudence, sur le rebord en pierres du toit.

    Jordan avait aussi envie de vivre, mais vivre pleinement. Pas comme les autres le faisaient, avec leurs routines débiles et leurs responsabilités beaucoup trop importantes. Juste faire le fou, décompresser, ne penser à rien d'autre qu'au bonheur. Les problèmes, Isaac se les mettait là où je pense, et il savait que son amie aussi. Alors pourquoi justement ne pas profiter de la vie avec elle ? Prudence l'accompagnerait n'importe où, peu importe ce qu'il envisageait de faire, et il le savait. Pourquoi n'iraient-ils pas faire la fête quelques heures, boire tout ce temps pour ensuite se ramasser à la plage et se baigner nus, tous les deux ? Oui, il avait vraiment envie de cette petite escapade en compagnie de la blondinette. Il n'avait pas nécessairement besoin de lui faire l'amour toute la nuit. Juste savoir qu'elle était là, qu'elle le comprenait et qu'ils étaient sur la même longueur d'ondes lui suffisait.

    Mais alors qu'il allait lui proposer de partir loin, et de vivre comme bon leur semblait, Prudence lui posa une question qui effaca toutes ses pensées et le prit par surprise. Isaac se tourna vers elle, baissa les yeux et haussa les épaules en secouant la tête. Elle le prenait vraiment au dépourvu.

    " Ce serait beaucoup trop long à expliquer. Disons que je .. j'ai eu quelques histoires qui se sont terminées très mal dans le passé. Et j'te parle pas de Marjorie, là. Des histoires bien pires que de se faire jeter comme ça. Des choses que j'ai faites. Alors je me risque plus à fréquenter une femme sérieusement. Si ça en reste à un stade comme le notre, je peux m'en contenter. "

    Isaac voyait bien que Prudence ne comprenait pas tout ce qu'il lui révélait. Évidemment, quand il manque la partie principale du roman, il est difficile de tout piger.

    " J'sais que mes propos sont vagues, mais c'est mieux comme ça ... "

    Jordan marqua une pause. Il ne voulait pas être indiscret envers son amie, mais puisqu'elle avait posée la question la première, il y avait bien droit, non ?

    " Et toi ? T'étais pas comme ça avant, il me semble ... "

    Le jeune homme aurait très bien pu ne pas répondre à sa question, ne pas la questionner à son tour. Mais il avait envie de rester là, à parler. Prudence n'était pas qu'un objet sexuel, une femme pour assouvir ses désirs. Elle était une amie, avec d'autres sentiments qui viennent en plus. Le comble du bonheur, sérieusement.


_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Dim 19 Oct - 12:27

Prudence se doutait bien qu'il lui poserait la même question. Elle savait qu'elle prenait un risque en interrogeant Isaac sur un sujet aussi...sensible. Ces deux semblaient être proche, mais pourtant ils ne savaient pas grand chose d'eux, a par tout ce qui circule dans les couloirs de BluSide. Bref, Prudence savait qu'elle devait répondre. Elle qui pourtant n'aimait pas parler de ça, allée le faire, pour lui, pour elle et surtout pour qu'Isaac puisse la comprendre encore mieux, pour qu'il puisse la soutenir au lieu de la juger. Mais d'abord que signifiait, comme ça avant ? Même si Prudence se doutait bien de ce qu'il s'agissait, elle avait du mal a trouver la bonne réplique. Si comme ça avant, signifiait, fumeuse, droguée, dévergondée, violente, limite pouf...alors elle savait la raison.

"Non c'est vrai...mais je ne crois rien t'apprendre en te disant que ce qui m'as fait changée c'est un homme, Chris. La vie de couple c'est bien un moment, mais il y a trop de problèmes et de prises de tête. Mais je pense aussi que tu comprend. Maintenant j'ai envie de vivre une autre vie, plus folle, mais moins tourmenté..."

Ce que Prudence oubliait de dire c'était que c'était pas elle qui avait pris la décision d'arrêter sa vie de couple avec Chris. Non, au contraire, cette vie coconing lui plaisait beaucoup. Mais elle savait qu'Isaac connaissait l'histoire de sa fausse couche, qui ne le savait pas de toute manière? Prudence jouait aussi la carte de l'oublie quand sa l'arrangeait, tout comme elle savait qu'Isaac avait sauté quelque étapes dans sa réponse. Mais défois il vaut mieux gardé certaines choses enfuis, souvent c'est beaucoup mieux.

Prudence se demanda ce qu'il voulait dire par "Des histoires bien pires que de se faire jeter comme ça. Des choses que j'ai faites. ". Décidément Prudence ne savait pas tout de la vie d'Isaac Jordan. Il était assez secret, assez volage, voila pourquoi il lui avait plut. Prudence ne disait pas tout, mais aujourd'hui, sur ce toit, avec lui, elle avait envie de se confier, elle avait envie d'avoir une personne sur qui compter, une personne qui l'aimerait...

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Mar 4 Nov - 3:01

    Évidemment qu'Isaac allait lui poser la question en retour. Surtout s'il venait d'y répondre, enfin en partie bien sûr. Le jeune homme ne donnait que très rarement des informations sur lui-même, et ce n'était que dans des cas de totale confiance. Oui, Jordan avait entièrement confiance en Prudence. Ils étaient amis depuis pas mal de mois maintenant, et ils étaient restés fidèles à eux-mêmes. Le jeune homme était donc sûr et certain que la blondinette garderait ce qu'elle allait entendre pour elle-même. De toute façon, à qui pourrait-elle aller le raconter ? Ils avaient tous les deux tendance à être des âmes plus solitaires, et qui trouvent du réconfort dans les bras de l'autre. Ça ne l'empêchait tout de même pas de retenir et de garder pour lui-même quelques informations sur son passé, sur le pourquoi de son changement. Apparemment, Prudence en faisait de même. Bref, tout ça pour vous dire que c'était certain qu'Isaac aller renvoyer la question à son amie. S'il donnait une explication aussi importante, il s'attendait à ce qu'on lui donne quelque chose en retour. Et disons que l'histoire de Prudence l'intéressait beaucoup. C'était bien rare qu'il se souciait d'un individu, mais avec sa belle amante, c'était différent. Il serait toujours là pour elle. Dans amitié améliorée, il y a bien le mot "amitié" à la base.

    « Chris a bousillé une chance qui ne se représentera pas une autre fois dans sa vie ... »

    Le jeune Jordan sourit en prenant le visage de Prudence entre sa main droite. Il inclina légèrement la tête de la demoiselle en même temps que la sienne, et déposa un baiser tendre sur ses lèvres douces et sucrées. Ce n'était pas dans ses habitudes de poser un geste aussi affectif, même pas avec des amies comme Prudence. Mais aujourd'hui, il se sentait bien et intime avec elle. Il avait envie d'en faire à sa tête, et ne pas se soucier des conséquences.

    « T'es une femme extraordinaire, Prudence .. »

    Oui, il connaissait bien l'histoire de la fausse couche de son amie. Pour vous dire toute la vérité, ce récit l'avait attristé un tantinet. Il avait eu un pincement au coeur en apprenant que son amante avait souffert, avait perdu non seulement le peut-être homme de sa vie, mais aussi un enfant qu'elle aurait chéri de tout son coeur. Cette poussée de compassion n'avait duré que l'instant d'une minute, certes. Cependant, venant d'Isaac Jordan, c'était une belle preuve d'amour amicale.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Jeu 6 Nov - 20:23

Évidemment, Prudence ne dirait rien. Et puis comme Isaac l'avait si bien pensé, a qui pourrait elle dire cela ? Prudence n'avait plus vraiment d'amis, il se faisait rare ces temps ci, au l'opposé des hommes d'une nuit. Eux, ils étaient même en surplus. Donc, Prudence n'avait pas vraiment d'oreille a qui confiait ces petits tourments ou ses nouvelles conneries en tout genre. Elle avait Caithlyne et Thomas, ces deux meilleurs amis, sa petite sœur Ashley...c'était si peu comparés a avant. Mais Prudence n'était pas du genre a se tourmenter trop longtemps, elle avait fait un choix, autant s'y tenir. Elle était devenue une femme solitaire, au cœur froid et pourtant encore tendre quand on en connait le code. Ce code Isaac l'avait trouvé et il l'utilisait d'une matière fort agréable. Prudence aimait racontée des histoires, balancée des rumeurs, c'est vrai, mais uniquement sur les personnes qui le mérité ou qu'il lui avait fait du mal. Mais quand elle appréciait une personne, elle préférera se faire humiliée plutôt que de lâchée le morceau, c'est ce qu'on peut appelée une vrai amie. Le fait que Prudence soit une garce, sans cœur, et insociable et une rumeur bien misérable, et quand on la connait on le comprend très vite. Prudence a toujours était la quand Thomas était trainé dans la boue et elle sera toujours la. Une chose était sure aujourd'hui, elle savait qu'Isaac faisait partit de ses amis proche et qu'il serait toujours présent pour elle, même si elle savait bien qu'un jour leur folle liaison s'arrêtait , parce que même les meilleurs choses ont une fin...

"Peut être...qui sait je devais bien être insupportable aussi..."

Prudence esquissa un sourire, encore une couverture pour cachée ce qu'elle ne voulait pas qu'on voit. Chris avait ratée quelque chose, c'était sure. Il aurait put être papa...Prudence savait qu'Isaac aussi avait connut ça, la rumeur avait vite courut également. C'est dans ce moment la qu'elle comprit qu'Isaac et elle étaient vraiment fait pour s'entendre, ils avaient la même histoire, les même sentiments...Doucement la main d'Isaac s'approcha du visage de Prudence et l'attira contre le sien pour y déposer un tendre baiser. Prudence se laissa faire, profita de cet instant, un instant bien différent des fois ou ils faisaient l'amour, la c'était dans un cabre bien plus doux et romantique. Au terme "extraordinaire", Prudence rougit légèrement, et dieu sait que c'est extrêmement rare chez elle d'avoir honte de quelque chose. D'ordinaire elle assume tout, même le pire, surtout le pire...Mais elle n'avait pas honte en cet instant, elle ressentait juste un fort désir de se coller contre Isaac, de se blottir dans ses bras. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas entendu pareil compliment. Prudence écoutât donc ses pulsions et vint se placer près de lui, posant sa tête contre son torse. Elle mit un moment avant de pouvoir parler.

"Merci...merci beaucoup."

Elle savait qu'elle n'avait pas besoin d'ajouter autre chose. Isaac savait très bien que venant d'elle, sa voulait tout dire. Prudence avait bien du mal a être gentille envers les autres en ce moment, et rien que le fait de lui répondre de cette façon tout en se serrant contre lui était un acte suffisant a lui faire plaisir, du moins elle l'espérait.

"Isaac, je sais qu'un jour tu trouvera mieux mais avant dit moi que malgré tout, on restera amis"

Elle avait dit ça en mesurant chaque mots, en les prononçant a la fois tremblants et lourd. Prudence ne voulait subir un nouvel abandon. Elle c'était attachée a Isaac, a la manière d'un très bon ami, d'un confident et d'un amant. Et elle se sentait assez proche de lui pour pouvoir lui demander ça. Elle écoutât le vent soufflé sur le toit et les cris de certains étudiants, retenant son souffle a sa réponse.

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Lun 17 Nov - 4:51


    C'était fou, comme on se rend compte, en parlant avec des personnes de notre entourage, que nous ne sommes vraiment pas seuls au monde. Au contraire, les problèmes des gens de Blueside commençaient de plus en plus à se ressembler. Tellement que ça en devenait plutôt lassant. Quand quelqu'un tombait enceinte, ou quand un autre faisait une overdose, ou un autre frappait un autre, ça passait presque inaperçu. Blueside était maintenant une ville réputée pour ses jeunes en difficultés, ses jeunes à problèmes. Le groupe d'âge de cette ville était concentré sur les jeunes adultes. Les familles n'allaient certainement pas s'installer dans un endroit pareil, et les vieux étaient en maison de retraités et ignoraient donc tout ce qui se passait à l'extérieur. Isaac Jordan regardait tout ça et se disait que c'était un beau gâchis de beau monde. Plus personne n'était sain d'esprit, ou presque. Certains avaient réussis à remonter à la surface, je citerai ici Ruthie A. Wilson mais il y en aurait probablement d'autres. Jordan, quant à lui, ne cessait de s'enfoncer, emmenant ses amis avec lui. Il emmenait Prudence avec lui, effectivement. Parce qu'elle était une véritable amie et ne le laisserait jamais tomber. Ça, il l'avait compris tout récemment. Il était rare depuis quelques mois que le jeune homme ressente de l'amitié envers un individu. Mais de parler comme ça à Prudence, sans toucher les parties de son corps les plus intimes, sans la désirer, lui faisait comprendre qu'elle n'était pas que bonne à baiser. Bonne à écouter, bonne à réconforter, bonne à parler, bonne à aimer. Le jeune homme se rendait finalement compte qu'il pouvait compter sur elle, et c'était réciproque. Il espérait qu'elle le savait.

    « Toi, insupportable ? Tu rigoles ? T'es la fille la plus facile à vivre que je connaisse. Non, vraiment, te marier ne me poserait aucun problème. »

    Lui dit-il avec un beau sourire charmeur. Mais cette fois, même en draguant un peu, il restait sincère. Bon, non, n'allez pas inventer n'importe quoi et Isaac n'avait pas changé d'avis à propos de l'amour et de la famille. Il ne voudrait certainement pas en fonder une avec qui que ce soit, même pas avec Prudence. Il ne fallait pas prendre ses paroles au pied de la lettre. Ce qu'il avait voulu dire par là, c'était qu'il ne trouverait jamais son amie énervante et insupportable, même en partageant la même maison et le même lit qu'elle. Il ne pouvait tout simplement pas se lasser de la blondinette. C'est pourquoi, poussé par l'envie mais aussi par la compassion et la tendresse, il inclina son visage et vint embrasser son amie en prenant son doux visage entre ses mains. Il la regarda ensuite dans les yeux et lui murmura qu'elle était extraordinaire, tout simplement. Il sourit quand elle se blottit contre lui et il déposa un baiser sur sa chevelure qui sentait les fruits. Ses petites joues rosées avaient suffit à donner une réponse à Isaac, alors même de le remercier n'avait pas été nécessaire.

    « Je ne te le dirai pas, je vais te le promettre. Prude, t'es mon amie avant d'être mon amante. Rien ni personne ne pourra changer ça .. »

    Le jeune homme regarda à l'horizon et se demanda comment ça se passerait, quand tous les deux se trouveraient quelqu'un d'autre. Quand Prudence trouverait un homme qui l'aimerait vraiment, d'un sentiment fort et profond, et qui la rendrait plus heureuse et épanouie. Isaac serait jaloux, aucun doute là-dessus. Mais il continuerait à confier des parcèlles de sa vie à la blondinette, espérant qu'elle ferait de même. Parce qu'il vaut mieux avoir Prudence dans sa vie en tant qu'amie que de ne pas l'avoir du tout.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence E. Norris
Modo : Ou l'Art d'être un apprenti tyran, et d'en être fier.
avatar

Féminin Nombre de messages : 959
Age : 25
• ÂGE DU PERSO • : 19 ans.
• TOPICS ? • : Open if you want...
• PHRASE PERSO • : Pourquoi croire en l'avenir, il semble si incertain...
Date d'inscription : 19/04/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
70/100  (70/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Mer 26 Nov - 16:02

Prudence était très bien consciente de tout ce qui se passait a BlueSide. Ce n'était même plus une ville, c'était un horrible trou noir. Touts les jeunes semblaient être devenues des monstres, ou alors des victimes, suivant dans quel cas on se trouve. Prudence se trouvait surement dans les deux cas. Un coup victime de sa rupture avec Chris et de sa fausse-couche et un coup coupable de faire subir aux autres son malheur. Même maintenant elle se demandait pourquoi il n'en avait pas était ainsi avec Isaac. Pourquoi lui était il devenue plus important qu'un simple gars de passage ou alors qu'un mec qu'elle adorait remballé a la moindre occasion ? Si en faite, elle savait pourquoi. Parce qu'Isaac avait ce petit truc en plus, ce charme redoutable et cette oreille attentive. Tous deux vivaient a Bluside et subissaient les assauts répétés des rumeurs et ragots en tout genre. Prudence avait passée toute son enfance en Italie, et elle avait crut trouvée ici une sorte de paix. Pourtant aujourd'hui, Bluside était devenue invivable pour elle comme pour beaucoup d'autre jeunes. Plus aucuns secret n'était gardé, tout ici était de sujet public. Prudence volait pourtant s'y installée avec Chirs, ils voulaient fonder leur famille ici. Maintenant, il était évident que dés qu'elle pourrait elle prendrait le large.

" Je deteste que la salle de bain soit sale, je n'aime pas que mes oeufs du matin soient brulés, j'ai horreur que le lit ne soit pas fait...la liste de mes horribles manies est encore longue...tu est sur de toujours vouloir m'épousée ?"

Prudence partit dans un grand éclat de rire. Mais c'était très agréable, au passage elle passa sa main sur la joue de son matin. Prudence avait était une femme adorable. Toujours aux petits soins, généreuse, aimante, douce...le model type de la femme parfaite. Et puis l'inverse c'est produit. La chose qui est plus appréciable dorénavant c'est son coté un peu folle qui plait tant...Quand Isaac avait parlé de mariage, Prudence avait légèrement frémit. Prudence étant issue d'une grande famille aux principes et aux règles très étroites, elle avait voulut faire une bonne épouse et avoir une ribambelle d'enfant. Voila pourquoi l'arrivée du bébé, même jeune et pas vraiment fixée avec Chris, l'avait au départ emplis de bonheur. Elle c'était dit que le mariage suivrait, qu'es ce qu'elle était naïve...Elle n'avait pas prit au sérieux les paroles d'Isaac car elle savait très bien qu'il blaguait. Tout comme elle, Isaac avait tourné la page sur tous ces plans que l'on fait quand on ait amoureux et prêt a tout pour l'autre.

"Très bien, alors même si je fait ça tu ne m'en voudras pas !"


Et sans attendre elle se jeta sur lui, se couchant sur lui, et joua avec ses cheveux, souriant et rigolant a la fois. Prudence voulait cachée son émotion, elle n'aimait pas montrée ce qu'elle ressentait. Elle n'aimait plus. Alors le fait de jouer avec lui, la dispensait de toute formes de remerciement ou de geste superflus. De toute façon, Isaac savait très bien qu'elle était touchée, d'ailleurs il savait tout...

_________________
Plus le monde tourne
Plus la vie bascule
Et plus j'ai peur du vide











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Jordan
Admin : La monarchie absolue sur un forum absolument à MOI !
avatar

Masculin Nombre de messages : 1208
• TOPICS ? • : OF COURSE !
• PHRASE PERSO • : « Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Date d'inscription : 27/03/2008

• Y.O.U •
• HUMEUR •:
100/100  (100/100)
• GROUPE ET POURQUOI •:
• RELATIONSHIPS •:

MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   Ven 5 Déc - 7:59

    Même les nouveaux journalistes, en soif non pas de sang, mais bien de potins, de faits d'actualités qui dépassent la majorité de la populaiton, de quoi chialer, de quoi critiquer, semblaient vouloir fuir cette ville. Pourtant, ici, on pouvait parler de tout : Viols, meurtres, boulimie, anorexie, les phénomènes de clans, les guerres sociales, le racisme, les hiérarchies sociales dans le milieu scolaire, drogues, alcools, fêtes qui tournent mal. Tout. Tout s'y passait. Et personne de normalement constitué ne voulait se trouver à cette endroit pour cette raison précise. Voilà pourquoi il n'y avait presque que des regroupements de personnes dérangées et déjantées qui s'y trouvait. Des monstres, et des victimes, comme le pensait Prudence. Isaac, victime de lui-même ainsi que du détachement de ses parents à son égard, de leur violence envers lui. Monstre envers les autres, parce qu'il n'était pas mieux que ses géniteurs. Aussi horrible, aussi fou, aussi détraqué, aussi impulsif. C'était un cercle vicieux, ou une chaîne interminable. La malédiction des Jordan, comme on l'appelait dans son entourage familial. Isaac détestait tout le monde, et le monde le lui rendait bien. Exceptée Prudence. La blondinette, bien que dans le même lot que les autres, semblait pouvoir le comprendre, l'écouter, lui parler. Le jeune homme n'avait jamais raffolé des confidences, mais avec elle tout était permis. Pas rien qu'une fille à passer sous les draps : une amie. Sa seule vraie amie.

    « J'ai horreur des gens qui ne ferment pas la télévision quand ils ne l'écoutent pas. Je déteste quand on laisse traîner une montagne de vaisselle sale dans le lavabo. Je déteste que les souliers soient mal rangés dans l'entrée. Je déteste quand il ne reste qu'un peu de lait dans la pinte. »

    Isaac sourit de son sourire des plus craquants, celui qui lui faisait des faussettes sur les joues et semblait lui plisser les yeux comme s'il était chinois ; alors qu'il gardait ses traits parfaitement américain. Il avait cette façon bien unique de regarder Prudence. Il n'offrait ce regard qu'à de rares personnes.

    « Tu vois ? J'suis pas plus facile à vivre. Donc non, j'reviendrai pas sur mes paroles, ma chère ! »

    Quand il était en compagnie de son amante, Isaac avait l'impression de retrouver un peu de son soi-même d'autrefois. Il renouait avec le fantôme de son passé. Par de rares occasions, il redevenait doux, gentil, même parfois romantique. Prudence ne le mettait jamais au défi, ne le forcait jamais à faire quoi que ce soit. Cette aise qui régnait entre eux le rendait tellement confortable qu'il oubliait souvent qu'il se devait d'être plus brusque, pour éloigner les gens de lui. Pour les protéger de ce qu'il pouvait être. Par contre, il savait que c'était tout simplement parce que son amie n'avait rien à craindre. Il ne lui ferait jamais de mal, il n'en serait jamais capable.

    « Non, j't'en veux absolument pas ! Au contraire, faut croire que j'apprécie même .. un tout petit peu ! »

    Dit-il en lui faisant un clin d'oeil entre deux baisers. Le jeune homme savait que tous les deux n'étaient pas sérieux dans cette relation plus qu'ambigüe sans pourtant l'être pour eux. Elle ne cherchait pas l'amour, lui non plus. Seule différence : Isaac s'était trouvé nez à nez avec ce sentiment sans même le vouloir. Melissa l'avait confrontée à de nouveaux espoirs qu'il ne devait pas ressentir. En revoyant Prudence, en la touchant, en lui parlant, il se renlignait sur le droit chemin.

_________________

    « Before you, my life was an endless night.
    Very dark, but there were stars.
    Points of light and reason.
    And then you shot across my life like a meteor.
    Suddenly everything was on fire.
    There was brilliancy, there was beauty. »
    - Vava by Atwi. Icons @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Collé à sa chaise. [ Prudence ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Collé à sa chaise. [ Prudence ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bouchon de vernis à ongles collés...
» Comme un vieux chewing gum collé sous une table [pv Lieman]
» La chaise musicale animale ! [Pv]
» double huit ou noeud de chaise ?
» Fer à repasser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PEOPLE . ALWAYS . CHANGE :: ● B L U E - S I D E - U N I V E R S I T Y ● :: » Salles de cours ou autres :: » Salle de colles-
Sauter vers: